Un jour comme un autre pour les di­rec­teurs d’école

Tribune de Geneve - - Événement -

● Ils ne sèchent pas les cours mais se mo­bi­lisent, in­sistent les étu­diants gré­vistes. Les au­to­ri­tés sco­laires fe­ront-elles la dif­fé­rence au mo­ment de trai­ter les ab­sences? La ré­ponse de­vrait va­rier se­lon les can­tons, les éta­blis­se­ments et les pro­fes­seurs. De ce cô­té de la Sa­rine, le Dé­par­te­ment vau­dois de la for­ma­tion in­dique ne pas avoir don­né de mot d’ordre aux écoles. «Les ab­sences se­ront trai­tées comme n’im­porte quel autre jour de l’an­née», af­firme son por­te­pa­role, Ju­lien Schek­ter. «L’obli­ga­tion d’al­ler au cours reste in­tacte», ajoute de son cô­té Pierre-An­toine Pre­ti, char­gé de com­mu­ni­ca­tion au Dé­par­te­ment de l’ins­truc­tion pu­blique de Ge­nève. «Les éven­tuels gré­vistes pren­dront donc leurs res­pon­sa­bi­li­tés vis-à-vis des rè­gle­ments sco­laires, qui pour­ront être ap­pli­qués par les en­sei­gnants et les di­rec­tions d’éta­blis­se­ment.»

Un cer­tain flou ré­side donc sur les consé­quences qu’au­ra la mo­bi­li­sa­tion, no­tam­ment pour sa­voir si le mo­tif de grève se­ra consi­dé­ré comme une ex­cuse va­lable. Au sein des éta­blis­se­ments, les étu­diants re­latent des ré­ac­tions di­ver­gentes. Cer­tains di­rec­teurs et en­sei­gnants ex­pri­me­raient leur sou­tien, d’autres se­raient peu en­thou­siastes.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.