Bien­tôt, deux dé­crets ré­gle­men­taires

Lutte an­ti­cor­rup­tion

Le Temps (Tunisia) - - SOCIETÉ -

Le chef du gou­ver­ne­ment Yous­sef Cha­hed a af­fir­mé sa­me­di que deux dé­crets ré­gle­men­taires re­la­tifs à la loi n°10 de 2017 sur le si­gna­le­ment de la cor­rup­tion et la pro­tec­tion des dé­non­cia­teurs se­ront bien­tôt pro­mul­gués. S'ex­pri­mant lors des tra­vaux du 3e con­grès na­tio­nal de lutte contre la cor­rup­tion qui se tient les 7 et 8 dé­cembre à l’ini­tia­tive de l’ins­tance na­tio­nale de lutte contre la cor­rup­tion (IN­LUCC), Cha­hed a in­sis­té sur l'en­ga­ge­ment du gou­ver­ne­ment à al­ler de l'avant sur la voie de la lutte contre la cor­rup­tion et l'ins­tau­ra­tion de la gou­ver­nance. Il a as­su­ré que les dif­fé­rents in­ter­ve­nants; gou­ver­ne­ment, so­cié­té ci­vile, mé­dias et or­ga­ni­sa­tions in­ter­na­tio­nales pour­sui­vront leurs ef­forts dans ce sens, dans un es­prit de co­opé­ra­tion et de par­te­na­riat.

Dans son in­ter­ven­tion, le chef du gou­ver­ne­ment s'est dit convain­cu que la lutte contre la cor­rup­tion est l'une des condi­tions pour la consé­cra­tion de l'etat de droit et la conso­li­da­tion du pro­ces­sus dé­mo­cra­tique. Il a rap­pe­lé le nombre in­dé­niable de pro­jets de loi en rap­port avec la lutte an­ti­cor­rup­tion et le ren­for­ce­ment de la gou­ver­nance sou­mis au par­le­ment et adop­tés, depuis la prise de fonc­tion de l'équipe gou­ver­ne­men­tale.

Le peuple tu­ni­sien qui est par­ve­nu à as­seoir un ré­gime dé­mo­cra­tique et à adop­ter une cons­ti­tu­tion ga­ran­tis­sant les droits et li­ber­tés et fa­vo­ri­sant une vie po­li­tique plu­ra­liste, as­pire, au­jourd'hui à édi­fier une so­cié­té dé­bar­ras­sée de la cor­rup­tion, du né­po­tisme et de la mal­ver­sa­tion, a-t-il sou­te­nu. Depuis l'adop­tion de la loi sur le si­gna­le­ment de la cor­rup­tion et la pro­tec­tion des dé­non­cia­teurs, L'IN­LUCC a, à maintes re­prises, ap­pe­lé à la pro­mul­ga­tion des deux dé­crets ré­gle­men­taires pré­vus par cette même loi afin d'ac­ti­ver l'opé­ra­tion de si­gna­le­ment de la cor­rup­tion et de l'en­cou­ra­ger en plus de la pro­tec­tion des dé­non­cia­teurs.

Ces textes ac­cordent des in­ci­ta­tions aux struc­tures en charge de la pré­ven­tion de la cor­rup­tion, dé­fi­nit les mé­ca­nismes et les cri­tères d'oc­troi de ré­com­penses aux dé­non­cia­teurs qui ont pu em­pê­cher des crimes de cor­rup­tion dans le sec­teur pu­blic, dé­voi­ler ses au­teurs et per­mis de res­ti­tuer les fonds ex­tor­qués. Le pré­sident de L'IN­LUCC Chaw­ki Ta­bib a, de son cô­té, es­ti­mé que la Tu­ni­sie avance "sû­re­ment" sur la voie de la gou­ver­nance et la lutte contre la cor­rup­tion. Il a ajou­té que de nom­breux ac­quis ont été ac­com­plis dans ce sens tant au ni­veau ins­ti­tu­tion­nel que lé­gis­la­tif.

A no­ter qu'au cours de la séance d'ou­ver­ture, des ac­cords de par­te­na­riat ont été si­gnés entre L'IN­LUCC et des mu­ni­ci­pa­li­tés.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.