Des conven­tions à ré­vi­ser

La Presse (Tunisia) - - SOCIÉTÉ - Sar­rah O. BAKRY

S’ex­pri­mant au nom de tous les pres­ta­taires de ser­vices de la san­té, Dr Mo­ha­med Ayed, pré­sident du Syn­di­cat des mé­de­cins de libre pra­tique, vient de nous an­non­cer que le gel de leurs re­la­tions avec la Cnam va au-de­là de la simple ques­tion des dé­lais de paye­ment ; là où l’en­jeu es­sen­tiel est l’amé­lio­ra­tion de la prise en charge du ci­toyen

Le tor­chon brûle en­core une fois entre les syn­di­cats de la san­té et leur tu­telle à pro­pos du re­nou­vel­le­ment de leurs conven­tions avec la Cnam. Dr Mo­ha­med Ayed, pré­sident du Syn­di­cat des mé­de­cins de libre-pra­tique vient d’an­non­cer leur gel pur et simple. Mais est-ce uni­que­ment à cause des dé­lais de paye­ment de la Caisse de plus en plus longs?!

«Pas du tout, les dé­lais de paye­ment sont le der­nier de nos sou­cis car il ne faut ja­mais ou­blier que l’etat se porte ga­rant du paye­ment des pra­ti­ciens. En vé­ri­té, le gel des conven­tions pour­suit deux autres buts», nous ré­pond Dr Ayed.

Et de pour­suivre : «Le pre­mier est sur la forme. La Cnam n’a pas fait le né­ces­saire pour la re­nou­ve­ler. La règle sti­pule que la no­ti­fi­ca­tion doit être faite 6 mois à l’avance et nous l’avons res­pec­tée puisque notre dé­marche a été faite de­puis fin juin der­nier. Le se­cond est sur le fond, alors que nous avons vou­lu de­puis 2004 une ré­forme de la Cnam en 3 étapes d’une an­née cha­cune. Nous avons pro­po­sé une amé­lio­ra­tion du fi­nan­ce­ment par étapes et aus­si une amé­lio­ra­tion de la cou­ver­ture et de la prise en charge par étapes. C’est le ci­toyen qui est concer­né puisque nous avons vou­lu élar­gir le pack de 19 actes chi­rur­gi­caux et de 24 ma­la­dies chro­niques à toutes les pa­tho­lo­gies. C’était de­puis 2009 et main­te­nant nous sommes en 2018».

Se­lon lui, cette si­tua­tion ne peut pas du­rer et le Conseil de l’as­su­rance-ma­la­die doit im­pé­ra­ti­ve­ment se réunir chaque 6 mois pour trai­ter la si­tua­tion alors que la tu­telle n’a pas bou­gé le pe­tit doigt. Et main­te­nant ?

«Nous de­man­dons en ur­gence la ré­forme de l’as­su­rance-ma­la­die dans le sens d’amé­lio­rer la prise en charge du ci­toyen, de faire que le ma­lade soit cor­rec­te­ment rem­bour­sé. Main­te­nant, nous avons in­vi­té la tu­telle à par­ti­ci­per à un fo­rum in­ter­syn­di­cal pour ce di­manche 14 oc­tobre afin de né­go­cier en­semble de nou­velles conven­tions comme le veut la loi de 2004. Mais nous n’avons en­core re­çu au­cun signe de sa part», re­grette-t-il.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.