At­ten­tat meur­trier à Rus­taq

Au moins neuf can­di­dats ont dé­jà été tués, la plu­part dans des at­taques ci­blées, se­lon la Com­mis­sion élec­to­rale in­dé­pen­dante… Les ta­li­bans sont poin­tés du doigt

La Presse (Tunisia) - - INTERNATIONAL -

AFP — Au moins 12 per­sonnes ont per­du la vie, en as­sis­tant à un ras­sem­ble­ment élec­to­ral hier dans le nord de l’af­gha­nis­tan, dans un nou­vel at­ten­tat qui en­deuille en­core une fois les lé­gis­la­tives du 20 oc­tobre pro­chain.

La re­cru­des­cence des at­ten­tats était crainte à me­sure qu’ap­proche la date du scru­tin.

Si l’at­ten­tat n’a pas en­core été re­ven­di­qué, les ta­li­bans avaient an­non­cé dans un com­mu­ni­qué leur vo­lon­té de faire dé­railler le pro­ces­sus élec­to­ral en or­don­nant aux can­di­dats de se re­ti­rer de la course, ju­rant d’at­ta­quer le scru­tin et ceux qui y par­ti­cipent.

Se­lon le porte-pa­role du gou­ver­neur de la pro­vince, Mo­ham­mad Ja­wad He­j­ri, 32 autres per­sonnes ont été bles­sées lorsque une mo­to pié­gée a ex­plo­sé avant 13H00 heure lo­cale (8H30 GMT) alors que les par­ti­ci­pants quit­taient le lieu de ras­sem­ble­ment dans le dis­trict de Rus­taq. «La can­di­date Na­zi­fa You­se­fi­bek n’a pas été bles­sée», a-t-il pré­ci­sé. «L’ex­plo­sion a été très forte et a tué de nom­breuses per­sonnes», a dit un té­moin à L’AFP, Khan Jan. Se­lon le porte-pa­role pro­vin­cial de la po­lice, Kha­lil As­sir, le bi­lan se­rait de 13 morts et 21 bles­sés. «La bombe pla­cée sur une mo­to a été ac­tion­née à dis­tance», a-t-il dit. Au moins neuf can­di­dats ont dé­jà été tués, la plu­part dans des at­taques ci­blées, se­lon la Com­mis­sion élec­to­rale in­dé­pen­dante.

Le 9 oc­tobre, un ka­mi­kaze s’était fait ex­plo­ser dans une per­ma­nence élec­to­rale dans la pro­vince de Hel­mand (sud), tuant huit per­sonnes, dont le can­di­dat, Sa­leh Mo­ham­mad Asik­zai.

Une autre at­taque le 2 oc­tobre dans la pro­vince de Nan­ga­rhar avait tué 13 per­sonnes et fait 40 bles­sés. Le groupe Etat is­la­mique (EI) avait re­ven­di­qué l’at­ten­tat.

Plus de 2.500 can­di­dats se dis­putent les 249 sièges en jeu au Par­le­ment. La sé­cu­ri­té et la cré­di­bi­li­té du vote se­ront les en­jeux ma­jeurs de ce scru­tin, qui est vu comme une ré­pé­ti­tion gé­né­rale de l’élec­tion pré­si­den­tielle pré­vue en avril pro­chain. Quelque 54.000 membres des forces de sé­cu­ri­té af­ghanes se­ront char­gés de la pro­tec­tion des 5.000 bu­reaux de vote. Pour des rai­sons de sé­cu­ri­té, 2.000 autres bu­reaux n’ou­vri­ront pas.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.