RAMADANESQUES

Ré­cits du Co­ran Fi­gures tu­ni­siennes

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE -

«Un Fonds des Fonds pour as­su­rer le fi­nan­ce­ment et l’ac­com­pe­gne­ment des star­tups tu­ni­siennes est en cours de struc­tu­ra­tion et d’ici fin 2018, il se­ra opé­ra­tion­nel », an­nonce Anouar Maâ­rouf, mi­nistre des Tech­no­lo­gies de la com­mu­ni­ca­tion et de l’éco­no­mie nu­mé­rique.

Le dé­cret gou­ver­ne­men­tal com­por­tant les textes d’ap­pli­ca­tion de la nou­velle loi adop­tée « Star­tup Act » est en cours d’exa­men.

La 2ème édi­tion les SMARDI’S s’est te­nue mar­di der­nier au siège de la Banque Zi­tou­na sur le thème « Dé­ve­lop­pe­ment des Star­tups, quelle res­pon­sa­bi­li­té pour les Banques ». Pour ce faire, la Banque Zi­tou­na a or­ga­ni­sé un dé­bat sur la res­pon­sa­bi­li­té à as­su­mer par les banques à l’égard du dé­ve­lop­pe­ment des star­tups. Cet évé­ne­ment, a été re­haus­sé par Anouar Maa­rouf, mi­nistre des Tech­no­lo­gies de la Com­mu­ni­ca­tion et de l’eco­no­mie nu­mé­rique, et mar­qué par la pré­sence de res­pon­sables de l’as­so­cia­tion Tu­ni­sian Star­tups et d’un nombre im­por­tant de star­tup­pers.

Pre­nant la pa­role, Ez­zed­dine Khou­ja, DG de la Banque Zi­tou­na, a dé­cla­ré que cet évé­ne­ment est une oc­ca­sion pour faire preuve que la Banque donne un ap­pui ac­cru pour mettre en oeuvre les orien­ta­tions na­tio­nales en ma­tière d’en­cou­ra­ge­ment à l’en­tre­pre­neu­riat et la créa­tion de l’em­ploi. Il a af­fir­mé l’en­ga­ge­ment de Banque Zi­tou­na pour l’ac­com­pa­gne­ment des star­tups afin de ga­ran­tir sa du­ra­bi­li­té et sa com­pé­ti­ti­vi­té et son im­pact po­si­tif sur l’éco­no­mie na­tio­nale. M. Khou­ja a in­di­qué que la loi Star­tup Act per­met­tra à la Tunisie d’être une pla­te­forme de créa­tion de star­tups en me­sure de conqué­rir des mar­chés à l’échelle in­ter­na­tio­nale. A ce pro­pos, le DG de la Banque Zi­tou­na que cette an­née ver­ra le lan­ce­ment d’une nou­velle ins­ti­tu­tion « Zi­tou­na Ca­pi­tal » dont l’ob­jec­tif est de dé­ve­lop­per l’éco­no­mie na­tio­nale et de sou­te­nir les star­tups.

D’un autre part, le mi­nistre des Tech­no­lo­gies de la com­mu­ni­ca­tion et de l’éco­no­mie nu­mé­rique, Anouar Maâ­rouf a dé­cla­ré qu’un dé­cret gou­ver­ne­men­tal com­por­tant les textes d’ap­pli­ca­tion de la nou­velle loi « Star­tup Act » a été pré­sen­té à la Pré­si­dence du gou­ver­ne­ment pour exa­men.

La Tunisie as­su­re­ra la ges­tion d’un fonds de fi­nan­ce­ment des star­tups afri­caines de 500 mil­lions de dol­lars

Il a sou­li­gné aus­si qu’un Fonds des Fonds pour as­su­rer le fi­nan­ce­ment et l’ac­com­pe­gne­ment des star­tups tu­ni­siennes est en cours de struc­tu­ra­tion et d’ici fin 2018, il se­ra opé­ra­tion­nel. Et d’ajou­ter qu’une di­zaine de fonds de dé­ve­lop­pe­ment se­ront créés à par­tir de ce Fonds pour cou­vrir toutes les étapes des star­tups.

Le mi­nistre a rap­pe­lé qu’en marge de la 3ème édi­tion de l’évènement « Trans­form Afri­ca Sum­mit 2017 » qui s’est te­nue, du 10 au 12 mai à Rwan­da, la Tunisie est de­ve­nue, de­puis mai 2017, membre de l’al­liance Smart Afri­ca qui compte ac­tuel­le­ment 17 pays, des or­ga­nismes in­ter­na­tio­naux et des par­te­naires pri­vés.

Et d’ajou­ter : «A ce titre, la Tunisie as­su­re­ra la ges­tion d’un fonds de fi­nan­ce­ment des star­tups afri­caines de 500 mil­lions de dol­lars ».

Vers 2000 star­tups d’ici 2020

Par la même oc­ca­sion, Zied Ou­led Ali, vice-pré­sident de l’as­so­cia­tion Tu­ni­sian Star­tups, a fait sa­voir qu’une étude in­ti­tu­lée « TU­NI­SIAN star­tups In­dex /Tsin­dex », réa­li­sée au cours du mois de mars 2018 sur un échan­tillon de plus de 320 en­tre­prises tu­ni­siennes, d’où il res­sort que de 55% des star­tups ne par­viennent pas à cou­vrir leurs charges.

Et d’in­di­quer : «Le fi­nan­ce­ment, l’ad­mi­nis­tra­tion et le re­cru­te­ment sont les prin­ci­pales en­traves ren­con­trées par les star­tups.

Il a sou­li­gné que de­puis l’adop­tion de la loi Star­tup Act, le nombre des star­tups a aug­men­té pour s’éta­blir ac­tuel­le­ment à 421. Et d’ajou­ter : « On es­time qu’on va at­teindre 2000 star­tups d’ici 2020 ».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.