SI­LENCE RA­DIO SUR LES PRIX

La Presse Business (Tunisia) - - EN COUVERTURE PROSPECTION PÉTROLIÈRE - Par B.K.

UN constat : il n’existe en Tu­ni­sie au­cun do­cu­ment of­fi­ciel ac­ces­sible au pu­blic et dans le­quel sont men­tion­nés, clai­re­ment, le prix du ba­ril de pé­trole ache­té à l’étran­ger, le prix de vente du ba­ril pro­duit lo­ca­le­ment et le nombre exact de ba­rils pro­duits par jour, lo­ca­le­ment. En plus clair en­core, jus­qu’à ce jour, et sept ans après le soulèvement du 14 jan­vier 2011 et après la di­vul­ga­tion d’in­for­ma­tions por­tant sur l’am­pleur de la cor­rup­tion qui gan­grène le sec­teur de l’éner­gie à tous les stades (né­go­cia­tion, pro­duc­tion et ex­por­ta­tion), nous ne sa­vons pas pour com­bien la Tu­ni­sie achète, réel­le­ment, son ba­ril de pé­trole im­por­té et pour com­bien elle vend son propre pé­trole à l’étran­ger. Nous ne sa­vons éga­le­ment rien sur les four­nis­seurs et les clients, en­core moins sur la qua­li­té du pé­trole ache­té ou ex­por­té, et rien sur le vo­lume exact des ba­rils de pé­trole pro­duits quo­ti­dien­ne­ment au ni­veau na­tio­nal et au ni­veau de chaque gi­se­ment et de chaque opé­ra­teur. Le dos­sier semble re­le­ver du se­cret d’Etat. Dans les autres pays, y com­pris nos voi­sins du Magh­reb, ces don­nées sta­tis­tiques sont dis­po­nibles avec d’amples dé­tails dans les do­cu­ments du bud­get de l’Etat, des bul­le­tins des ins­ti­tuts na­tio­naux des sta­tis­tiques, du rap­port an­nuel de la Banque cen­trale et des en­tre­prises pu­bliques opé­rant dans le sec­teur des hy­dro­car­bures.

MU­TISME TO­TAL

Des mé­dias ont es­sayé, par leurs propres moyens, de connaître les rai­sons de ce mu­tisme au­près des struc­tures concer­nées (Banque cen­trale, mi­nis­tère des Fi­nances -bud­get de l’Etat-, Di­rec­tion gé­né­rale de l’éner­gie, Etap, INS…). Seule­ment leurs ten­ta­tives ont été vaines et ils sont ren­trés bre­douilles. Même les dé­pu­tés ont été confron­tés à ce ver­rouillage de l’in­for­ma­tion. In­ter­pel­lée sur ce dos­sier, Na­j­la Bou­riel, ancienne consti­tuante, a ré­vé­lé, lors d’un dé­bat or­ga­ni­sé à l’oc­ca­sion de la cé­lé­bra­tion de la Jour­née mon­diale de lutte contre la cor­rup­tion (9 dé­cembre 2014) qu’elle-même et ses col­lègues avaient de­man­dé, dans le cadre de réunions ad-hoc avec des responsables de l’éner­gie, des pré­ci­sions sur ces prix et vo­lumes mais leur re­quête n’a ja­mais été sa­tis­faite.

MÊME LES EX­PERTS SONT MUETS SUR CE DOS­SIER

Au rayon des ex­perts, le mu­tisme est aus­si au rendez-vous. A preuve, in­ter­ro­gé sur ces don­nées lors d’un dé­bat na­tio­nal sur la cor­rup­tion dans les in­dus­tries ex­trac­tives (25 dé­cembre 2014), or­ga­ni­sée par l’As­so­cia­tion de lutte contre la cor­rup­tion (At­luc), Mo­ha­med Gha­zi Ben Je­mia, doc­teur en géo­lo­gie et consul­tant dans le do­maine des hy­dro­car­bures, a es­qui­vé dé­li­bé­ré­ment de ré­pondre à des de­mandes d’éclai­rages sur ces chiffres. Il s’est conten­té de dire va­gue­ment et sans trop in­sis­ter que tout dé­pend du type du pé­trole (lé­ger ou lourd).

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.