Le Ma­roc n'or­ga­ni­se­ra pas le Mon­dial 2026

Le Temps (Tunisia) - - SPORTS -

Comme at­ten­du, suite aux me­naces dé­cla­rées de Trump

Le Ma­roc n'or­ga­ni­se­ra mal­heu­reu­se­ment pas la Coupe du Monde 2026.

Les as­so­cia­tions membres de la FIFA ont vo­té hier en fa­veur du dos­sier amé­ri­cain qui re­groupe les Etats-unis, le Ca­na­da et le Mexique.

Cette dé­ci­sion était attendue par beau­coup à cause sur­tout de nom­breuses dé­faillances dans le vote de plu­sieurs pays afri­cains et asia­tiques.

Il est à rap­pe­ler que le pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump avait pe­sé de tout son poids pour sup­por­ter le dos­sier de son pays, al­lant même jus­qu'à me­na­cer les na­tions qui sup­por­te­raient le Ma­roc. La FIFA qui, de­puis, a gar­dé un mu­tisme com­plice, a man­qué ma­ni­fes­te­ment de cou­rage, pour prendre les me­sures né­ces­saires à l’en­contre des Etats-unis. Cette ins­tance spor­tive in­ter­na­tio­nale ne dif­fère pas trop , il est vrai, di Con­seil de Sé­cu­ri­té de L’ONU qui conçoit les choses se­lon des convic­tions pu­re­ment sub­jec­tives !

Grosse dé­cep­tion

Avec 67% des voix, les Amé­ri­cains ont lar­ge­ment de­van­cé le Royaume ché­ri­fien qui ne ré­colte que 33% des votes, soit 65 voix sur les 203 fé­dé­ra­tions in­vi­tées à s’ex­pri­mer. Une grosse dé­cep­tion pour le Ma­roc qui avait mis énor­mé­ment d’éner­gie dans sa can­di­da­ture et qui s’in­cline pour la 5e fois après 1994, 1998, 2006 et 2010.

Les pro­nos­tics pes­si­mistes pour le Ma­roc se sont donc mal­heu­reu­se­ment vé­ri­fiés, mais on n’ima­gi­nait pas une dé­faite de cette am­pleur. En ef­fet, en sa­chant que la zone CAF re­pré­sente à elle seule 55 voix (certes tous les pays afri­cains n’ont pas vo­té pour le Ma­roc, à l’ins­tar de l’afrique du Sud), on était en droit d’at­tendre un score net­te­ment su­pé­rieur, d’au­tant que le pré­sident de la FFF, Noël Le Graët, ta­blait sur la moi­tié des voix eu­ro­péennes. Fi­na­le­ment, on en est loin…

Une dé­faite amère

Ju­gée moins so­lide par la task force de la FIFA, la can­di­da­ture ma­ro­caine s’était vue at­tri­buer un 2,75/ à l’is­sue de la vi­site d’ins­pec­tion contre un 45/ pour Uni­ted 2026. Et face au pac­tole pro­mis par les Amé­ri­cains (14,3 mil­liards de dol­lars de re­ve­nus gé­né­rés contre 7,2 mil­liards pour le Ma­roc), les atouts du Ma­roc, comme la cha­leur humaine et la proxi­mi­té géo­gra­phique avec l’eu­rope, n’au­ront pas pe­sé bien lourd. Mal­heu­reu­se­ment, on peut pen­ser que ces ar­gu­ments ob­jec­tifs ne sont pas les seuls qui ont pé­na­li­sé la can­di­da­ture du Royaume. Per­sonne n’a ou­blié en ef­fet que le pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump a me­na­cé de re­pré­sailles les al­liés des USA qui vo­te­raient pour le Ma­roc. ..

Dom­mage car avant le vote, le Ma­roc avait re­pris es­poir, no­tam­ment parce que la FIFA avait in­ter­dit à Guam, Por­to Ri­co et aux Iles Vierges amé­ri­caines de vo­ter en rai­son de leur trop grande proxi­mi­té avec les USA. Fi­na­le­ment, ce­la n’au­ra pas suf­fi… En es­pé­rant que nos re­pré­sen­tants afri­cains, no­tam­ment les Lions de l’at­las, nous re­don­ne­ront de la joie en ef­fa­çant cet échec, sur le ter­rain en Rus­sie.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.