«Ci­bler les re­cru­te­ments»

Quelques pe­tits re­cru­te­ments : c’est tout ce que nos clubs peuvent s'of­frir dans un contexte fi­nan­cier plom­bé.

La Presse Business (Tunisia) - - SPORT - Mo­ha­med Sah­bi CHAFRA

«Dans ce mer­ca­to hi­ver­nal dit de ré­pa­ra­tion, nos équipes rec­ti­fient le tir à des postes bien dé­ter­mi­nés. Les di­ri­geants en ac­cord avec le staff tech­nique ont dé­jà choi­si les élé­ments re­cru­tés avant l’en­tame de la fouille des ren­forts. Par contre, d’autres clubs se sé­parent de cer­tains joueurs qui n’ont pas ap­por­té le plus es­comp­té. En fait, tout est ques­tion de moyens. Un dé­no­mi­na­teur com­mun re­lie les clubs de notre cham­pion­nat. Toutes les équipes vivent de graves dif­fi­cul­tés fi­nan­cières parce qu’elles n’ont der­rière elles au­cune en­tre­prise qui les par­raine et leur ap­porte de pré­cieux sub­sides. Faut-il vrai­ment s’éton­ner de voir un joueur briller dans cette se­conde phase du cham­pion­nat? Nous ne pou­vons pas nous at­tendre à une in­té­gra­tion ra­pide avec le groupe. Le dé­clic peut tar­der faute d’au­to­ma­tismes et d’har­mo­nie, no­tam­ment pour les joueurs étran­gers qui viennent de dé­bar­quer dans notre cham­pion­nat. Les nou­velles re­crues sont in­ca­pables d’al­ler plus loin vu la pres­sion et le sou­ci du ré­sul­tat dans la phase re­tour du cham­pion­nat. For­cé­ment, dans ces condi­tions, la cam­pagne du mer­ca­to d’hi­ver est condi­tion­née dans une large me­sure par les maigres sub­sides dont dis­posent les clubs.

Les moyens bud­gé­taires ne ré­pondent pas aux am­bi­tions

La JSK a connu une phase d’in­ter­sai­son in­stable. L’équipe n’a pas as­su­ré une bonne pré­pa­ra­tion es­ti­vale. Le dé­part des joueurs cadres comme Ka­laï, Mun­du­ga et autres a lais­sé un vide dif­fi­cile à com­bler. Le mer­ca­to hi­ver­nal est très ani­mé pour les Agh­la­bides. En re­vanche, ce sont les mêmes noms qui cir­culent sur le mar­ché des trans­ferts. Heu­reux sont les di­ri­geants qui pos­sèdent le bud­get né­ces­saire pour fi­nan­cer les re­cru­te­ments. Per­son­nel­le­ment, je crois que les re­cru­te­ments de la JSK ne sont pas bien étu­diés. Les be­soins sont pour­tant clairs : l’équipe est en panne d’un at­ta­quant ra­cé ca­pable de re­trou­ver des so­lu­tions au mu­tisme of­fen­sif. Je pense que les élé­ments re­cru­tés ont été en­ga­gés pour apai­ser la co­lère des sup­por­ters. Hor­mis le dé­fen­seur ca­me­rou­nais Ju­nior, les autres re­crues sont mo­destes. Ce dé­fen­seur a af­fi­ché des qua­li­tés ras­su­rantes et pour­ra don­ner la sta­bi­li­té à l’ar­rière-garde. Les di­ri­geants pour­ront s’in­ves­tir dans ce re­cru­te­ment pour la sai­son pro­chaine. Il pour­ra briller avec les Agh­la­bides et se­ra ain­si une res­source bud­gé­taire en cas de trans­fert.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.