LES SE­CRETS DE LA RÉUS­SITE !

TRANS­FOR­MA­TION DI­GI­TALE

Le Manager - - Entreprise Entrepreneuriat - Par INES NASRI Ex­perte en mar­ke­ting di­gi­tal, for­ma­trice, spea­ker www.in­es­nas­ri.com

Au­jourd’hui, le di­gi­tal est par ex­cel­lence le le­vier de com­pé­ti­ti­vi­té pour les en­tre­prises. SI ce­ci est une évi­dence pour cer­tains, il de­meure à le prou­ver pour d’autres ! Plu­sieurs en­tre­prises se lancent dans un pro­jet de trans­for­ma­tion di­gi­tale avec beau­coup de bonne vo­lon­té et d’en­thou­siasme en consa­crant des bud­gets im­por­tants. Ils ne lé­sinent pas sur les ef­forts pour faire tout ce qu’ils croient suf­fi­sant pour la réus­site de leur pro­jet de trans­for­ma­tion di­gi­tale mais peuvent ne pas y par­ve­nir. Les signes d’un échec sont nom­breux va­riant des dé­lais lar­ge­ment dé­pas­sés, des bud­gets ex­plo­sés, de la créa­tion d’une ten­sion so­ciale au sein de l’en­tre­prise, des dé­parts au sein de l’équipe... Dans ce qui suit, je vous pré­sente, suc­cinc­te­ment les fac­teurs clé de réus­site de votre pro­jet de trans­for­ma­tion di­gi­tale : L’ac­cul­tu­ra­tion di­gi­tale de l’équipe : Un must !

Après avoir fait pro­pre­ment un au­dit di­gi­tal de votre en­tre­prise, vous au­rez des in­di­ca­teurs clairs sur la « Di­gi­tal Rea­di­ness » de votre équipe, c'est-à-dire, son de­gré de di­gi­ta­li­sa­tion au ni­veau des équi­pe­ments, des pro­ces­sus mais es­sen­tiel­le­ment au ni­veau de l’état d’es­prit ou du mind­set. Il s’agit de tra­vailler sur la culture di­gi­tale de l’en­tre­prise pour fa­ci­li­ter l’adhé­sion des em­ployés, des ma­na­gers aux nou­veaux modes opé­ra­toires. Les en­tre­prises tra­di­tion­nelles ont his­to­ri­que­ment des or­ga­ni­sa­tions com­plexes et pré­sentent d’im­por­tants freins au chan­ge­ment en in­terne. A l’op­po­sé, les Uber, Bla­bla­car, Ama­zon ou en­core Net­flix, Dee­zer et Spo­ti­fy ...adoptent une ap­proche « agile », créa­tive et vo­lon­ta­riste. In­té­grer la culture du test and learn avec l’ac­cep­ta­tion de l’échec et sa ges­tion po­si­tive est ab­so­lu­ment in­dis­pen­sable ! Pour tra­vailler cet as­pect vi­tal de la trans­for­ma­tion di­gi­tale, plu­sieurs ou­tils sont à la dis­po­si­tion des en­tre­prises : La for­ma­tion, les bu­si­ness games, les té­moi­gnages de suc­cess sto­ries, les en­tre­tiens one to one... bref tout est bon pour em­bar­quer toute votre équipe dans cette belle aven­ture.

Une équipe de pi­lo­tage (Non, ce n’est pas un luxe !)

Une équipe dé­bor­dée par d’autres tâches de ges­tion quo­ti­dienne et d’autres res­pon­sa­bi­li­tés chro­no­phages, une équipe qui ne re­pré­sente pas toutes les sec­tions/

les dé­par­te­ments / les mé­tiers de l’en­tre­prise, une équipe non qua­li­fiée, une équipe qui ne croit pas en la trans­for­ma­tion di­gi­tale ... au­tant de fac­teurs d’échecs de votre pro­jet de trans­for­ma­tion di­gi­tale. Au contraire, une équipe dis­po­nible, im­pli­quée, qui ga­ran­tit une re­pré­sen­ta­ti­vi­té de tous les mé­tiers de l’en­tre­prise, fiable et cré­dible, consti­tuée d'in­fluen­ceurs au sein des em­ployés peut être un atout non né­gli­geable et une carte ga­gnante pour votre pro­jet. Alors ne vous en pri­vez pas !

Le client est, plus que ja­mais roi !

Votre ré­flexion pour tout chan­ge­ment, dans le cadre de votre pro­jet de trans­for­ma­tion di­gi­tale, de­vra com­men­cer la ré­flexion par les be­soins clients. Être proche de son client per­met d’ap­prendre de chaque in­ter­ac­tion, de tes­ter des choses, de voir ce qui marche et d’iden­ti­fier les ten­dances. Ain­si, dé­ployer et maî­tri­ser de nou­velles ca­pa­ci­tés ana­ly­tiques (Du­rée de pas­sa­tion de com­mande sur le site, dé­lais de li­vrai­son ....)peut gé­né­rer des re­ve­nus sup­plé­men­taires en ac­tion­nant si­mul­ta­né­ment l’en­semble des le­viers di­gi­taux (So­cial Me­dia, Mo­bile , Ma­chine lear­ning, In­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, Ana­ly­tics...)

Maî­tri­ser la tech­no­lo­gie que l’on sou­haite im­plan­ter !

Au sein de l’en­tre­prise, la tech­no­lo­gie per­met de don­ner du sens au tra­vail des col­la­bo­ra­teurs : elle fait ga­gner du temps dans les tâches ré­pé­ti­tives et per­met au col­la­bo­ra­teur de se concen­trer sur son

rôle de con­seiller, par exemple. En ex­terne, c’est la tech­no­lo­gie qui va pro­po­ser de nou­velles ex­pé­riences clients. Dans un cas comme dans l’autre, il est im­pé­ra­tif de maî­tri­ser la tech­no­lo­gie qu’on sou­haite im­plé­men­ter. Il n’est pas for­cé­ment né­ces­saire de choi­sir, par exemple, la toute der­nière ver­sion d’un lo­gi­ciel. Oui ! Les der­nières ver­sions peuvent ne pas être en­core stables, peuvent conte­nir des in­con­vé­nients qui se­ront cor­ri­gés ul­té­rieu­re­ment, la do­cu­men­ta­tion peut ne pas être abon­dante ... Donc choi­sis­sez une tech­no­lo­gie stable, ef­fi­cace et que vous al­lez pou­voir fa­ci­le­ment maî­tri­ser.

De­ve­nir ra­pide !

Ac­cé­lé­rer la prise de dé­ci­sion au sein de vos équipes est très im­por­tant pour in­suf­fler un nou­veau souffle à votre struc­ture. C’est-à-dire per­mettre à vos col­la­bo­ra­teurs de prendre plus de dé­ci­sions, plus pe­tites et plus fré­quem­ment. Ce­ci au­ra pour im­pact d’ac­cé­lé­rer l’évo­lu­tion de tous les pro­ces­sus in­ternes et au­ra même un im­pact sur le de­gré de sa­tis­fac­tion de vos em­ployés par rap­port à leur au­to­no­mie. La trans­for­ma­tion di­gi­tale n’est en au­cun cas un ob­jec­tif en soi. Si l’on choi­sit de di­gi­ta­li­ser, c’est pour ga­gner. Alors met­tez toutes les chances de votre cô­té et…. Bonne di­gi­ta­li­sa­tion !

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.