LE BUZZ DU MOIS BNBCONDO.COM

Gavroche Thaïlande - - Le Village I Actu - Bnbcondo.com

Avec l’ex­plo­sion des lo­ca­tions d’ap­par­te­ments de courte du­rée entre par­ti­cu­liers grâce à des sites col­la­bo­ra­tifs comme Airbnb ou Home Away, un vrai be­soin est ap­pa­ru, ce­lui de dé­ga­ger de tous les sou­cis les pro­prié­taires sou­hai­tant op­ter pour cette forme de lo­ca­tion. Sé­bas­tien More, in­gé­nieur en in­for­ma­tique, a étu­dié le mar­ché de la lo­ca­tion d’apar­te­ments à Bang­kok et n’a pas hé­si­té long­temps avant de créer une so­cié­té de ser­vices, BNB Condo, pour les pro­prié­taires. A Bang­kok, dit-il, beau­coup d’ap­par­te­ments sont dis­po­nibles pour la lo­ca­tion longue du­rée, sans être for­cé­ment loués. Un grand nombre d’entre eux res­tent vides des mois, voire même des an­nées. Il est alors plus in­té­res­sant pour les pro­prié­taires d’op­ter pour de la lo­ca­tion courte du­rée sur des sites comme Airbnb. Mais en contre­par­tie, ce­la né­ces­site une lo­gis­tique, in­ter­ve­nir ré­gu­liè­re­ment, no­tam­ment pour les re­mises et re­prises de clés, gé­rer les pe­tits sou­cis du quo­ti­dien, les pro­blèmes de clim ou l’ab­sence de sèche-che­veux... En dé­fi­ni­tive, beau­coup de pro­prié­taires se dé­cou­ragent ou re­noncent. D’autres n’oc­cupent leur ap­par­te­ment que quelques se­maines par an, ou rentrent deux mois dans leur pays d’ori­gine. Quant aux purs in­ves­tis­seurs, ils cherchent uni­que­ment de la ren­ta­bi­li­té, mais ne veulent pas faire de ges­tion. Des ser­vices de con­cier­ge­rie existent dé­jà dans de nom­breux pays et ils sont de­ve­nus qua­si­ment in­dis­pen­sables en rai­son du ni­veau d’exi­gence im­por­tant des lo­ca­taires qui at­tendent presque les mêmes pres­ta­tions qu’un hô­tel tra­di­tion­nel. Ces ser­vices prennent en charge tout ce que ne gère pas Airbnb et consorts : ac­cueil, ges­tion des clés, mé­nage, linge de mai­son… Sur cette idée, Sé­bas­tien More a fon­dé BNB Condo il y a un an, avec une pe­tite équipe et en bé­né­fi­ciant des avan­tages du BOI (Board of In­vest­ment), ce qui lui per­met d’em­bau­cher des étran­gers sans quo­ta. Il se met en con­tact avec les pro­prié­taires lorsque ces der­niers passent des an­nonces sur des sites de lo­ca­tion courte du­rée et leur pro­pose ses ser­vices. Si le pro­prié­taire du bien à louer ac­cepte, ils gèrent alors tous les pro­blèmes liés à la lo­ca­tion : ac­cueil des lo­ca­taires, pré­sen­ta­tion du lo­ge­ment et de ses fonc­tion­na­li­tés, in­ven­taire, re­mise et ré­cu­pé­ra­tion des clés, état des lieux. Un sui­vi de­puis la de­mande faite par le voya­geur jus­qu’à son com­men­taire ou sa note, très im­por­tante pour re­louer fa­ci­le­ment ou plus cher. Le but est de dé­char­ger le pro­prié­taire de la lo­gis­tique, tout en lui gar­dant son ap­par­te­ment dis­po­nible, ou de ren­ta­bi­li­ser un ap­par­te­ment qui n’est pas loué ou peu. En gé­rant leur bien à dis­tance, les pro­prié­taires peuvent ac­cep­ter un plus grand nombre de ré­ser­va­tions et les voya­geurs sont ac­cueillis dans un lo­ge­ment où il ne manque rien. BNB Condo pro­pose dif­fé­rents types de pres­ta­tions : un ser­vice de ma­na­ge­ment com­plet à long terme ou en­core des ser­vices « à la tâche » (mé­nage, blan­chis­se­rie ou même ar­ro­sage des plantes), à par­tir de 400 bahts. Le ser­vice ne fonc­tionne ac­tuel­le­ment que pour Bang­kok, mais Sé­bas­tien More en­vi­sage par la suite de dé­ve­lop­per sont ac­ti­vi­té dans d’autres ré­gions du pays.

MAR­TINE HE­LEN

Newspapers in French

Newspapers from Thailand

© PressReader. All rights reserved.