Adop­tion d' une loi qui as­sou­plit l'asile des tra­vailleurs

Le Temps (Tunisia) - - MONDE -

Le par­le­ment ja­po­nais a adop­té un pro­jet de loi fa­vo­ri­sant l'em­ploi de tra­vailleurs im­mi­grés dans des sec­teurs en pé­nu­rie de main d'oeuvre, un tour­nant contro­ver­sé dans un pays à la po­li­tique d'asile très stricte.

Cette nou­velle rè­gle­men­ta­tion, vou­lue par le gou­ver­ne­ment du Pre­mier mi­nistre Shin­zo Abe, en­tre­ra en vi­gueur en avril pro­chain.

L'im­mi­gra­tion est l'ob­jet de contro­verses au Ja­pon, où beau­coup se ré­jouissent de l'ho­mo­gé­néi­té eth­nique et cultu­relle du pays, en dé­pit du vieillis­se­ment de la po­pu­la­tion et de la di­mi­nu­tion de la main d'oeuvre.

Le texte de loi pré­voit la créa­tion de deux nou­velles ca­té­go­ries de vi­sas de tra­vail pour les étran­gers dans des sec­teurs en pé­nu­rie de main d'oeuvre.

L'un per­met­tra à un tra­vailleur qua­li­fié, ca­pable de s'ex­pri­mer en ja­po­nais, de ré­si­der seul dans le pays pour une du­rée maxi­male de cinq ans. L'autre, des­ti­né aux tra­vailleurs hau­te­ment qua­li­fiés, au­to­ri­se­ra ces tra­vailleurs à être ac­com­pa­gnés de leur fa­mille et à de­man­der en­suite la ré­si­dence per­ma­nente.

Mal­gré les ré­ti­cences au sein même du Par­ti li­bé­ral-dé­mo­crate (PLD) de Shin­zo Abe et les ten­ta­tives de l'op­po­si­tion pour re­pous­ser le vote, le par­le­ment a adop­té cette loi face à la pres­sion exer­cée par les en­tre­prises.

Au­cun quo­ta de vi­sas à at­tri­buer ni au­cun sec­teur spé­ci­fique ne sont men­tion­nés dans le texte. Le gou­ver­ne­ment a dé­cla­ré par le pas­sé que jus­qu'à 345.150 im­mi­grés se­raient au­to­ri­sés à ve­nir tra­vailler au Ja­pon d'ici cinq ans. Un chiffre de 500.000 vi­sas avait été évo­qué par les mé­dias. Le Ja­pon em­ploie ac­tuel­le­ment 1,28 mil­lion de tra­vailleurs étran­gers, soit plus du double du contin­gent re­cen­sé il y a dix ans et 2% des ef­fec­tifs ac­tuels du pays.

D'après un son­dage ef­fec­tué en no­vembre par la chaîne de té­lé­vi­sion pu­blique NHK, 27% des per­sonnes in­ter­ro­gées disent ap­prou­ver cette loi, 30% la désap­prouvent et 36% af­firment être in­dé­cises.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.