La CNAM en­ta­me­ra la se­maine pro­chaine la dis­tri­bu­tion

Le Temps (Tunisia) - - PROXIMITE -

La caisse na­tio­nale d'as­su­rance ma­la­die (CNAM) en­ta­me­ra, vers la fin de la se­maine pro­chaine, la dis­tri­bu­tion des mé­di­ca­ments dans les phar­ma­cies des éta­blis­se­ments pu­blics, a an­non­cé ven­dre­di, le mi­nistre des Af­faires So­ciales Mo­ha­med Tra­bel­si.

Cette dé­ci­sion se­ra ap­pli­quée si ja­mais les phar­ma­ciens persistent dans leur re­fus de four­nir les mé­di­ca­ments aux as­su­rés so­ciaux, a-t-il sou­li­gné dans une dé­cla­ra­tion à la TAP, en marge d'un ate­lier te­nu à Tu­nis sur la stra­té­gie na­tio­nale de lutte contre la pauvreté.

Il a pré­ci­sé que cette dé­ci­sion vise à pré­ser­ver les droits des ma­lades et des as­su­rés so­ciaux, ajou­tant que l'ar­ticle 13 de la loi sur la caisse d'as­su­rance ma­la­die qui ac­corde au mi­nistre les pré­ro­ga­tives de prendre des me­sures ex­cep­tion­nelles ga­ran­tis­sant l'ache­mi­ne­ment des mé­di­ca­ments vers ses bé­né­fi­ciaires.

Le mi­nistre a fait sa­voir que la séance de né­go­cia­tion entre le gou­ver­ne­ment et le syn­di­cat n'a abou­ti à au­cun ac­cord, qua­li­fiant d'"uni­la­té­rale "la dé­ci­sion du syn­di­cat tu­ni­sien des phar­ma­ciens de sus­pendre la conven­tion sec­to­rielle.

D'autre part, le syn­di­cat tu­ni­sien des phar­ma­ciens d'of­fi­cine de Tu­ni­sie s'est dit éton­né, dans un com­mu­ni­qué pu­blié ven­dre­di, de l'obs­ti­na­tion de la CNAM à ap­pli­quer en­core la conven­tion qui la lie avec les phar­ma­ciens alors qu'elle a ex­pi­ré.

En agis­sant de la sorte, la CNAM se met dans une si­tua­tion "illé­gale", a es­ti­mé le syn­di­cat, sou­li­gnant que cette si­tua­tion ne per­met­tra pas aux phar­ma­ciens d'être rem­bour­sés.

Il a, par ailleurs, sou­li­gné qu'il reste at­ta­ché au dia­logue, ajou­tant tou­te­fois qu'il ne res­te­ra pas "les bras croi­sés" si le mi­nis­tère re­cour­ra à des me­sures "uni­la­té­rales" qui me­nacent le sec­teur.

Le syn­di­cat a rap­pe­lé qu'il a adres­sé une cor­res­pon­dance à la caisse et au mi­nis­tère, huit mois avant l'ex­pi­ra­tion de la conven­tion afin de trou­ver une so­lu­tion, sauf que, se­lon lui, les deux par­ties n'ont pas fait preuve de sé­rieux face aux re­ven­di­ca­tions des phar­ma­ciens.

Le bu­reau na­tio­nal du syn­di­cat tu­ni­sien des Phar­ma­ciens d'of­fi­cine de Tu­ni­sie avait dé­ci­dé en juin der­nier de ne pas re­nou­ve­ler la conven­tion sec­to­rielle avec la caisse na­tio­nale d'as­su­rance ma­la­die qui a pris fin le 20 oc­tobre der­nier, en rai­son du grand re­tard en­re­gis­tré dans le rem­bour­se­ment de leurs ac­ti­vi­tés.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.