La Chine «com­plique» les dis­cus­sions avec Pyon­gyang

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE -

Une fois de plus, Do­nald Trump tape sur la Chine. Dans une sé­rie de tweets, le pré­sident amé­ri­cain a ac­cu­sé Pé­kin de « com­pli­quer les choses » sur le dossier nord-co­réen, alors que les né­go­cia­tions avec Pyon­gyang pié­tinent.

« Une par­tie du pro­blème avec la Co­rée du Nord est liée aux dif­fé­rents com­mer­ciaux avec la Chine », af­firme Do­nald Trump. Ré­ponse de Pé­kin, qui re­fuse d’être ren­du res­pon­sable du blo­cage des né­go­cia­tions avec Pyon­gyang : « Avec leur lo­gique ir­res­pon­sable et ab­surde, les Etats-unis sont cham­pions du monde. » Le blo­cage a été for­te­ment res­sen­ti la se­maine der­nière.

Se­lon la presse amé­ri­caine, les Etats-unis tra­vaille­raient à une dé­cla­ra­tion met­tant of­fi­ciel­le­ment fin à la guerre de Co­rée. En échange, Pyon­gyang doit four­nir la liste de ses ins­tal­la­tions nu­cléaires. Le se­cré­taire d’etat Mike Pom­peo avait pré­vu de s’en­vo­ler pour la Co­rée du Nord, mais quand il est de­ve­nu évident que son voyage - comme le pré­cé­dent du reste - n’al­lait pas être cou­ron­né de suc­cès, il a été an­nu­lé. Quelques jours avant, l’agence in­ter­na­tio­nale de l’éner­gie ato­mique (AIEA) af­fir­mait que la Co­rée du Nord pour­sui­vait son pro­gramme nu­cléaire.

De mau­vaises nou­velles pour Do­nald Trump, qui pour au­tant ne veut pas da­van­tage blo­quer la si­tua­tion. Ses der­niers tweets mêlent donc me­nace et louange, au risque de brouiller le mes­sage. Le pré­sident amé­ri­cain montre en ef­fet du doigt la Chine, mais sou­ligne ses bons rap­ports avec le pré­sident Xi Jin­ping. Et s’il ba­laye d'un re­vers de la main la reprise des ma­noeuvres conjointes avec la Co­rée du Sud évo­quée mar­di par son se­cré­taire à la Dé­fense, il af­firme que si elles re­pre­naient, elles se­raient plus im­por­tantes que ja­mais.

Le pré­sident Do­nald Trump

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.