Un rôle stra­té­gique dans la ga­ran­tie de la sé­cu­ri­té ali­men­taire du pays

Se­maine de la femme en mi­lieu ru­ral

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE - Sa­lah BEN HAMADI

Une foire des pro­duits de la femme en mi­lieu ru­ral, un sé­mi­naire na­tio­nal de la femme en mi­lieu ru­ral et une confé­rence na­tio­nale sur le com­merce équi­table, telles sont les prin­ci­pales ac­ti­vi­tés pro­gram­mées pour la cé­lé­bra­tion de la se­maine de la femme en mi­lieu ru­ral en Tu­ni­sie qui a dé­mar­ré, ce sa­me­di 13 oc­tobre et se pour­sui­vra jus­qu’au 19 oc­tobre. La ma­ni­fes­ta­tion est ins­ti­tuée dans le cadre de la jour­née mon­diale de la femme ru­rale, le 15 oc­tobre.

Une foire des pro­duits de la femme en mi­lieu ru­ral, un sé­mi­naire na­tio­nal de la femme en mi­lieu ru­ral et une confé­rence na­tio­nale sur le com­merce équi­table, telles sont les prin­ci­pales ac­ti­vi­tés pro­gram­mées pour la cé­lé­bra­tion de la se­maine de la femme en mi­lieu ru­ral en Tu­ni­sie qui a dé­mar­ré, ce sa­me­di 13 oc­tobre et se pour­sui­vra jus­qu’au 19 oc­tobre. La ma­ni­fes­ta­tion est ins­ti­tuée dans le cadre de la jour­née mon­diale de la femme ru­rale, le 15 oc­tobre.

Inau­gu­rant, à cette oc­ca­sion, la foire des pro­duits de la femme en mi­lieu ru­ral, amé­na­gée dans une grande tente à l’ave­nue Ha­bib Bour­gui­ba à Tu­nis, le mi­nistre de l’agri­cul­ture, de la pêche et des res­sources hy­drau­liques, Sa­mir Bet­taieb, a an­non­cé la dé­ci­sion de trans­for­mer cette foire en une ex­po­si­tion vente tri­mes­trielle afin de mul­ti­plier les oc­ca­sions et les es­paces des­ti­nés à l’écou­le­ment des pro­duits de la femme en mi­lieu ru­ral et les rap­pro­cher des consom­ma­teurs. Après l’ave­nue Ha­bib Bour­gui­ba, la foire se dé­pla­ce­ra du 17 au 19 oc­tobre, au Centre cultu­rel et de jeu­nesse d’ El Men­zah. Le mi­nistre a si­gna­lé, en outre, la mise en place d’un ré­seau de points de vente des pro­duits de la femme en mi­lieu ru­ral dans les dif­fé­rentes ré­gions du pays. 11 points de vente ont été créés, en at­ten­dant leur gé­né­ra­li­sa­tion à l’en­semble du pays en 2019. Il a si­gna­lé éga­le­ment l’or­ga­ni­sa­tion en 2017 d’un con­cours na­tio­nal des meilleurs pro­duits du ter­roir. Une gamme très vaste des pro­duits sains et na­tu­rels , réa­li­sés se­lon les mé­thodes et re­cettes tra­di­tion­nelles et pré­sen­tés, sou­vent, dans des em­bal­lages éco­lo­giques sont pro­po­sés dans le cadre de cette foire à la­quelle par­ti­cipent des femmes des 24 gou­ver­no­rats du pays, re­grou­pés en so­cié­tés mu­tuelles de ser­vices agri­coles (SMSA) ou grou­pe­ments de dé­ve­lop­pe­ment agri­cole et de pêche. On trouve des fa­rines, du cous­cous, du miel, de l’huile d’olive, des si­rops, sa­vons, fruits secs comme les pis­taches et aus­si les dattes, confi­tures, crèmes, huiles es­sen­tielles, pro­duits cos­mé­tiques, ta­pis, ha­bits, élé­ments dé­co­ra­tifs. Il existe aus­si des pro­duits bio­lo­giques mais por­tant la cer­ti­fi­ca­tion of­fi­cielle, contrai­re­ment aux pro­duits dits bio­lo­giques ven­dus dans d’autres cir­cuits or­ga­ni­sés, sans la moindre cer­ti­fi­ca­tion et à des prix éle­vés. Ja­mi­la Zar­rou­ki, cadre au com­mis­sa­riat de dé­ve­lop­pe­ment agri­cole du Kef et res­pon­sable du bu­reau de l’en­ca­dre­ment de la femme en mi­lieu ru­ral dans cette ré­gion, a jus­ti­fié les écarts entre les prix des pro­duits pré­sen­tés et ceux, is­sus des in­dus­tries ali­men­taires, ven­dus dans les points de vente or­ga­ni­sés et les grandes sur­faces par la très bonne qua­li­té des pro­duits du ter­roir qui sont des pro­duits ar­ti­sa­naux, faits à la main , et dans les meilleures condi­tions d’hy­giène ali­men­taire, sous la su­per­vi­sion des bu­reaux d’en­ca­dre­ment. A vrai dire, les écarts ne sont pas grands. Elle a si­gna­lé à cet égard, à titre d’exemple, la dif­fé­rence énorme entre des pro­duits sé­chés au so­leil pen­dant plu­sieurs jours et des pro­duits sé­chés au four, les pre­miers gardent leur sa­veur et leurs com­po­santes alors que les se­conds perdent leur sa­veur et une grande par­tie de leurs com­po­santes. Les mé­thodes tra­di­tion­nelles de pro­duc­tion né­ces­sitent en outre un grand ef­fort de la part de la femme.

Mme Zar­rou­ki a même sai­si l’oc­ca­sion pour at­ta­quer ou­ver­te­ment la mau­vaise qua­li­té des pro­duits is­sus des in­dus­tries ali­men­taires, tant en ce qui concerne la te­neur qu’en ce qui concerne les condi­tions de pro­duc­tion qui ne res­pectent pas les règles d’hy­giène, évo­quant leur im­pli­ca­tion dans la pro­li­fé­ra­tion des ma­la­dies hu­maines et la des­truc­tion de l’en­vi­ron­ne­ment. Elle a plai­dé pour l’en­cou­ra­ge­ment de la pro­duc­tion se­lon les mé­thodes tra­di­tion­nelles et la consom­ma­tion des pro­duits faits se­lon ces mé­thodes tra­di­tion­nelles.

Pour les autres ac­ti­vi­tés, le sé­mi­naire na­tio­nal de la femme ru­rale est pré­vu pour le mer­cre­di 17 oc­tobre à la Ci­té de la culture de Tu­nis tan­dis que la confé­rence na­tio­nale sur le com­merce équi­table au­ra lieu le 19 oc­tobre, au Centre cultu­rel et de jeu­nesse à El Men­zah.

Ain­si, la femme ru­rale joue, en Tu­ni­sie, un rôle stra­té­gique dans la ga­ran­tie de la sé­cu­ri­té ali­men­taire et dans la pro­tec­tion des zones ru­rales contre la dé­ser­ti­fi­ca­tion en­vi­ron­ne­men­tale et hu­maine.

Le nombre des femmes vi­vant en mi­lieu ru­ral at­teint en­vi­ron un mil­lion 800 mille femmes, soit 32% de la to­ta­li­té des femmes tu­ni­siennes et plus de la moi­tié de la po­pu­la­tion ru­rale. Mais, les femmes ru­rales pré­sentent 58% de la main d’oeuvre agri­cole, tan­dis que 19% des femmes ru­rales ont leurs propres sources de re­ve­nue.

En 2018, le nombre des so­cié­tés mu­tuelles de ser­vices agri­coles fé­mi­nines est pas­sé à 8, alors que ce­lui des grou­pe­ments de dé­ve­lop­pe­ment agri­cole et de la pêche a été por­té à 70 grou­pe­ments

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.