Un pro­jet, des at­tentes

La Presse (Tunisia) - - LA UNE - Par Ab­del­krim DERMECH

Consi­dé­rée comme le pa­rent pauvre par ex­cel­lence par les par­tis po­li­tiques au pou­voir ou dans l’op­po­si­tion et aus­si dans les choix de tous les gou­ver­ne­ments qui se sont suc­cé­dé de­puis jan­vier 2011, la culture semble re­ve­nir au-de­vant de la scène po­li­tique na­tio­nale et re­te­nir l’at­ten­tion du gou­ver­ne­ment ac­tuel.

Jeu­di 8 no­vembre, le Conseil des mi­nistres te­nu sous la pré­si­dence de Yous­sef Cha­hed a, en ef­fet, adop­té le pro­jet de dé­cret-loi por­tant créa­tion du Conseil na­tio­nal de la culture.

Et le dé­par­te­ment mi­nis­té­riel de pré­ci­ser que le conseil au­ra pour mis­sion de «con­ce­voir les pra­tiques par­ti­ci­pa­tives cultu­relles entre le mi­nis­tère et les dif­fé­rentes com­po­santes de la so­cié­té ci­vile, les par­tis po­li­tiques et les per­son­na­li­tés émi­nentes du monde de la culture».

Ain­si, l’ap­proche ou le pro­jet cultu­rel na­tio­nal ne se­ra plus, à l’ave­nir, sous la res­pon­sa­bi­li­té ex­clu­sive du mi­nis­tère des Af­faires cultu­relles. Il se­ra, plu­tôt, la syn­thèse is­sue d’un large dé­bat na­tio­nal au­quel par­ti­ci­pe­ront tous les ac­teurs dans le pay­sage cultu­rel na­tio­nal quelle que soit leur ap­par­te­nance idéo­lo­gique ou po­li­tique.

De plus, les pro­grammes et les pro­jets à ca­rac­tère cultu­rel se­ront éla­bo­rés — comme l’ex­plique le mi­nis­tère sur sa page Fa­ce­book — par ces mêmes «créa­teurs et ar­tistes de tous bords», loin de la tu­telle du mi­nis­tère ou du contrôle ou de l’ac­com­pa­gne­ment de ses res­pon­sables et dif­fé­rentes struc­tures cen­trales, ré­gio­nales ou lo­cales.

Le conseil offre, au cas où les pré­ro­ga­tives qui lui sont ac­cor­dées se­raient res­pec­tées, l’op­por­tu­ni­té au sec­teur cultu­rel de se li­bé­rer de la main­mise que les po­li­tiques (sui­vi et contrôle du mi­nis­tère, no­tam­ment au plan du fi­nan­ce­ment des ac­ti­vi­tés cultu­relles) exer­çaient jus­qu’ici sur le monde de la culture avec ses dif­fé­rentes ex­pres­sions.

On at­tend main­te­nant la ré­ac­tion des ac­teurs de la scène cultu­relle au pro­jet pro­po­sé par le gou­ver­ne­ment.

Et l’on s’in­ter­roge s’ils vont eux aus­si s’y im­pli­quer en se dé­bar­ras­sant de leurs ali­bis idéo­lo­giques ou sor­tir la même ri­tour­nelle: le mi­nis­tère n’a consul­té per­sonne.

on at­tend main­te­nant la ré­ac­tion des ac­teurs de la scène cultu­relle au pro­jet pro­po­sé par le gou­ver­ne­ment. et l’on s’in­ter­roge s’ils vont eux aus­si s’y im­pli­quer en se dé­bar­ras­sant de leurs ali­bis idéo­lo­giques ou sor­tir la même ri­tour­nelle : le mi­nis­tère n’a consul­té per­sonne

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.