Mo­bi­li­té élec­trique Quelle place pour les vé­hi­cules élec­triques en Tu­ni­sie ?

Les atouts de la mo­bi­li­té élec­trique sous les feux des pro­jec­teurs! Ils ont fait l’ob­jet d’une confé­rence or­ga­ni­sée en no­vembre der­nier en par­te­na­riat entre l’agence na­tio­nale de la maî­trise de l’éner­gie et le groupe Al Ba­dr.

Le Manager - - Sommaire - AH­MED SAOUDI

Plu­sieurs pays à tra­vers le monde ont com­men­cé à mettre en place l’in­fra­struc­ture né­ces­saire pour ac­com­mo­der les voi­tures élec­triques. Cer­tains pré­parent dé­jà l’in­ter­dic­tion de vente de voi­tures ther­miques dans les an­nées à ve­nir. Au­jourd’hui, on compte pas moins de 3 mil­lions de voi­tures élec­triques cir­cu­lant sur la pla­nète. En Nor­vège, par exemple, les voi­tures élec­triques re­pré­sentent 25% des nou­velles im­ma- tri­cu­la­tions, taux le plus éle­vé dans le monde, a in­di­qué Slim Fe­ria­ni, mi­nistre de l’in­dus­trie et des PME. Cette ac­cé­lé­ra­tion de l’adop­tion des vé­hi­cules élec­triques est due prin­ci­pa­le­ment à la forte évo­lu­tion des bat­te­ries. Ces or­ganes de sto­ckage sont de moins en moins coû­teux (de 950 dol­lars par kwh de sto­ckage dans les an­nées 2000 à moins de 70 dol­lars par kwh d’ici 2020) et de plus en plus per­for­mantes, ex­plique Fa­thi Han­chi, di­rec­teur de l’ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique à L’ANME. Et d’ajou­ter que le nombre de voi­tures élec­triques en cir­cu­la­tion dé­pas­se­rait ce­lui des vé­hi­cules ther­miques à par­tir de 2025”. L’ANME s’est donc fixé comme ob­jec­tif d’avoir pas moins de 70 mille voi­tures

élec­triques en Tu­ni­sie d’ici 2025 dans le cadre de sa stra­té­gie vi­sant à ré­duire la fac­ture éner­gé­tique du tran­sport rou­tier. Ce chiffre se­ra ré­par­ti entre 50 mille vé­hi­cules to­ta­le­ment élec­triques et 20 mille hy­brides. Pour un pays qui sub­ven­tionne les éner­gies fos­siles comme le nôtre, le re­cours à l’uti­li­sa­tion des vé­hi­cules élec­triques pour­rait être une so­lu­tion ef­fi­cace pour ré­duire le dé­fi­cit de la ba­lance éner­gé­tique. Si l’état pousse vers l’adop­tion de ce nou­veau mode de tran­sport, c’est parce qu’il per­met de ré­duire de 52% les sub­ven­tions à l’éner­gie, de 50% la consom­ma­tion éner­gé­tique et de plus de 59% la fac­ture éner­gé­tique, a ar­gu­men­té Han­chi. Qui plus est, l’éner­gie élec­trique peut contri­buer à l’amé­lio­ra­tion de la qua­li­té de l’air dans les grandes villes. “D’ici 2030, la Tu­ni­sie veut ré­duire de 30% les éner­gies fos­siles et di­mi­nuer de 41% les émis­sions de CO2”, a in­di­qué Slim Fe­ria­ni, mi­nistre de l’in­dus­trie et des PME. “Le tran­sport est l’un des axes prin­ci­paux de cette stra­té­gie puis­qu’il consomme 35% de l’éner­gie to­tale et 55% de l’éner­gie pri­maire”, a-t-il ajou­té. Mal­heu­reu­se­ment, plus de voi­tures élec­triques ne cor­res­pond tou­jours pas à moins de pol­lu­tion. “Ces voi­tures contri­buent certes à la ré­duc­tion de la pol­lu­tion lo­cale dans les villes, mais à l’échelle na­tio­nale, leur im­pact en­vi­ron­ne­men­tal dé­pend du mix uti­li­sé pour pro­duire l’éner­gie élec­trique”.

Com­ment en­cou­ra­ger la mo­bi­li­té élec­trique ?

En Tu­ni­sie, mal­gré la si­tua­tion éner­gé­tique, les voi­tures ther­miques paient moins de taxes que celles élec­triques (45.3% pour les voi­tures d’une cy­lin­drée de moins de 1.3 litre, contre 57.6% pour les vé­hi­cules élec­triques). Ajou­té au fait que les vé­hi­cules élec­triques sont en­core plus chers que leurs ho­mo­logues conven­tion­nels, ils coûtent à l’usa­ger 70% plus cher par km. Pour boos­ter la mo­bi­li­té élec­trique, l’ex­pert pro­pose 3 axes prin­ci­paux. Il faut d’abord en­cou­ra­ger l’uti­li­sa­tion des vé­hi­cules élec­triques. Le prix est un fac­teur de po­pu­la­ri­té dé­ter­mi­nant. Dans ce cadre, Ni­co­las Plan­che­nault re­com­mande la mise en place d’une sé­rie de me- sur­es qui per­mettent de rendre plus ac­ces­sibles ces vé­hi­cules: des bo­nus d’achat, des ré­duc­tions à l’im­ma­tri­cu­la­tion, des ré­duc­tions des droits de douane, des ré­duc­tions de frais de cir­cu­la­tion. D’un autre cô­té, l’état peut éga­le­ment mettre en place des avan­tages en na­ture pour amé­lio­rer l'ac­ces­si­bi­li­té tels que des es­paces de sta­tion­ne­ment et des voies ré­ser­vées. Il pro­pose même d’of­frir des for­ma­tions au pro­fit des ven­deurs. Pour en­cou­ra­ger la mo­bi­li­té élec­trique, le gou­ver­ne­ment peut aus­si lan­cer des pro­jets pi­lotes tels que des lignes de bus élec­triques ou en­core des taxis élec­triques. Le deuxième axe, se­lon Plan­che­nault se­rait d’as­su­rer une mise en place de bornes qui per­mettent aux au­to­mo­bi­listes de re­char­ger leurs bat­te­ries. L’au­to­no­mie qu’offrent les bat­te­ries - pas moins de 100 km par re­charge - est lar­ge­ment suf­fi­sante pour les dé­pla­ce­ments en ville. Pour des tra­jets plus im­por­tants, il est né­ces­saire de mettre en place un ré­seau de char­geurs. Ces der­niers doivent être ca­pables d’ali­men­ter en élec­tri­ci­té le plus ra­pi­de­ment pos­sible les bat­te­ries des dif­fé­rents mo­dèles de vé­hi­cules. Il est éga­le­ment pri­mor­dial, se­lon l’ex­pert, de s’as­su­rer de la bonne for­ma­tion des mé­ca­ni­ciens, sur­tout que les vé­hi­cules élec­triques sont concep­tuel­le­ment dif­fé­rents des voi­tures ther­miques. Le troi­sième axe de la stra­té­gie consiste à s’as­su­rer de la per­ti­nence du mix éner­gé­tique et que les voi­tures soient suf­fi­sam­ment ali­men­tées par d es é ner­gies re­nou­ve­lables. C’est le se­cret de la mise en place d’une mo­bi­li­té du­rable. Sur le long terme, le mi­nistre de l’in­dus­trie as­pire à la mise en place d’une stra­té­gie vi­sant à dé­ve­lop­per le tis­su in­dus­triel de l’au­to­mo­bile élec­trique. “La Tu­ni­sie dis­pose de plu­sieurs atouts pour in­dus­tria­li­ser les vé­hi­cules élec­triques et ses com­po­sants. E t ce, dans le cadre de la di­ver­si­fi­ca­tion de ses par­te­naires. Mais, il faut construire tout un éco­sys­tème pour ce pro­jet am­bi­tieux », a te­nu à sou­li­gner le mi­nistre.

Slim Fe­ria­ni lors de son speech inau­gu­ral

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.