Dur­cis­se­ment des po­si­tions et le syn­di­cat opte pour l’es­ca­lade

Boycott des exa­mens dans l’en­sei­gne­ment se­con­daire

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE -

Le Temps – FS – Le dia­logue de sourds se pour­suit, entre le gou­ver­ne­ment et les en­sei­gnants, avec le dur­cis­se­ment du ton de part et d’autre, et une es­ca­lade qui va faire beau­coup de dé­gâts si une so­lu­tion n’est pas trou­vée, ra­pi­de­ment, afin de cal­mer les es­prits et faire re­ve­nir les deux par­ties à la table pour des né­go­cia­tions sé­rieuses et res­pon­sables.

Le Temps – FS – Le dia­logue de sourds se pour­suit, entre le gou­ver­ne­ment et les en­sei­gnants, avec le dur­cis­se­ment du ton de part et d’autre, et une es­ca­lade qui va faire beau­coup de dé­gâts si une so­lu­tion n’est pas trou­vée, ra­pi­de­ment, afin de cal­mer les es­prits et faire re­ve­nir les deux par­ties à la table pour des né­go­cia­tions sé­rieuses et res­pon­sables. L’en­trée en lice du chef du gou­ver­ne­ment qui a ré­ité­ré son re­fus de prendre les élèves en otage et les nou­veaux mou­ve­ments des en­sei­gnants ne sont pas de na­ture à cal­mer les es­prits.

Le Chef du gou­ver­ne­ment, Yous­sef Cha­hed a ré­ité­ré la po­si­tion de son gou­ver­ne­ment re­fu­sant ca­té­go­ri­que­ment que les élèves soient vic­times des dif­fé­rends et des ti­raille­ments qui marquent le sec­teur de l'édu­ca­tion en rai­son de la dé­ci­sion de la Fé­dé­ra­tion gé­né­rale de l'en­sei­gne­ment se­con­daire de boy­cot­ter les exa­mens du pre­mier tri­mestre. Dans une dé­cla­ra­tion à la presse en marge de l'ou­ver­ture, hier à Sousse, des tra­vaux des 33 jour­nées de l'en­tre­prise, Cha­hed a ajou­té que la po­si­tion ex­pri­mée par le gou­ver­ne­ment est claire. Il s'agit, a-t-il rap­pe­lé, d'ap­pe­ler le syn­di­cat à re­prendre les né­go­cia­tions dans le cadre de la loi et du res­pect de la consti­tu­tion. Le conseil des mi­nistres te­nu, mer­cre­di der­nier, avait ap­pe­lé la Fé­dé­ra­tion gé­né­rale de l'en­sei­gne­ment se­con­daire à faire pré­va­loir l'in­té­rêt des élèves, à re­ve­nir sur la dé­ci­sion de blo­quer les exa­mens et à re­tour­ner à la table de dia­logue, es­ti­mant que le boycott des exa­mens est contraire aux textes ju­ri­diques ré­gis­sant l'ac­tion syn­di­cale.

Autre son de cloche, le se­cré­taire gé­né­ral de la Fé­dé­ra­tion gé­né­rale de l’en­sei­gne­ment se­con­daire, Las­saad Ya­kou­bi a af­fir­méque des ju­ristes et des spé­cia­listes en droit ont ca­rac­té­ri­sé d’illé­gale, la re­te­nue sur les sa­laires des en­sei­gnants an­non­cée par le mi­nis­tère de l’edu­ca­tion suite à leur grève.

Les mou­ve­ments de pro­tes­ta­tion des en­sei­gnants et des syn­di­ca­listes ob­ser­vés à tra­vers les ré­gions visent à obli­ger le mi­nistre de l’édu­ca­tion à res­pec­ter la loi et à ne pas la trans­gres­ser, a-t-il ajou­té lors d’un mou­ve­ment de pro­tes­ta­tion des en­sei­gnants, ob­ser­vé au siège du com­mis­sa­riat ré­gio­nal de l’édu­ca­tion à Ké­bi­li.

Les en­sei­gnants sont dé­ter­mi­nés à pour­suivre leur mou­ve­ment en dé­pit des me­naces du mi­nistre de l’edu­ca­tion, a-t-il dit, ap­pe­lant le chef du gou­ver­ne­ment et tous les res­pon­sables à in­ter­ve­nir.

La Fé­dé­ra­tion gé­né­rale de l’en­sei­gne­ment se­con­daire avait ap­pe­lé, jeu­di, toutes les sec­tions à tra­vers les ré­gions à or­ga­ni­ser des sit-in ou­verts afin de faire face aux ten­ta­tives du mi­nis­tère de pré­le­ver les jours de grèves des sa­laires des en­sei­gnants.

Ré­pon­dant à cet ap­pel, des en­sei­gnants du se­con­daire à Si­di Bou­zid, comme dans cer­tains autres gou­ver­no­rats, ont or­ga­ni­sé, hier, une marche pa­ci­fique en dé­fi­lant de­puis le lo­cal du com­mis­sa­riat ré­gio­nal de l'édu­ca­tion, au siège du gou­ver­no­rat.

Les pro­fes­seurs ve­nus des dif­fé­rentes dé­lé­ga­tions ont scan­dé des slo­gans dé­non­çant la dé­ci­sion du mi­nistre de l'edu­ca­tion d'opé­rer une re­te­nue sur sa­laire pour les en­sei­gnants qui ont boy­cot­té les exa­mens du pre­mier tri­mestre.

Le se­cré­taire gé­né­ral de la sec­tion de la fé­dé­ra­tion de l'en­sei­gne­ment se­con­daire à Si­di Bou­zid, Sa­lah Brah­mi, a ap­pe­lé le mi­nis­tère de tu­telle à des "né­go­cia­tions sé­rieuses", tout en in­sis­tant sur le res­pect de l'en­sei­gnant et de ses droits.

Brah­mi a me­na­cé de pour­suivre les pro­tes­ta­tions en qua­li­fiant de "vio­la­tion fla­grante" la dé­ci­sion d'opé­rer une re­te­nue sur sa­laire.

Se­lon lui, le boycott des exa­mens dé­ci­dé par la Com­mis­sion ad­mi­nis­tra­tive, le 5 no­vembre 2018, a en­re­gis­tré, à Si­di Bou­zid, un taux de par­ti­ci­pa­tion de 95%.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.