Un cours au Grüt­li en hom­mage à la dan­seuse contem­po­raine Noe­mi Lap­ze­son

En hom­mage à la dan­seuse, le Grüt­li don­nait un cours à sa ma­nière, si simple et belle

Tribune de Geneve - - Suisse - Georges Ca­bre­ra pho­tos Fa­brice Got­traux texte @fab­got­traux

«Dure? Je ne se­rai ja­mais comme ça!» Sa­me­di 12 jan­vier, Noe­mi Lap­ze­son nous parle, par le biais de cette in­ter­view fil­mée en 2015. Tou­jours forte dans ses mots. Puis Noe­mi danse. «Au­to­por­trait» fil­mé en 1983. Éga­le­ment ces in­nom­brables bouts de pel­li­cules que l’ar­tiste gar­dait chez elle. Sai­sir le par­cours ex­tra­or­di­naire de celle qui était à la fois dan­seuse, cho­ré­graphe et pé­da­gogue, voi­là ce qui était don­né ce week-end au Grüt­li. Ce sont de bien nom­mées «Re­trou­vailles», pre­mier vo­let d’un hom­mage à cette fi­gure ma­jeure de la danse contem­po­raine dis­pa­rue le 11 jan­vier 2018 à Ge­nève. Le deuxième, «Dé­di­caces», pren­dra place à l’As­so­cia­tion de danse contem­po­raine (ADC), du 4 au 6 fé­vrier.

Plus en­core que les ar­chives, c’est à l’oc­ca­sion d’un cours, à la ma­nière, si simple en ap­pa­rence, de Noe­mi Lap­ze­son, que les «Re­trou­vailles» ont pris corps. Fi­dèle d’entre les dis­ciples, Mar­ce­la San Pe­dro mène la le­çon dans le stu­dio de l’ADC qui, dé­sor­mais, porte le nom de l’Ar­gen­tine. Au pre­mier temps, ce qui rap­pelle le yo­ga de­vient, sans em­pres­se­ment, avec dou­ceur, bien qu’on per­çoive l’ef­fort face à la dif­fi­cul­té crois­sante, une vraie cho­ré­gra­phie. «S’en­traî­ner en créant, et vice ver­sa», tel était, glisse Anne Da­vier, di­rec­trice de l’ADC, la ma­nière de Lap­ze­son.

Cet en­sei­gne­ment, unique en ce qu’il était éga­le­ment ou­vert aux ama­teurs, a été peu à peu dé­ser­té du vi­vant même de sa créa­trice. «Ce se­rait beau qu’on puisse conti­nuer, sou­haite Mar­ce­la San Pe­dro. Cette pra­tique nous manque.» Comme elle manque aux an­ciens élèves de Lap­ze­son, re­ve­nus en nombre ce jour-là. À la sur­prise de Mar­ce­la. «La danse a évo­lué. Au­jourd’hui, on cherche la prouesse, la dé­mons­tra­tion. C’est aus­si la pos­si­bi­li­té de suivre un CFC.» De jeunes dan­seuses ont sui­vi le cours. In­dice que l’hé­ri­tage va per­du­rer? Ex­pi­rer, ins­pi­rer, re­trou­ver sa ver­ti­ca­li­té: le man­tra de Noe­mi contient un sel d’éter­ni­té.

Grüt­li, le 12 jan­vier: à l’oc­ca­sion des «Re­trou­vailles» en hom­mage à Noe­mi Lap­ze­son, Mar­ce­la San Pe­dro donne un cours ins­pi­ré par l’ar­tiste dis­pa­rue il y a un an.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.