Le re­fus de l’ugtt

LA FGES POUR LE BOYCOTTAGE DES EXA­MENS DANS LES COL­LÈGES ET LY­CÉES

La Presse (Tunisia) - - LA UNE - A.CHRAIET

La réunion de la Com­mis­sion ad­mi­nis­tra­tive sec­to­rielle de l’en­sei­gne­ment se­con­daire du 5 no­vembre (voir La Presse du 8 no­vembre), a adop­té une po­si­tion vi­sant à ob­ser­ver un boycottage des exa­mens de fin du pre­mier tri­mestre dans les col­lèges et ly­cées. De ce fait, les élèves ne pour­ront pas pas­ser les de­voirs de syn­thèse au cours de la se­maine ou­verte (du 26 no­vembre au pre­mier dé­cembre) et la se­maine blo­quée (du 3 au 8 dé­cembre 2018).

Une autre réunion du Bu­reau exé­cu­tif de L’UGTT s’est te­nue le 7 no­vembre sous la pré­si­dence de son SG, Nou­red­dine Ta­bou­bi. Bien sûr, les me­sures prises par la Com­mis­sion ad­mi­nis­tra­tive sec­to­rielle de l’en­sei­gne­ment se­con­daire ont oc­cu­pé une bonne place dans l’ordre du jour de la réunion du BE de L’UGTT. C’est, jus­te­ment, ce que le com­mu­ni­qué pu­blié à la suite de cette réunion a sou­li­gné. Par­mi les points abor­dés, les par­ti­ci­pants à cette ren­contre ont ma­ni­fes­té leur op­po­si­tion au boycottage des exa­mens tel que pré­vu par la Com­mis­sion ad­mi­nis­tra­tive sec­to­rielle de l’en­sei­gne­ment se­con­daire. Le BE donne, ain­si, une image po­si­tive des ins­tances de cette or­ga­ni­sa­tion na­tio­nale et la sa­gesse dont elle peut se pré­va­loir dans les mo­ments dif­fi­ciles. Cha­cun re­con­naît, ici, L’UGTT qui a, tou­jours, été au ren­dez-vous dès qu’il s’agit de l’in­té­rêt de tous les Tu­ni­siens.

Ce­la étant, cette or­ga­ni­sa­tion ne perd pas de vue ses prin­cipes qui consistent à dé­fendre les re­ven­di­ca­tions so­ciales lé­gi­times. Dans ce même ordre d’idées, le com­mu­ni­qué pu­blié par L’UGTT à la suite de la te­nue de la réunion de son Bu­reau exé­cu­tif était on ne peut plus clair. Il rap­pelle, à cet égard, que lors de la réunion de la Com­mis­sion ad­mi­nis­tra­tive na­tio­nale du 23 avril 2018, il avait ex­pri­mé son sou­tien sans faille aux de­mandes des en­sei­gnants et avait, par consé­quent, ap­pe­lé la Fé­dé­ra­tion gé­né­rale de l’en­sei­gne­ment se­con­daire (Fges) à le­ver sa dé­ci­sion de boy­cot­ter les cours et à re­mettre les notes aux élèves. Ce qui, d’ailleurs, a été fait. Par contre, la Cen­trale syn­di­cale avait en­ta­mé des né­go­cia­tions au plus haut ni­veau en vue de par­ve­nir à des so­lu­tions ac­cep­tables par les dif­fé­rentes par­ties. C’est pour­quoi le BE ré­af­firme sa po­si­tion an­non­cée le 18 mars 2017 qui consiste à s’op­po­ser à toute ini­tia­tive ou toute forme de lutte syn­di­cale sus­cep­tible de por­ter at­teinte aux en­fants du peuple. D’où, aus­si, son re­jet ca­té­go­rique de la me­sure prise par la Com­mis­sion ad­mi­nis­tra­tive sec­to­rielle de l’en­sei­gne­ment se­con­daire.

Une telle at­ti­tude des ins­tances su­pé­rieures de la Cen­trale syn­di­cale ou­vrière ne peut que ras­su­rer les pa­rents quant au sort de leurs en­fants qui de­vraient être te­nus à l’écart de tout conflit.

Tou­te­fois, le simple ob­ser­va­teur at­tend avec im­pa­tience la ré­ac­tion de la Fges. Cel­le­ci se ré­sou­dra-t-elle à ac­cep­ter ce que le BE a dé­ci­dé ou conti­nue­ra-t-elle à faire ca­va­lier seul en in­vo­quant la mo­bi­li­sa­tion de ses bases ?

Les élèves de­vront pas­ser les exa­mens du pre­mier tri­mestre

Les élèves de­vront pas­ser les exa­mens du pre­mier tri­mestre

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.