Le se­cond tour s’an­nonce élec­trique

Le conseiller ad­mi­nis­tra­tif Fran­çois Mu­men­tha­ler quitte le PLR avec effet im­mé­diat et ap­pelle à vo­ter à gauche

Tribune de Geneve - - La Une - Ca­ro­line Zum­bach

Mal­gré les dif­fi­cul­tés de l’heure, la po­li­tique ne perd pas for­cé­ment ses droits. C’est le cas à Onex, où le se­cond tour des mu­ni­ci­pales se pré­pare dans un cli­mat ten­du. Le conseiller ad­mi­nis­tra­tif Fran­çois Mu­men­tha­ler vient de quit­ter le PLR et ap­pelle à vo­ter en fa­veur de la gauche.

Am­biance ten­due à Onex avant le deuxième tour des élec­tions mu­ni­ci­pales. Ven­dre­di, le conseiller ad­mi­nis­tra­tif Fran­çois Mu­men­tha­ler an­non­çait sa dé­mis­sion du PLR ge­ne­vois avec effet im­mé­diat et ap­pe­lait les Oné­siens à vo­ter pour les can­di­dates Verte et PDC.

Afin de com­prendre cette dé­ci­sion, rap­pe­lons que la ville d’Onex vit une si­tua­tion in­édite de­puis que l’ECHO, une nou­velle for­ma­tion po­li­tique, a vu le jour cet au­tomne. For­mée à l’ori­gine par des conseiller­s mu­ni­ci­paux ayant quit­té le PLR et le MCG, elle s’est al­liée aux Vert’li­bé­raux en vue du pre­mier tour.

À la sur­prise gé­né­rale, cette for­ma­tion fait dé­sor­mais éga­le­ment liste com­mune avec le PLR en vue du deuxième tour et pré­sente Jean-Pierre Pas­quier (PLR) aux cô­tés de son an­cienne col­lègue de par­ti, dé­sor­mais pré­si­dente de l’ECHO, Na­tha­lie Kel­ler. But de cette al­liance: contrer les can­di­da­tures de la Verte Ma­riam Yu­nus Ebe­ner et de la PDC Anne Klei­ner afin d’évi­ter un gou­ver­ne­ment ma­jo­ri­tai­re­ment de gauche (la so­cia­liste Ca­role-Anne Kast étant d’ores et dé­jà ré­élue).

Dé­sap­prou­vant la dé­ci­sion de la sec­tion oné­sienne du PLR, Fran­çois Mu­men­tha­ler a donc en­voyé un com­mu­ni­qué de presse an­non­çant sa dé­mis­sion de toutes les ins­tances de son par­ti. «Je consi­dère que cette re­gret­table al­liance avec ce grou­pe­ment po­pu­liste, qui n’a ces­sé de cri­ti­quer Mon­sieur Pas­quier et de re­mettre en cause sa dé­si­gna­tion comme unique candidat du PLR Onex, est une tra­hi­son aux va­leurs du par­ti qui in­vitent à as­su­mer sa res­pon­sa­bi­li­té in­di­vi­duelle tout en ac­cep­tant d’être res­pon­sable à l’égard de la col­lec­ti­vi­té», a an­non­cé le ma­gis­trat avant d’ajou­ter qu’il ne peut cau­tion­ner cette al­liance, «par ailleurs sou­te­nue par l’UDC».

Cette dé­ci­sion a été sa­luée sur les ré­seaux so­ciaux par Ca­role-Anne Kast, qui in­di­quait di­manche: «Fran­çois Mu­men­tha­ler: ta loyau­té aux va­leurs hu­ma­nistes qui nous ras­semblent t’ho­nore.» Du cô­té de l’ECHO, Na­tha­lie Kel­ler es­time quant à elle que cette an­nonce est «pa­thé­tique».

«Fran­çois Mu­men­tha­ler: ta loyau­té aux va­leurs hu­ma­nistes qui nous ras­semblent t’ho­nore» Ca­role-Anne Kast Conseillèr­e ad­mi­nis­tra­tive à Onex

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.