Le strict mi­ni­mum !

Le CSS re­trouve le che­min de la vic­toire face à une ac­cro­cheuse JSK

La Presse (Tunisia) - - LA UNE - R.E.H

Stade Taieb M’hi­ri Sfax. Pu­blic nom­breux. Temps en­so­leillé. Ar­bi­trage de Dab­bous. Aver­tis­se­ments : Joui­ni, Frioui, Ba­cha, Bouch­ni­ba. Le CSS bat la JSK 1-0, but de Math­lou­thi (sp) à la 35’ CSS : Dah­mane, Ama­mou, H’nid, Math­lou­thi, Joui­ni, Je­las­si, Ka­roui, Hu­bert (Bou­raoui), Har­zi (Ma­nu­cho), Mar­zou­ki, Chaouat

JSK : A. Frioui, Re­baï, Ba­cha, Bouch­ni­ba, Laâyou­ni, R. Frioui (Romd­ha­ni), Trao­ré (Ad­da­mi), Laâoui­chi, Mti­ri, Sas­si, Bou­guer­ra (Sal­hi)

Trois matches sans goû­ter à la vic­toire, ce­la a coû­té cher au CSS qui a «per­du» son fau­teuil de lea­der. Le match d’hier de­vant la JSK était la der­nière oc­ca­sion de res­ter au sillage du CAB et de L’EST. Le CSS de Krol a ga­gné cer­tai­ne­ment et em­po­ché trois points pré­cieux, mais ce n’était pas étin­ce­lant comme pres­ta­tion.

Le CSS s’est conten­té du strict mi­ni­mum en vou­lant à tout prix re­prendre le goût de ga­gner au­de­là de la ma­nière face à une JSK en pleine crise de ré­sul­tats et qui vient de dé­si­gner un 4e en­traî­neur depuis le dé­but de la sai­son. Les Agh­la­bides, compte te­nu de leurs bo­bos, n’ont pas dé­mé­ri­té mal­gré la dé­faite. Ils au­raient pu ren­trer avec un point s’ils avaient été plus adroits en se­conde pé­riode sur­tout. Le match s’est joué sur un épi­sode po­lé­mique à la 35’ quand l’ar­bitre Dab­bous siffle un pe­nal­ty au pro­fit du CSS. Ba­cha, le dé­fen­seur de la JSK, fait un tacle sur Chaouat. L’agh­la­bide dit à l’ar­bitre qu’il a tou­ché le bal­lon, alors que l’ar­bitre en dé­cide au­tre­ment et confirme la faute. Ham­za Math­lou­thi trans­forme le pe­nal­ty, et ce se­ra le but de la vic­toire. Sur l’en­semble du match, le CSS était lé­gè­re­ment meilleur sur­tout à la pre­mière pé­riode du jeu où Ka­roui (ré­gu­lier et adroit à l’en­tre­jeu) et Je­las­si ont pu rem­por­ter leurs duels pour ser­vir Mar­zou­ki et Har­zi. Le jeu sfaxien était plus di­rect que d’ha­bi­tude. Ka­roui, au bout de 3’, tire fort mais rate de peu la lu­carne, et Chaouat (9’), ser­vi d’une longue ou­ver­ture, ne ma­nie pas bien la balle et rate une si­tua­tion fa­vo­rable. Mar­zou­ki (26’) a, lui aus­si, ra­té l’oc­ca­sion d’ou­vrir le score quand il ati­ré près du po­teau après un beau geste in­di­vi­duel. La JSK n’avait pas les moyens et sur­tout le men­tal pour mettre de l’im­pact sur ses ten­ta­tives.

Ni Aoui­chi, ni Sas­si, ni Trao­ré n’avaient in­quié­té un CSS, pour­tant un peu en doute. Il a fal­lu un but pour voir les Agh­la­bides se ruer, sans vrai­ment une ligne di­rec­trice, vers l’at­taque. Les 15’ pre­mières de la re­prise ont été en fa­veur de la JSK qui, à tra­vers Laâoui­chi et Mtir, ont ten­té de re­ve­nir au score. Ce der­nier, après avoir ef­fa­cé quatre joueurs sfaxiens, sert Sas­si mais le tir de ce der­nier est dé­vié. La do­mi­na­tion de la JSK n’était pas à vraie dire tran­chante face à un CSS qui comp­tait sur la so­li­di­té de sa dé­fense, la meilleure en cham­pion­nat.

Ma­nu­cho rate le K.O.

Krol a es­sayé de mettre plus de mou­ve­ment dans le jeu en jouant la carte de Ma­nu­cho. De­vant, la JSK a pra­ti­que­ment flé­chi à par­tir de la 60’. Mar­zou­ki (64’), seul face au gar­dien Frioui, tire haut et rate une fa­cile oc­ca­sion. Et deux mi­nutes plus tard, le tir de Joui­ni est dé­vié et c’est Frioui qui sauve mi­ra­cu­leu­se­ment sur sa ligne. On voyait bien que le CSS avait les moyens of­fen­sifs pour créer le dan­ger, mais en­core une fois son at­taque n’était pas tran­chante. La JSK au­rait pu éga­li­ser à la 80’ après un ef­fort so­li­taire de Sal­hi sur la droite. Près de la sur­face de ré­pa­ra­tion, il tire en puis­sance mais son tir est dé­vié par Dah­mane qui sauve son équipe. La fin du match n’était pas plus pas­sion­nante, les deux équipes n’étaient pas en me­sure de don­ner da­van­tage. Ma­nu­cho, après une course de 40 mètres, se pré­sente seul face à Frioui à la 93’, mais son tir passe à quelques cen­ti­mètres du po­teau droit. C’était le K.O. ra­té par le CSS. Un match à ou­blier tel­le­ment il n’était pas de qua­li­té, et un CSS qui gagne à la peine et en jouant avec le feu. L’es­sen­tiel était de re­trou­ver les 3 points. Pour le JSK, le po­ten­tiel n’était pas si mau­vais que ce­la. L’équipe peut mieux faire si elle se concentre.

Ham­za Math­lou­thi: le CSS a as­su­ré l’es­sen­tiel

Ham­za Math­lou­thi : le CSS a as­su­ré l’es­sen­tiel

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.