Lo­pe­te­gui re­mer­cié , Hier­ro nou­veau sé­lec­tion­neur

Le Temps (Tunisia) - - SPORTS -

Es­pagne Coup de théâtre

Après l'évic­tion de Ju­len Lo­pe­te­gui hier, la fé­dé­ra­tion es­pa­gnole a nom­mé Fer­nan­do Hier­ro comme nou­veau sé­lec­tion­neur pour la Coupe du monde. L'es­pagne a trou­vé son nou­veau sé­lec­tion­neur. Il n'au­ra pas fal­lu at­tendre long­temps pour que le suc­ces­seur de Ju­len Lo­pe­te­gui soit connu, et ce n'est autre que le di­rec­teur spor­tif de la fé­dé­ra­tion es­pa­gnole, Fer­nan­do Hier­ro. L'an­cien dé­fen­seur cen­tral du Real Ma­drid va di­ri­ger son pre­mier en­traî­ne­ment ce mer­cre­di et di­ri­ge­ra son pre­mier match face au Por­tu­gal en ou­ver­ture de la Coupe du monde 2018.

"Fer­nan­do Hier­ro as­su­me­ra le rôle de sé­lec­tion­neur na­tio­nal à la Coupe du Monde de Rus­sie", peut-on lire dans le com­mu­ni­qué de la fé­dé­ra­tion es­pa­gnole. Pour rap­pel, Ju­len Lo­pe­te­gui a été évin­cé de ses fonc­tions hier mi­di par le pré­sident de la fé­dé­ra­tion es­pa­gnole.

L'an­cien en­traî­neur du FC Por­to fai­sait un bon tra­vail pour la Ro­ja et avait même pro­lon­gé son contrat jus­qu'en 2020, mais a si­gné un contrat avec le Real Ma­drid ce qui a ac­cé­lé­ré son dé­part de la sé­lec­tion.

Hier­ro connaît bien le groupe

Luis Ru­biales, le pré­sident de la fé­dé­ra­tion, a jus­ti­fié le li­cen­cie­ment de son sé­lec­tion­neur, Ju­len Lo­pe­te­gui : "La sé­lec­tion est l’équipe de tous les Es­pa­gnols. Les choses ne peuvent pas se pas­ser comme ça, pas en l’ap­pre­nant cinq mi­nutes avant que ce­la soit of­fi­ciel, ni trois jours avant le dé­but d’un Mon­dial. La Fé­dé­ra­tion de­vait prendre cette dé­ci­sion, elle ne pou­vait pas être lais­sée de cô­té de cette fa­çon. (...) J’ai ap­pris son dé­part au Real Ma­drid cinq mi­nutes avant la pu­bli­ca­tion du com­mu­ni­qué of­fi­ciel après deux coups de fil". Luis Ru­biales avait an­non­cé lors de sa confé­rence de presse hier qu'il y au­rait le "moins de chan­ge­ments pos­sible" afin de ne pas trop per­tur­ber la Coupe du monde 2018. En choi­sis­sant Fer­nan­do Hier­ro, dé­jà pré­sent dans l'or­ga­ni­gramme de la fé­dé­ra­tion es­pa­gnole et sou­vent au contact de Ju­len Lo­pe­te­gui, le pré­sident de la fé­dé­ra­tion es­pa­gnole a mis en place une per­sonne ayant dé­jà une connais­sance de ce groupe ain­si que de la fa­çon de jouer mis en place de­puis deux ans.

Alors que l'es­pagne avait connu une pré­pa­ra­tion par­faite, ce bou­le­ver­se­ment de der­nière mi­nute au­ra for­cé­ment une in­ci­dence sur la Coupe du monde de la Ro­ja. Pour rap­pel, l'es­pagne va dé­bu­ter son mon­dial de­main soir face au Por­tu­gal, dans le choc du groupe B, avant de pour­suivre contre l'iran et de ter­mi­ner contre le Ma­roc.

Des doutes per­sis­te­raient sur la par­ti­ci­pa­tion de l'at­ta­quant an­glais Mar­cus Ra­sh­ford à la ren­contre face à la Tu­ni­sie. Le joueur souffre d'une bles­sure au ge­nou. Se­lon la presse an­glaise, Mar­cus Ra­sh­ford ra­te­ra la séance d'en­trai­ne­ment...

Lo­pe­te­gui vi­ré

Hier­ro aux com­mandes

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.