Ra­madhan, un hôte de marque

Le Temps (Tunisia) - - PROXIMITE - Sa­lah BEN HA­MA­DI

En Tu­ni­sie, comme dans les autres pays arabes, aus­si bien de nos jours que par le pas­sé, le mois de ra­ma­dan que les fi­dèles tu­ni­siens ont com­men­cé à jeû­ner, dès hier, est trai­té comme une per­sonne, au sens propre du terme, et as­si­mi­lé à un vé­ri­table hôte de marque dont l’ar­ri­vée est at­ten­due, chaque an­née, avec im­pa­tience au terme du mois de châa­bane. Alors, les gens re­pré­sen­tés par une dé­lé­ga­tion de di­gni­taires de la lo­ca­li­té consi­dé­rée, villes et villages, sortent pour l’ac­cueillir, cher­chant des en­droits par­ti­cu­liè­re­ment éle­vés afin de suivre de loin l’ap­pa­ri­tion de son cor­tège. C’est la cé­ré­mo­nie de l’ob­ser­va­tion du crois­sant lu­naire dé­si­gné lit­té­ra­le­ment par l’ac­cueil du mois de ra­ma­dan. Autre grande marque d’at­ten­tion re­flé­tant cette vé­ri­table per­son­ni­fi­ca­tion du mois saint, les fi­dèles tiennent sou­vent à pré­cé­der son nom du titre ho­no­ri­fique de Si­di (mon­sei­gneur), at­tri­bué, gé­né­ra­le­ment, aux grands, comme les di­gni­taires ain­si qu’aux saints. Sou­vent, les tu­ni­siens, no­tam­ment, mais aus­si les autres peuples arabes, l’ap­pellent Si­di ra­ma­dan, le re­vê­tant dans le sillage de nom­breux qua­li­fi­ca­tifs exal­tant ses mé­rites propres et sa sa­cra­li­té, à l’ins­tar de « très grand », ou en­core de «saint ». Mais, le plus édi­fiant dans cet as­pect mer­veilleux des cou­tumes ra­ma­da­nesques est l’uti­li­sa­tion de son nom, c'est-àdire ra­ma­dan, pour nom­mer les per­sonnes. Ain­si plu­sieurs per­sonnes portent son nom, quoique la mode, à nos jours, soit pour le choix d’autres genres de noms. Cette pro­prié­té pour ain­si dire, le mois de ra­ma­dan la par­tage avec les deux mois qui le pré­cèdent dans le ca­len­drier lu­naire, à sa­voir les mois de re­jeb et de châa­bane. Le mois de re­jeb pré­cède im­mé­dia­te­ment le mois de châa­bane qui pré­cède le mois de ra­ma­dan. En ef­fet, les noms de re­jeb et de châa­bane sont uti­li­sés, aus­si, pour nom­mer les per­sonnes.

Tou­te­fois, dé­tail très si­gni­fi­ca­tif dans ce do­maine, le nom de châa­bane , est par­fois in­ver­sé en cha­bâane, nom qui si­gni­fie, en arabe, « ras­sa­sié » et « ayant le ventre plein », à l’op­po­sé de l’homme sou­mis au de­voir du jeûne et de l’abs­ten­tion de man­ger et de boire. Un saint tu­ni­sien est connu sous le nom de Si­di Cha­bâane, à la ville de Si­di Bou Said.

Des tu­ni­siens fêtent par­fois le mois de châa­bane par l’or­ga­ni­sa­tion d’un vé­ri­table fes­tin, ap­pe­lé jus­te­ment châa­ba­nia, d’après le nom du mois de châa­bane, et où les convives mangent à l’ex­cès, comme pour se ras­sa­sier dé­fi­ni­ti­ve­ment ou se consti­tuer des ré­serves en pré­vi­sion d’un long jeûne qui les at­tend. Le mois de châa­bane passe aus­si pour être le mois où les biens du monde sont par­ta­gés entre les hommes et les êtres vi­vants en gé­né­ral.

Le mois de ra­ma­dan est éga­le­ment le thème de très nom­breuses chan­sons in­ter­pré­tées, à l’oc­ca­sion, par de grands chan­teurs pro­fes­sion­nels, en Tu­ni­sie et ailleurs, no­tam­ment en Egypte, et qui sont de vé­ri­tables hymnes en l’hon­neur de ce mois, le trai­tant comme une vé­ri­table sainte per­sonne qui vient ré­pandre le bon­heur et la chance par­mi les fi­dèles.

In­ter­ro­gés, des spé­cia­listes ad­mettent que cette per­son­ni­fi­ca­tion et les cou­tumes et ha­bi­tudes qui la marquent doivent avoir cer­tai­ne­ment un sens pro­fond, si­gna­lant que la pra­tique du jeûne est une cou­tume très an­cienne et très ré­pan­due, comme le confirment d’ailleurs cer­tains ver­sets du Co­ran et elle re­vêt plu­sieurs formes, à l’ins­tar du jeûne sous la forme de l’abs­ten­tion to­tale de par­ler, évo­quée aus­si dans la sou­rate de Mé­riem ou Ma­rie, et qui fait par­tie, en quelque sorte, du jeûne de mois de ra­ma­dan à tra­vers l’obli­ga­tion faite aux mu­sul­mans de s’abs­te­nir du dire du mal quel qu’il soit, pa­ral­lè­le­ment à l’abs­ten­tion de man­ger et de boire.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.