Des le­çons à ti­rer !

La Presse (Tunisia) - - SPORT SPORT - R.E.H.

Une deuxième jour­née qui a confir­mé la bonne af­faire de l’EST, du TPMa­zom­bé, du MCA, et les sou­cis d’un Ah­ly qui risque gros.

S’il y a une pre­mière le­çon à ti­rer de ces deux pre­mières jour­nées de la Ligue des cham­pions, c’est sû­re­ment cette bé­vue de la CAF qui a tout fait pour com­men­cer les matchs en ce mo­ment. Avec un Mon­dial tout proche et des joueurs hy­per­sol­li­ci­tés en cette fin de sai­son (et dont une grande par­tie a contrac­té des bles­sures de di­verses gra­vi­tés), les deux jour­nées jouées n’ont pas at­teint des som­mets. Du sus­pense, oui, comme cette vic­toire in ex­tre­mis du MCA face à l’ESSé­tif, mais sur le plan qua­li­té, au­cun match n’a re­te­nu l’at­ten­tion, y com­pris ce «mi­sé­rable» match Al Ah­ly-EST à la pre­mière jour­née. Nous com­pre­nons les sou­cis de la CAF qui veut ac­cé­lé­rer les dé­lais de l’édi­tion 2018 pour pou­voir jouer l’édi­tion 2019 sous le for­mat de la sai­son (la fi­nale est en fin de sai­son et pas en fin d’an­née comme ce fut le cas pré­cé­dem­ment). Mais deux jour­nées avant le Mon­dial ne vont pas chan­ger grand-chose. Mais au contraire, elles ont lé­sé tout le monde et en pre­mier lieu les joueurs in­ter­na­tio­naux. La deuxième jour­née a confir­mé qu’il n’y a pas d’équipes qui do­minent lar­ge­ment. D’ailleurs, seul le TPMa­zem­bé a en­chaî­né deux vic­toires. Les Con­go­lais, qui ont un énorme vé­cu en Ligue des cham­pions, vont-ils re­naître de leurs cendres, sur­tout qu’ils évo­luent dans le groupe le plus blin­dé? En ga­gnant en dé­pla­ce­ment, au Ma­roc, ils mettent un pied en quarts de fi­nale. Le deuxième club qui a réa­li­sé une bonne af­faire est le MCA qui évo­lue au Groupe B avec le TPMa­zem­bé. Il a ga­gné à la der­rière mi­nute du match et dis­tance dé­sor­mais l’ESSé­tif et D.Ha­sa­ni. Les choses semblent en­ten­dues dans ce groupe, à moins d’une sur­prise. Dans les autres groupes et sans trop convaincre, des équipes qui ont une longue ex­pé­rience de la Ligue des cham­pions, telles que l’EST, le WAC et l’ESS, marchent bien. Leurs vic­toires en deuxième jour­née leur ont per­mis d’at­teindre le cap des 4 points. Un cap psy­cho­lo­gique très im­por­tant après deux matches joués et dans l’état de sa­tu­ra­tion qui touche tous les joueurs en­ga­gés. Ben Ya­hia, Faou­zi Ben­zar­ti et Madhoui s’es­timent très heu­reux avec 4 points et des ad­ver­saires dis­tan­cés, en at­ten­dant la ma­nière. En tout cas, les groupes semblent dés­équi­li­brés un peu au bout de seule­ment deux jour­nées. Une édi­tion où les plus forts le sont en­core mal­gré les sou­cis, les émer­gents comme «Town­ship Rol­lers” ou Di­faâ Ha­sa­ni qui ont per­du à la 2e jour­née.

Où va Al Ah­ly?

Le fi­na­liste de l’édi­tion 2017 et l’équipe qui a le mieux joué pour plu­sieurs ob­ser­va­teurs, Al Ah­ly, est dans un mo­ment très sen­sible. Deux matches et un pe­tit point ré­col­té. Ba­dri, après la dé­faite dou­lou­reuse de Kam­pa­la, a dû rendre le ta­blier. Le dé­part de Ab­dal­lah Saïd, les bles­sures de maints ti­tu­laires, sur­tout Maâ­loul, Ajaï, Sou­ma et Aza­rou, ont fait du mal à l’équipe cai­rote. Al Ah­ly, qui va ren­for­cer son équipe par 5 joueurs de qua­li­té (dont Ben Char­gui, l’ex-joueur du WAC), risque gros dans un groupe où il a été fa­vo­ri pour ter­mi­ner à la pre­mière place avec l’EST. Après deux jour­nées, il n’a qu’un pe­tit point et se trouve der­nier de son groupe. Ce n’est pas fi­ni, il reste en­core 4 matches où Al Ah­ly doit ra­mas­ser au moins 9 points. Une ré­ac­tion d’Al Ah­ly n’est pas à ex­clure quand on connaît l’ex­pé­rience et le vé­cu des équi­piers de Ah­med Fe­thi. Jus­qu’à main­te­nant, on n’a pas vu grand-chose dans cette édi­tion de la Ligue des cham­pions. Peut-être qu’après le Mon­dial, les choses iraient mieux.

L’EST et le WAC ont été, avec Ma­zem­bé, les ga­gnants de la deuxième jour­née. L’ESS, elle, a ré­agi, mais pour Al Ah­ly, les choses vont de mal en pis

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.