L’AFRIQUE SOUS HAUTE CONVOI­TISE

La Presse Business (Tunisia) - - START UP BUSINESS -

L’AC­CÈS au cloud et au big da­ta per­met l’émer­gence, en Afrique, d’ap­pli­ca­tions grand pu­blic s’ap­puyant sur l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle. Une créa­ti­vi­té convoi­tée par les géants d’In­ter­net et des té­lé­coms, tel Google, qui ouvre son pre­mier centre de re­cherche au Gha­na. Quilli­nah, 12 ans, est élève au Com­mu­ni­ty cen­ter school dans le bi­don­ville ke­nyan de Kayole ; Ke­berte Tse­gaye, bien­tôt tren­te­naire, tra­vaille comme doc­teure à l’hô­pi­tal pu­blic Alert d’Ad­dis-Abe­ba, en Ethio­pie ; Slim Fen­dri, quin­qua­gé­naire, pro­duit de l’huile d’olive dans la val­lée tu­ni­sienne de Mak­nas­si. Ces trois ci­toyens du conti­nent afri­cain ont, de­puis quelques se­maines, un point com­mun : ils se font ai­der dans leur vie quo­ti­dienne par une in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle (IA)… sans for­cé­ment le savoir. Quilli­nah uti­lise, chaque soir après ses cours, l’ap­pli­ca­tion M-Shule, un sou­tien sco­laire per­son­na­li­sé, par SMS, al­liant in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, neu­ros­ciences et psy­cho­lo­gie cog­ni­tive. Smart­phone en main, Ke­berte Tse­gaye pro­fite, elle, de sa pause-dé­jeu­ner à l’hô­pi­tal pour suivre sur Fa­ce­book Mes­sen­ger les cours de fran­çais du ro­bot conver­sa­tion­nel Lang Bot. Sa langue ma­ter­nelle est l’am­ha­rique. Quant à Slim Fen­dri, ce pion­nier de l’huile d’olive bio, il teste, de­puis mai, Phyt’eau, un sys­tème d’ir­ri­ga­tion in­tel­li­gent pour éco­no­mi­ser l’eau tout en op­ti­mi­sant la qua­li­té d’huile de ses oli­viers oc­to­gé­naires. Ces usages mo­biles ra­content une nou­velle réa­li­té afri­caine : «Nous vi­vons un mo­ment de bas­cu­le­ment», ob­serve le Tu­ni­sien Meh­di Khe­mi­ri, «se­rial en­tre­pre­neur», dont la dernière start-up, Fa­vi­zone, pro­pose un ro­bot conver­sa­tion­nel qui conseille les consom­ma­teurs…

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.