Le suc­cès tou­jours au ren­dez-vous

Le Théâtre de l’opé­ra de la Ci­té de la culture était plein à cra­quer à l’oc­ca­sion du pas­sage du grand ar­tiste Zied Ghar­sa qui a émer­veillé le pu­blic par sa pré­sence in­éga­lable en in­ter­pré­tant plu­sieurs titres de ses suc­cès.

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE - Ka­mel BOUAOUINA

Zied Ghar­sa au Théâtre de l'opé­ra de la Ci­té de la culture

Le Théâtre de l'opé­ra de la Ci­té de la culture était plein à cra­quer à l'oc­ca­sion du pas­sage du grand ar­tiste Zied Ghar­sa qui a émer­veillé le pu­blic par sa pré­sence in­éga­lable en in­ter­pré­tant plu­sieurs titres de ses suc­cès.

Il y met­tait ce soir toute son éner­gie et toute sa sen­si­bi­li­té. Zied a char­mé par le ton in­ten­sé­ment hu­main et les émo­tions qu'il sait trans­mettre sur les notes de sa mu­sique au­then­tique et qui vont droit au coeur. As­sis de­vant son cla­vier et ac­com­pa­gné d'une troupe com­po­sée de 13 mu­si­ciens, il a séduit le pu­blic, en don­nant un nou­vel aper­çu de ses ta­lents d'in­ter­prète dé­sor­mais ro­dé au mé­tier de la scène. Il avait de quoi sur­prendre ! Sou­riant et ra­dieux, il a as­su­ré son show de­vant un au­di­toire émer­veillé. Par son cha­risme, son éner­gie et la qua­li­té de sa pres­ta­tion scé­nique, Zied a ra­pi­de­ment conquis le pu­blic. Un pu­blic qui lui a ré­ser­vé un stan­ding ova­tion à l'is­sue d'un concert ex­cep­tion­nel. Il a dé­mon­tré l'éten­due de son jeu en in­ter­pré­tant ses suc­cès "Wa­q­fet Leb­nat Fil Bra­ken », « Nou­ba », « Ya nas Ja­rat­li Gh­raeb », « Alach Thaier Feyya »A sa ma­nière, il chan­tait les vieux suc­cès, res­tant ain­si fi­dèle à une au­then­ti­ci­té pro­fonde. L'as­sis­tance a eu droit à un riche et sa­vou­reux cock­tail de chants et de mé­lo­dies ti­rés du pa­tri­moine.

Il y met­tait ce soir toute son éner­gie et toute sa sen­si­bi­li­té. Zied a char­mé par le ton in­ten­sé­ment hu­main et les émo­tions qu'il sait trans­mettre sur les notes de sa mu­sique au­then­tique et qui vont droit au coeur. As­sis de­vant son cla­vier et ac­com­pa­gné d’une troupe com­po­sée de 13 mu­si­ciens, il a séduit le pu­blic, en don­nant un nou­vel aper­çu de ses ta­lents d'in­ter­prète dé­sor­mais ro­dé au mé­tier de la scène. Il avait de quoi sur­prendre ! Sou­riant et ra­dieux, il a as­su­ré son show de­vant un au­di­toire émer­veillé. Par son cha­risme, son éner­gie et la qua­li­té de sa pres­ta­tion scé­nique, Zied a ra­pi­de­ment conquis le pu­blic. Un pu­blic qui lui a ré­ser­vé un stan­ding ova­tion à l’is­sue d’un concert ex­cep­tion­nel. Il a dé­mon­tré l’éten­due de son jeu en in­ter­pré­tant ses suc­cès "Wa­q­fet Leb­nat Fil Bra­ken », « Nou­ba », « Ya nas Ja­rat­li Gh­raeb », « Alach Thaier Feyya »A sa ma­nière, il chan­tait les vieux suc­cès, res­tant ain­si fi­dèle à une au­then­ti­ci­té pro­fonde. L'as­sis­tance a eu droit à un riche et sa­vou­reux cock­tail de chants et de mé­lo­dies ti­rés du pa­tri­moine. On écou­tait ce soir « El­li Taad­da wfat », « Trah­wi­ja »qui ont pro­vo­qué des ova­tions nour­ries et des youyous dans une am­biance convi­viale. A chaque mo­ment ,il s’ar­rête pour crier à l’amour et à la joie. Zied fai­sait ce soir le tour de ses grands suc­cès. Il étonne et im­pres­sionne. La sym­biose était to­tale avec le pu­blic. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Zied, à tra­vers cette soi­rée, a dé­mon­tré qu’il reste l’ar­tiste prodige de nom­breux genres po­pu­laires, ta­rab, ma­louf, nou­ba,… Son ta­lent est indiscutable. Une mu­sique en­ivrante et cap­ti­vante. Mais aus­si des textes et des mé­lo­dies in­ti­mistes .Le charme de sa voix et ses mé­lo­dies au­then­tiques rap­pe­laient le ta­lent de Sa­bah Fa­kri, Omar Sar­mi­ni, Ham­mam Khai­ri et toute cette école sy­rienne de chant. Il a fait ce soir éta­lage de son style, de sa sen­si­bi­li­té et de son timbre par­ti­cu­lier. Une vraie fête de ta­rab. Et la soi­rée conti­nue avec les ap­plau­dis­se­ments de l’as­sis­tance. Et l'un des som­mets de la soi­rée c'est lors­qu'il in­ter­pré­ta « Kha­li Bad­dal­ni », « Raw­wah Mes­soug Am­mar ». Le pu­blic chauf­fé adhère et n'ar­rête de par­ti­ci­per à cette fête. Zied chan­tait ce soir avec ses tripes, . Bref, une soi­rée de ta­rab de qua­li­té sans dé­chaî­ne­ment, sans agres­si­vi­té, une soi­rée qui nous a com­blés et qui prouve le pro­fes­sion­na­lisme de ce grand chan­teur.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.