Les jeux sont faits… mais quelles so­lu­tions pour l’ave­nir ?

Boy­cott des exa­mens dans l’en­sei­gne­ment se­con­daire

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE - Faou­zi SNOUSSI

Le boy­cott des exa­mens du pre­mier tri­mestre, bien que sui­vi par les deux-tiers, seule­ment, des en­sei­gnants, a eu lieu, et a fait du tort aux éco­liers, dans une grande par­tie des ly­cées et col­lèges du pays. Il a, aus­si, cau­sé une fis­sure dans les rangs du syn­di­cat, sur­tout qu’en­vi­ron une di­zaine de mil­liers d’élèves ont pu plan­cher sur les de­voirs. Main­te­nant, il est du de­voir des di­ri­geants po­li­tiques et des syn­di­cats de nous dire quelles so­lu­tions ils pré­co­nisent, en cas d’ac­cord sur les re­ven­di­ca­tions.

Le boy­cott des exa­mens du pre­mier tri­mestre, bien que sui­vi par les deux-tiers, seule­ment, des en­sei­gnants, a eu lieu, et a fait du tort aux éco­liers, dans une grande par­tie des ly­cées et col­lèges du pays. Il a, aus­si, cau­sé une fis­sure dans les rangs du syn­di­cat, sur­tout qu’en­vi­ron une di­zaine de mil­liers d’élèves ont pu plan­cher sur les de­voirs. Main­te­nant, il est du de­voir des di­ri­geants po­li­tiques et des syn­di­cats de nous dire quelles so­lu­tions ils pré­co­nisent, en cas d’ac­cord sur les re­ven­di­ca­tions.

Tout au long de la se­maine écou­lée consi­dé­rée comme blo­quée pour le pas­sage des exa­mens dans les ly­cées et col­lèges, gou­ver­ne­ment et Fé­dé­ra­tion gé­né­rale de l’en­sei­gne­ment se­con­daire sont res­tés sur leurs po­si­tions, fai­sant-fi de l’in­té­rêt des élèves et des consé­quences de ce bras-de-fer sur l’ave­nir de l’en­sei­gne­ment pu­blic.

Cet en­sei­gne­ment pu­blic bat­tait dé­jà de l’aile, depuis belle lu­rette, avec un ni­veau alar­mant des en­sei­gnants et des élèves, et un dés­in­té­rêt to­tal du gou­ver­ne­ment, mal­gré les ap­pels de dé­tresse. Si­non, com­ment ex­pli­quer qu’on peut se per­mettre de re­cru­ter des sup­pléants pour don­ner des cours, alors qu’ils n’avaient sui­vi, au­pa­ra­vant, au­cune for­ma­tion pour le faire ?

Les élèves de l’en­sei­gne­ment se­con­daire sont, ac­tuel­le­ment, entre l’en­clume d’un mi­nis­tère qui s’en­tête à res­ter sur ses po­si­tions, même celles de ne pas pas­ser les exa­mens du­rant les va­cances, et des en­sei­gnants qui ré­clament la sa­tis­fac­tion de leurs re­ven­di­ca­tions. Le ré­sul­tat en est que ces éco­liers sont, main­te­nant, les otages des deux par­ties et que leur ave­nir dé­pend de plus d’une so­lu­tion au conflit, parce que les dé­gâts sont im­por­tants et peuvent conduire à la ré­volte de ces élèves et leurs pa­rents… ce qu’ils ont, dé­jà, fait en re­fu­sant de se rendre aux cours qui, se­lon la dé­ci­sion du syn­di­cat, de­vaient se pour­suivre nor­ma­le­ment.

Pas d’exa­mens du­rant les va­cances ! Le mi­nis­tère de l'édu­ca­tion a dé­men­ti ca­té­go­ri­que­ment les in­for­ma­tions qui ont cir­cu­lé se­lon les­quelles le dé­par­te­ment a dé­ci­dé d'or­ga­ni­ser les de­voirs de syn­thèse du pre­mier tri­mestre pour les col­lé­giens et les ly­céens pen­dant les va­cances d'hi­ver qui s'étendent du 17 dé­cembre 2018 au 1er jan­vier 2019. Le char­gé d'in­for­ma­tion au mi­nis­tère de l'edu­ca­tion, Mo­ha­med Haj Taieb a dé­cla­ré, sa­me­di, à la TAP que les in­for­ma­tions vé­hi­cu­lées par cer­tains mé­dias et sites élec­tro­nique au su­jet de cette éven­tua­li­té sont dé­nuées de tout fon­de­ment.

Il a af­fir­mé le main­tien du ca­len­drier des va­cances, pré­cé­dem­ment, conve­nu avec la fé­dé­ra­tion gé­né­rale de l'en­sei­gne­ment se­con­daire.

Sans rien pro­po­ser de concret, Ha­tem Ben Sa­lem a in­di­qué ven­dre­di que l'op­por­tu­ni­té de rat­tra­page et de pas­ser les exa­mens est en­core pos­sible, met­tant en re­lief la dis­po­si­tion du mi­nis­tère à re­lan­cer les né­go­cia­tions avec la par­tie syn­di­cale.

La réunion avec le se­cré­taire gé­né­ral de la fé­dé­ra­tion gé­né­rale de l'en­sei­gne­ment se­con­daire n'a pas abou­ti à de ré­sul­tat, puisque ce der­nier a de­man­dé un ac­cord im­mé­diat, ce qui n'est pas pos­sible, a re­gret­té Ben Sa­lem.

L’al­lure d’une pa­gaille à cir­cons­crire

La fin de la se­maine a été mar­quée par des dé­ra­pages de cer­tains en­sei­gnants qui avaient ten­té d’en­va­hir des sièges des com­mis­sa­riats ré­gio­naux de l'édu­ca­tion par des pro­tes­ta­taires pour y ob­ser­ver des sit-in et le mi­nis­tère de l'édu­ca­tion a an­non­cé dans un com­mu­ni­qué pu­blié, ven­dre­di, avoir en­ta­mé la prise des me­sures lé­gales né­ces­saires pour pro­té­ger les en­sei­gnants et les élèves, suite à ces mou­ve­ments qui risquent de dé­ra­per.

"Suite aux graves évé­ne­ments sur­ve­nus aux sièges des com­mis­sa­riats ré­gio­naux de Ya­kou­bi qui a or­don­né les si­ti­neurs de for­cer le per­son­nel à quit­ter les bu­reaux, le mi­nis­tère de l'edu­ca­tion condamne ce genre de com­por­te­ment contraire à la loi et de na­ture à nuire à l'in­té­gri­té des ins­ti­tu­tions pu­bliques et à la sé­cu­ri­té de leurs em­ployés, outre les dom­mages pou­vant af­fec­ter les fi­chiers, les do­cu­ments et les sys­tèmes in­for­ma­tiques".

S'agis­sant de la re­te­nue sur le sa­laire des en­sei­gnants, Ben Sa­lem a ajou­té que les re­te­nues ar­bi­traires est une dés­in­for­ma­tion pré­ci­sant que la ques­tion porte sur une ap­pli­ca­tion de la loi concer­nant un tra­vail non ac­com­pli lors de la se­maine blo­quée et celle ou­verte.

Ya­kou­bi per­siste et signe

Le se­cré­taire gé­né­ral de la Fé­dé­ra­tion Gé­né­rale de l'en­sei­gne­ment Se­con­daire, Las­saad Ya­kou­bi a sou­li­gné, hier, que les pro­fes­seurs sont dé­ter­mi­nés à dé­fendre leurs re­ven­di­ca­tions, fai­sant por­ter au mi­nis­tère la res­pon­sa­bi­li­té de la crise ac­tuelle.

"Les sit-ins se pour­sui­vront", a-t-il in­sis­té dans une dé­cla­ra­tion, es­ti­mant que le pré­lè­ve­ment des jour­nées de grève des sa­laires est "une at­teinte aux ac­quis des en­sei­gnants".

Et d'ajou­ter que l'in­ten­tion du mi­nis­tère d'or­ga­ni­ser les exa­mens pen­dant les va­cances n'est pas dans l'in­té­rêt des élèves et des pro­fes­seurs.

Par ailleurs, le res­pon­sable syn­di­cal a fait sa­voir que la com­mis­sion ad­mi­nis­tra­tive sec­to­rielle du se­con­daire se réuni­ra dans les jours à ve­nir en at­ten­dant les ré­sul­tats des né­go­cia­tions entre le se­cré­taire gé­né­ral de L'UGTT et le gou­ver­ne­ment.

Ain­si, cha­cun bombe le torse de son cô­té, en ou­bliant qu’on joue avec l’ave­nir des fu­tures gé­né­ra­tions et ce­lui de l’en­sei­gne­ment pu­blic… tout ce­la doit être pris en consi­dé­ra­tion, afin de ne pas déses­pé­rer da­van­tage les Tu­ni­siens qui en ont as­sez de ces er­re­ments.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.