Le mot de la fin

Le Manager - - Decryptage -

Le ca­pi­tal-in­ves­tis­se­ment au­gure de bonnes pers­pec­tives. Il y a un adage an­glo-saxon qui dit: «Where there’s change, there’s op­por­tu­ni­ty”. Et jus­te­ment, nous sommes en plein chan­ge­ment. Ce sont la veille et la proac­ti­vi­té qui per­met­tront de ma­té­ria­li­ser ces op­por­tu­ni­tés. Ce­pen­dant, il faut avoir préa­la­ble­ment la vi­sion et les moyens de notre stra­té­gie.

L’etat doit uti­li­ser tous les moyens à sa dis­po­si­tion pour ras­su­rer les in­ves­tis­seurs, boos­ter l’in­ves­tis­se­ment et re­lan­cer l’éco­no­mie.

Il faut com­prendre qu’en Tu­ni­sie le vrai chal­lenge ce n’est pas uni­que­ment de créer des em­plois mais de les main­te­nir. C’est pour cette rai­son que l’etat doit uti­li­ser tous les le­viers (fis­ca­li­té, sanc­tions,…) pour créer et main­te­nir les em­plois, créer des star­tups et per­mettre le dé­ve­lop­pe­ment de l’en­tre­prise car ce sont jus­te­ment ces moyennes et grandes en­tre­prises qui créent le plus grand nombre d’em­plois stables.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.