Gou­ver­ne­ment et UGTT laissent la porte ou­verte au dia­logue

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE - Wa­lid KHEFIFI

A l’is­sue d’une ren­contre au pa­lais de la Kas­bah, le chef du gou­ver­ne­ment, Yous­sef Cha­hed, et le se­cré­taire gé­né­ral de l’union Gé­né­rale Tu­ni­sienne du Tra­vail (UGTT), Nou­red­dine Ta­bou­bi, ont dé­ci­dé de lais­sé la porte ou­verte à un éven­tuel ac­cord sur la re­lance des né­go­cia­tions so­ciales dans le sec­teur pu­blic et la re­struc­tu­ra­tion des en­tre­prises pu­bliques, qui condui­rait à l’an­nu­la­tion des grèves gé­né­rales pré­vues le 24 oc­tobre et le 22 no­vembre

«Après l’échange des points de vue sur les di­vers points fi­gu­rant dans le pré­avis de grève dans les en­tre­prises pu­bliques, le chef du gou­ver­ne­ment a sou­li­gné la né­ces­site de lais­ser la séance de dia­logue ou­verte, de main­te­nir un contact per­ma­nent et d’ap­pro­fon­dir les concer­ta­tions pour trou­ver les so­lu­tions adé­quates », a in­di­qué L’UGTT dans un com­mu­ni­qué pu­blié hier, sans plus de pré­ci­sion.

A l’is­sue d’une ren­contre au pa­lais de la Kas­bah, le chef du gou­ver­ne­ment, Yous­sef Cha­hed, et le se­cré­taire gé­né­ral de l’union Gé­né­rale Tu­ni­sienne du Tra­vail (UGTT), Nou­red­dine Ta­bou­bi, ont dé­ci­dé de lais­sé la porte ou­verte à un éven­tuel ac­cord sur la re­lance des né­go­cia­tions so­ciales dans le sec­teur pu­blic et la re­struc­tu­ra­tion des en­tre­prises pu­bliques, qui condui­rait à l’an­nu­la­tion des grèves gé­né­rales pré­vues le 24 oc­tobre et le 22 no­vembre

«Après l’échange des points de vue sur les di­vers points fi­gu­rant dans le pré­avis de grève dans les en­tre­prises pu­bliques, le chef du gou­ver­ne­ment a sou­li­gné la né­ces­site de lais­ser la séance de dia­logue ou­verte, de main­te­nir un contact per­ma­nent et d’ap­pro­fon­dir les concer­ta­tions pour trou­ver les so­lu­tions adé­quates », a in­di­qué L’UGTT dans un com­mu­ni­qué pu­blié hier, sans plus de pré­ci­sion.

La cen­trale syn­di­cale avait dé­cré­té une grève gé­né­rale dans le sec­teur pu­blic le 24 oc­tobre pro­chain ain­si qu’une grève gé­né­rale dans la fonc­tion pu­blique le 22 no­vembre en signe de pro­tes­ta­tion contre le blo­cage des né­go­cia­tions so­ciales et l’orien­ta­tion du gou­ver­ne­ment vers la pri­va­ti­sa­tion des en­tre­prises pu­bliques.

Les né­go­cia­tions so­ciales dans le sec­teur pu­blic sont au point mort de­puis plu­sieurs se­maines en rai­son d’un désac­cord entre le gou­ver­ne­ment et L’UGTT sur le taux des aug­men­ta­tions sa­la­riales au titre des an­nées 2017, 2018 et 2019.

L’UGTT pro­pose dans ce cadre la prise en consi­dé­ra­tion de plu­sieurs pa­ra­mètres, dont le taux d’in­fla­tion, les taux de crois­sances pré­vues au cours des pro­chaines an­nées et le glis­se­ment du di­nar par rap­port aux de­vises fortes (l’eu­ro et le dol­lar es­sen­tiel­le­ment), qui a cau­sé un ren­ché­ris­se­ment de pro­duits im­por­tés. L’in­fla­tion tourne au­tour de 8%, soit presque le double du taux en­re­gis­tré en 2015, et le dol­lar s’est dé­pré­cié d’en­vi­ron 40% par rap­port à l’eu­ro, tan­dis que le taux

de crois­sance du pro­duit in­té­rieur brut est sur une courbe as­cen­dante.

Compte te­nu de ces in­di­ca­teurs éco­no­miques, la cen­trale syn­di­cale ré­clame des aug­men­ta­tions iden­tiques à celles conve­nues avec l’union Tu­ni­sienne de l’in­dus­trie, du Com­merce et de l’ar­ti­sa­nat (UTICA). L’ac­cord conclu le 19 sep­tembre entre L’UGTT et L’UTICA pré­voit des aug­men­ta­tions de 6,5% par an du sa­laire de base et des primes fixes au titre des an­nées 2018 et 2019. Le gou­ver­ne­ment a, quant à lui, jus­qu’ici évo­qué les fortes pres­sions qui su­bissent les fi­nances pu­bliques en rai­son des coûts liés aux sub­ven­tions des pro­duits de base et des hy­dro­car­bures et e la masse sa­la­riale qui dé­pas­sé 14 % du PIB, soit l’une des plus éle­vées au monde.

Le chef du gou­ver­ne­ment, Yous­sef Cha­hed, et le se­cré­taire gé­né­ral de la cen­trale syn­di­cale, avaient si­gné le 10 juillet l’ac­cord-cadre qui fixe les contours de ces né­go­cia­tions de­vant abou­tir à la ma­jo­ra­tion des sa­laires. L’ac­cord cadre pré­voit des né­go­cia­tions cou­vrant les an­nées 2017, 2018 et 2019 et qui de­vraient prendre fin le 15 août pro­chain.

Pour ce qui est de la pri­va­ti­sa­tion des en­tre­prises pu­bliques, L’UGTT re­fuse la ces­sion des fleu­rons du sec­teur pu­blic au sec­teur pri­vé. L’or­ga­ni­sa­tion pro­pose en contre­par­tie la re­struc­tu­ra­tion des en­tre­prises pu­bliques en dif­fi­cul­té et l’amé­lio­ra­tion de leur gou­ver­nance.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.