L’innorpi adopte près de 20 mille normes

La Presse (Tunisia) - - ACTUALITÉS -

L’ins­ti­tut na­tio­nal de la nor­ma­li­sa­tion et de la pro­prié­té in­dus­trielle (Innorpi) a adop­té 17 710 normes tu­ni­siennes dont plus de 6% dans le sec­teur des TIC, a in­di­qué l’ins­ti­tut à l’oc­ca­sion de la cé­lé­bra­tion, le 14 oc­tobre de chaque an­née, de la Jour­née mon­diale de la nor­ma­li­sa­tion pla­cée cette an­née sous le thème «Les normes in­ter­na­tio­nales et la qua­trième ré­vo­lu­tion in­dus­trielle 4.0». «Les normes sont un vec­teur de dif­fu­sion des connais­sances et de l’in­no­va­tion dans le monde en­tier et consti­tuent un socle de dé­part pour le cycle de vie de l’in­dus­trie 4.0 (ba­sé sur l’in­tro­duc­tion de tech­no­lo­gies d’in­ter­net dans l’in­dus­trie) et de­meurent un moyen ef­fi­cace de ga­ran­tir la sé­cu­ri­té et de ré­duire au mi­ni­mum les risques», a pré­ci­sé l’innorpi dans un com­mu­ni­qué pu­blié hier. Le gou­ver­ne­ment tu­ni­sien avait an­non­cé que l’in­dus­trie 4.0 fait par­tie in­té­grante de sa stra­té­gie in­dus­trielle et d’in­no­va­tion 20182020, a-t-il rap­pe­lé. Cette in­dus­trie 4.0 per­met­tra à notre pays d’as­su­rer un meilleur po­si­tion­ne­ment aus­si bien à l’échelle na­tio­nale qu’in­ter­na­tio­nale. Le concept d’in­dus­trie 4.0 ou in­dus­trie du fu­tur cor­res­pond à une nou­velle fa­çon d’or­ga­ni­ser les moyens de pro­duc­tion.

Les grandes pro­messes de cette qua­trième ré­vo­lu­tion in­dus­trielle sont de sé­duire les consom­ma­teurs avec des pro­duits uniques et per­son­na­li­sés. Ces mêmes consom­ma­teurs peuvent ain­si com­mu­ni­quer avec les ma­chines du­rant les phases de réa­li­sa­tion, ce type de pro­duc­tion s’ap­pelle la «Smart Pro­duct».

La 4e ré­vo­lu­tion in­dus­trielle or­ga­nise des pro­ces­sus de pro­duc­tion in­duits par les in­no­va­tions liées à l’in­ter­net des ob­jets et aux tech­no­lo­gies du nu­mé­rique, tels que la ro­bo­tique (col­la­bo­ra­tion homme-ro­bot), la réa­li­té aug­men­tée, l’im­pres­sion 3D, l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, afin d’ex­ploi­ter les don­nées is­sues du Big Da­ta et de la ma­quette nu­mé­rique. Toutes ces tech­niques font par­tie des in­gré­dients qui entrent dans la com­po­si­tion de l’in­dus­trie 4.0.

Les di­ri­geants des trois prin­ci­pales or­ga­ni­sa­tions in­ter­na­tio­nales de nor­ma­li­sa­tion: l’or­ga­ni­sa­tion in­ter­na­tio­nale de nor­ma­li­sa­tion (ISO), la Com­mis­sion Elec­tro­tech­nique In­ter­na­tio­nale (CEI) et l’union in­ter­na­tio­nale des té­lé­com­mu­ni­ca­tions (UIT) ont sou­li­gné dans leurs mes­sages, à l’oc­ca­sion de la cé­lé­bra­tion de la Jour­née mon­diale de la nor­ma­li­sa­tion, qu’«au XVIIIE siècle, la tran­si­tion du tra­vail ma­nuel à l’em­ploi des ma­chines et au tra­vail en usine a mon­tré qu’il fal­lait éta­blir des normes», en ajou­tant qu’ « au­jourd’hui, les normes sont une nou­velle fois ap­pe­lées à jouer un rôle ma­jeur dans la tran­si­tion vers une nou­velle ère».

Se­lon les trois di­ri­geants, «les in­no­va­teurs s’ap­puient sur les normes in­ter­na­tio­nales, comme celles éla­bo­rées par L’ISO, le CEI et L’UIT, pour ga­ran­tir la com­pa­ti­bi­li­té et l’in­ter­opé­ra­bi­li­té afin que les nou­velles tech­no­lo­gies puissent être adop­tées sans dif­fi­cul­té». La Jour­née mon­diale de la nor­ma­li­sa­tion est une oc­ca­sion pour rendre hom­mage aux ef­forts de mil­liers d’ex­perts à tra­vers le monde en­tier qui col­la­borent pour éla­bo­rer les normes in­ter­na­tio­nales d’ap­pli­ca­tion vo­lon­taire afin de fa­ci­li­ter le com­merce, dif­fu­ser les connais­sances et per­mettre de par­ta­ger les pro­grès tech­no­lo­giques.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.