Ligne E du RFR Tu­nis-séd­jou­mi

Le Temps (Tunisia) - - PROXIMITE -

La So­cié­té gé­né­rale d'en­tre­prises, de ma­té­riels et des tra­vaux (SOMATRA) s'est en­ga­gée à lan­cer l'ex­ploi­ta­tion de la ligne fer­ro­viaire E du pro­jet de ré­seau fer­ro­viaire ra­pide (RFR), liant Tu­nis (place de Bar­ce­lone), aux quar­tiers d'ez­zou­hour, Zah­rou­ni Séd­jou­mi sur 12,9 km, au cours de l’été 2019, se­lon des com­mu­ni­qués pu­bliés par les mi­nis­tères de l'équi­pe­ment, de l'ha­bi­tat et de l'amé­na­ge­ment du ter­ri­toire.

"Les tra­vaux de l’in­fra­struc­ture de la ligne E se­ront ache­vés au cours du mois d’avril 2019, et ceux de la ligne D Tu­nis­ma­nou­ba-go­baa-mnih­la (19,2km), pren­dront fin après quelques mois, lit-on dans ces com­mu­ni­qués pu­bliés à l'is­sue d'une réunion mi­nis­té­rielle sur ce pro­jet grou­pant des re­pré­sen­tants des so­cié­tés RFR et SOMATRA.

Se­lon le mi­nistre de l’equi­pe­ment, de l’ha­bi­tat et d’amé­na­ge­ment du ter­ri­toire Nou­red­dine Sal­mi, ci­té dans le com­mu­ni­qué, le taux d’avan­ce­ment des tra­vaux a at­teint 82%.

Timbre-poste contre la cor­rup­tion

La Poste Tu­ni­sienne émet le sa­me­di 8 dé­cembre 2018, un timbre-poste à l'oc­ca­sion du 3ème Con­grès na­tio­nal de lutte contre la cor­rup­tion qui se tient à Tu­nis, et qui coïn­cide avec la Jour­née in­ter­na­tio­nale de lutte contre la cor­rup­tion le 9 dé­cembre de chaque an­née, a an­non­cé la Poste dans un com­mu­ni­qué.

La Tu­ni­sie a ini­tié le 14 no­vembre 2011 la créa­tion de " l'ins­tance Na­tio­nale de Lutte Contre la Cor­rup­tion " afin de ré­duire, com­battre et dé­man­te­ler le phé­no­mène de la cor­rup­tion. Depuis sa créa­tion, l'ins­tance Na­tio­nale de Lutte Contre la Cor­rup­tion a ap­prou­vé la Stra­té­gie na­tio­nale pour la bonne gou­ver­nance et la lutte contre la cor­rup­tion 2016-2020. Elle à éga­le­ment créer un centre d’in­for­ma­tions, de re­cherche et de do­cu­men­ta­tion et a mis en ser­vice un nu­mé­ro vert (80 10 22 22) afin d’en­cou­ra­ger les ci­toyens à si­gna­ler les actes de cor­rup­tion, rap­pelle-t-elle dans ce com­mu­ni­qué.

Cer­ti­fi­ca­tion ISO

Les sta­tions de des­sa­le­ment d’eau de Guel­la­la et Zar­zis viennent d’ob­te­nir res­pec­ti­ve­ment la cer­ti­fi­ca­tion ISO 9001 et ISO 14001 en ré­com­pense pour l’ef­fi­cience en ma­tière de pré­ser­va­tion de l’en­vi­ron­ne­ment et de maî­trise de res­pon­sa­bi­li­tés en­vi­ron­ne­men­tales.

En­trées en ser­vice res­pec­ti­ve­ment en 2000 et 1999, les deux sta­tions pro­duisent des eaux avec une sa­li­ni­té qui varie de 0,5 à 0,4 gr/l alors que la concer­ta­tion du sel dans ces eaux avant des­sa­le­ment était de 6 g/l.

La sta­tion de des­sa­le­ment d’eau de Guel­la­la a une ca­pa­ci­té de pro­duc­tion de 20 mille m3 par jour contre 15 mille m3 pour celle de Zar­zis.

Grande dy­na­mique dans les souks aux dattes

Au terme de la sai­son de la cueillette des dattes à Ké­bi­li qui at­teint, ac­tuel­le­ment, un taux d’avan­ce­ment de 90%, les souks et les étals connaissent une grande dy­na­mique.

Des tentes sont éri­gées sur les prin­ci­pales ar­tères des villes, no­tam­ment, à Ké­bi­li et à Douz, en pré­vi­sion des va­cances d’hi­ver qui coïn­cident avec la pleine sai­son du tou­risme sa­ha­rien. Des mil­liers de vi­si­teurs de Tu­ni­sie et de l’étran­ger sont at­ten­dus, à cette oc­ca­sion, at­ti­rés no­tam­ment par le fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de Douz.

Les prix des dattes, dans les souks, va­rient entre 3,5 DT et 4,5 DT le kg de "Cham­roukh" et entre 5 DT et 6,5 DT le kg de De­glet Nour.

Les pro­duc­teurs es­pèrent que ces prix gardent le ni­veau at­teint depuis deux an­nées consé­cu­tives, contri­buant, ain­si, à amé­lio­rer leurs re­ve­nus, à pro­mou­voir la qua­li­té du pro­duit et à cou­vrir le coût d’une main-d’oeuvre de plus en plus oné­reuse.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.