Jeu de mas­sacre is­raé­lien

Le Temps (Tunisia) - - MONDE -

C’est un bain de sang. Des di­zaines de morts, des cen­taines de bles­sés. Sep­tante ans jour pour jour après la créa­tion de l’état hé­breu, les forces is­raé­liennes ont ti­ré à balles réelles alors que des di­zaines de mil­liers de Pa­les­ti­niens ma­ni­fes­taient leur co­lère contre la clô­ture de sé­cu­ri­té bor­dant la bande de Ga­za. Dans la fu­mée noire des pneus en feu, les frondes pa­les­ti­niennes pro­je­taient cailloux et cock­tails Mo­lo­tov, aux­quels ré­pon­daient les sni­pers is­raé­liens…

Dé­jà, presque cent Pa­les­ti­niens ont per­du la vie dans la bande de Ga­za de­puis le dé­but de la «grande marche du re­tour» lan­cée le 30 mars et qui doit culmi­ner ce mar­di, jour an­ni­ver­saire de la «Nak­ba» (ca­tas­trophe). Pour les au­to­ri­tés is­raé­liennes, la faute en in­combe au Ha­mas is­la­miste, qui contrôle ce ter­ri­toire et «ma­ni­pule» la po­pu­la­tion, en­voyant les siens à la mort. L’ar­mée af­firme avoir tué trois per­sonnes qui po­saient des ex­plo­sifs contre la bar­rière. Le Ha­mas veut dé­truire Is­raël, se jus­ti­fie le pre­mier mi­nistre Be­nya­min Ne­ta­nya­hou, plai­dant la lé­gi­time dé­fense.

Quel mé­pris pour la vie hu­maine! Com­ment ne pas s’in­di­gner face à un usage de la force aus­si dis­pro­por­tion­né? Et com­ment ne pas y voir la bru­ta­li­té dé­com­plexée d’un lea­der qui se sait aveu­glé­ment épau­lé par le pré­sident des États-unis? Avant­do­nald Trump, Is­raël avait certes un al­lié fi­dèle à Wa­shing­ton. Mais ce der­nier lui im­po­sait tout de même des li­mites. À pré­sent, tout est per­mis. Trans­fé­rer de Tel-aviv à Jé­ru­sa­lem l’am­bas­sade des États-unis (inau­gu­rée ce lun­di) en est l’exemple lim­pide. Au lieu de faire pres­sion sur Is­raël et re­lan­cer des né­go­cia­tions, Do­nald Trump offre à Be­nya­min Ne­ta­nya­hou ce dont il rê­vait: la re­con­nais­sance de Jé­ru­sa­lem comme ca­pi­tale. Et son gendre,ja­red Ku­sh­ner, dont la fa­mille fi­nance des co­lo­nies juives en Cis­jor­da­nie, concocte un «plan de paix» pour ten­ter de li­qui­der la ques­tion pa­les­ti­nienne sans sa­cri­fice pour Is­raël. Trump et Ne­ta­nya­hou croient écra­ser la ré­volte pa­les­ti­nienne. Ils ne font qu’at­ti­ser la co­lère du déses­poir.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.