Nou­veau mi­nistre de la Dé­fense

Le Temps (Tunisia) - - MONDE -

Le pré­sident sud-co­réen Moon Jae-in a nom­mé hier le chef d'état-ma­jor des forces ar­mées au poste de mi­nistre de la Dé­fense dans le cadre d'un re­ma­nie­ment li­mi­té de son gou­ver­ne­ment.

La no­mi­na­tion de Jeong Kyeong-doo, an­cien pi­lote de chasse âgé de 58 ans, in­ter­vient à un mo­ment dé­li­cat des re­la­tions entre Séoul et la Co­rée du Nord, mais aus­si entre Séoul et son al­lié amé­ri­cain.

De­puis le som­met in­ter­co­réen d'avril der­nier, la Co­rée du Sud s'ef­force de ré­duire les ten­sions et d'établir un cer­tain de­gré de confiance avec le Nord. Le mi­nis­tère sud­co­réen de la Dé­fense s'est ain­si en­ga­gé à ré­duire le nombre de gardes-fron­tières et l'équi­pe­ment dé­ployé dans la zone dé­mi­li­ta­ri­sée qui sé­pare les deux pays de­puis l'ar­mis­tice de 1953.

Pa­ral­lè­le­ment, les né­go­cia­tions sur la dé­nu­cléa­ri­sa­tion an­non­cées par Wa­shing­ton et Pyon­gyang lors du som­met entre Do­nald Trump et Kim Jong-un le 12 juin der­nier à Sin­ga­pour sont au point mort et la ques­tion d'une reprise des ma­noeuvres mi­li­taires amé­ri­ca­no­sud-co­réennes, sus­pen­dues en signe de bonne vo­lon­té par Do­nald Trump, semble se po­ser à nou­veau.

Le se­cré­taire à la Dé­fense, Jim Mat­tis, a dit mar­di que Wa­shing­ton n'avait pas l'in­ten­tion de sus­pendre d'autres ma­noeuvres conjointes avec Séoul que celles pré­vues ce mois-ci pour ho­no­rer la pro­messe faite par Trump à Kim à Sin­ga­pour. Do­nald Trump a ré­agi mer­cre­di en ju­geant in­utile que les Etats-unis or­ga­nisent de nou­velles ma­noeuvres avec la Co­rée du Sud.

Moon Jae-in et Kim Jong-un doivent se ren­con­trer en sep­tembre, pour la troi­sième fois cette an­née.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.