As­su­rer les meilleures condi­tions de sto­ckage

La Presse (Tunisia) - - ÉCONOMIE - Cho­kri GHARBI

La com­mis­sion tech­nique mixte a pris connais­sance des condi­tions de sto­ckage im­par­faites chez la ma­jo­ri­té des pro­duc­teurs, du non-res­pect par un grand nombre d’agri­cul­teurs des pra­tiques saines de sto­ckage. Une

grande par­tie des quan­ti­tés sto­ckées est ava­riée et conta­mi­née par les bac­té­ries.

La su­per­fi­cie to­tale réa­li­sée dans le do­maine des pommes de terre sai­son­nières, au titre de l’an­née 2018, a at­teint près de 10.750 hec­tares, dont 750 hec­tares dans le gou­ver­no­rat de Jen­dou­ba, ce qui re­pré­sente 7% de la su­per­fi­cie to­tale. La pro­duc­tion to­tale est es­ti­mée à 250 mille tonnes, dont 15 mille pro­duites dans le gou­ver­no­rat de Jen­dou­ba, soit 6% de l’en­semble.

En ef­fet, les stocks réa­li­sés en pommes de terre sai­son­nières dans le­dit gou­ver­no­rat ont at­teint près de 13.880. Dans le cadre du sui­vi ef­fec­tué par les ser­vices com­pé­tents au mi­nis­tère de l’agri­cul­ture, des Res­sources hy­drau­liques et de la Pêche, pour s’in­for­mer de la si­tua­tion des stocks, la com­mis­sion tech­nique mixte a ef­fec­tué une éva­lua­tion de la cam­pagne na­tio­nale de lutte contre les bac­té­ries qui peuvent tou­cher les quan­ti­tés sto­ckées, et ce, le 9 août 2018. L’opé­ra­tion a concer­né les zones de Souk Es­sebt et El Brah­mi re­le­vant du gou­ver­no­rat de Jen­dou­ba.

De grandes quan­ti­tés ava­riées

Ain­si, on a pris connais­sance des condi­tions de sto­ckage im­par­faites chez la ma­jo­ri­té des pro­duc­teurs, du non-res­pect par un grand nombre d’agri­cul­teurs de la ré­gion des pra­tiques saines de sto­ckage, dont le sto­ckage en hau­teur dans des sacs ap­pro­priés et propres. On a re­mar­qué, de même, qu’une grande par­tie des quan­ti­tés sto­ckées est ava­riée et conta­mi­née par les bac­té­ries.

A no­ter que les re­ven­di­ca­tions re­la­tives à la des­truc­tion des stocks tra­di­tion­nels se trou­vant dans la zone de Souk Es­sebt du gou­ver­no­rat de Jen­dou­ba sont li­mi­tées par rap­port aux quan­ti­tés an­non­cées, dans la me­sure où elles ne dé­passent pas les 20 t. Il y a lieu de no­ter que des dis­po­si­tions tech­niques ont été ap­pli­quées en uti­li­sant la mé­thode tra­di­tion­nelle, no­tam­ment lors du dé­but de l’opé­ra­tion de sto­ckage de ce pro­duit très pri­sé par les Tu­ni­siens.

Le mi­nis­tère de l’agri­cul­ture, des Res­sources hy­drau­liques et de la Pêche rap­pelle, par ailleurs, que cer­tains pro­duc­teurs ont ef­fec­tué le sto­ckage des pommes de terre sans une connais­sance ap­pro­fon­die des étapes à res­pec­ter lors de cette opé­ra­tion. L’ob­jec­tif de ces pro­duc­teurs est de trou­ver des prix de vente avan­ta­geux au cours de la pro­chaine pé­riode. L’an­née der­nière à la même pé­riode que cette an­née, par exemple, les quan­ti­tés de pommes de terre concer­nées ont at­teint 1.000 t.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.