At­taque en zone dé­mi­li­ta­ri­sée contre des sol­dats du ré­gime

L’opé­ra­tion a été lan­cée par Hayat Tah­rir Al-cham, ex-branche sy­rienne d’al-qaï­da, qui contrôle la ma­jeure par­tie de la pro­vince

La Presse (Tunisia) - - INTERNATIONAL -

AFP — Au moins huit com­bat­tants du ré­gime sy­rien ont été tués dans un as­saut ji­ha­diste contre leur po­si­tion près de la pro­vince sy­rienne d’idleb (nord-ouest), où une «zone dé­mi­li­ta­ri­sée» est pour­tant pré­vue, a an­non­cé hier une ONG.

La mise en place d’une «zone dé­mi­li­ta­ri­sée» de 15 à 20 ki­lo­mètres de large a été l’ob­jet d’un ac­cord le 17 sep­tembre entre la Rus­sie, al­lié du ré­gime, et la Tur­quie, par­rain des re­belles, pour sé­pa­rer les ter­ri­toires in­sur­gés d’idleb des ré­gions gou­ver­ne­men­tales at­te­nantes, dans le nor­douest sy­rien.

L’ac­cord de­vait en­trer en vi­gueur à la mi-oc­tobre, mais sur le ter­rain, cer­taines dis­po­si­tions n’ont pas été res­pec­tées et des es­car­mouches op­posent ré­gu­liè­re­ment les forces de Ba­char Al-as­sad aux re­belles et ji­ha­distes. L’at­taque s’est dé­rou­lée ven­dre­di soir dans le nord-ouest de la pro­vince cen­trale de Ha­ma, voi­sine d’idleb, a in­di­qué l’ob­ser­va­toire sy­rien des droits de l’homme (Osdh). Il a été lan­cé par Hayat Tah­rir al-cham, or­ga­ni­sa­tion do­mi­née par l’ex-branche sy­rienne d’alQaï­da, qui contrôle la ma­jeure par­tie d’idleb, se­lon L’ONG. «Hayat Tah­rir Al-cham a don­né l’as­saut contre une po­si­tion du ré­gime, dans un sec­teur aux franges de la zone dé­mi­li­ta­ri­sée», a dé­cla­ré à L’AFP le di­rec­teur de l’osdh, Ra­mi Ab­del Rah­mane. Huit com­bat­tants du ré­gime et deux ji­ha­distes de HTS ont été tués dans l’of­fen­sive sui­vie d’af­fron­te­ments, d’après la même source.

L’at­taque in­ter­vient au len­de­main d’une of­fen­sive du ré­gime qui a tué 23 com­bat­tants re­belles dans le nord de Ha­ma, l’as­saut le plus meur­trier de­puis l’an­nonce le 17 sep­tembre de l’ac­cord rus­so-turc pré­voyant la «zone dé­mi­li­ta­ri­sée». L’ini­tia­tive a permis d’évi­ter une of­fen­sive de grande am­pleur du ré­gime contre la ré­gion d’idleb, l’ul­time grand bas­tion in­sur­gé et ji­ha­diste en Syrie et à ce titre dans le vi­seur de Ba­char Alas­sad, dé­ter­mi­né à re­con­qué­rir l’en­semble du ter­ri­toire. Comme le sti­pu­lait l’ac­cord, les groupes re­belles ont an­non­cé avoir re­ti­ré leur ar­tille­rie lourde du sec­teur mais les ji­ha­distes ont re­fu­sé de quit­ter la zone. An­ka­ra et Mos­cou semblent ju­ger que l’ac­cord est en­tré en vi­gueur mal­gré les vio­la­tions, ac­cor­dant un dé­lai im­pli­cite pour que toutes ses dis­po­si­tions soient res­pec­tées à terme sur le ter­rain.

Le chef de la di­plo­ma­tie sy­rienne Wa­lid Moual­lem a ré­cem­ment ex­pri­mé son mé­con­ten­te­ment au su­jet de l’ap­pli­ca­tion du texte, dé­non­çant des man­que­ments de la part de la Tur­quie. Evo­quant la zone dé­mi­li­ta­ri­sée, il avait as­su­ré que «les ter­ro­ristes sont tou­jours pré­sents avec leurs armes lourdes», se­lon l’agence of­fi­cielle Sa­na.

De­puis son dé­clen­che­ment en 2011, le conflit sy­rien a fait plus de 360.000 morts et pous­sé sur les routes de l’exil des mil­lions de ci­vils.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.