Le mi­nis­tère pu­blic ac­cu­sé d’avoir ma­ni­pu­lé l’opi­nion pu­blique

Af­faire des as­sas­si­nats de Be­laïd et Brah­mi

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE -

Le mi­nis­tère pu­blic au­près du Tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Tu­nis a ma­ni­pu­lé l’opi­nion pu­blique au su­jet de l’ou­ver­ture d’une en­quête ju­di­ciaire sur l’ap­pa­reil se­cret du Mou­ve­ment En­nahd­ha, a es­ti­mé hier Me. Rid­ha Rad­daoui, membre du Col­lec­tif de dé­fense des mar­tyrs Cho­kri Be­laïd et Mo­ha­med Brah­mi.

"L’ins­truc­tion est en­core dans sa pre­mière phase", a-t-il re­gret­té lors d’une confé­rence de presse à Tu­nis.

Le mi­nis­tère pu­blic au­près du Tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Tu­nis a ma­ni­pu­lé l’opi­nion pu­blique au su­jet de l’ou­ver­ture d’une en­quête ju­di­ciaire sur l’ap­pa­reil se­cret du Mou­ve­ment En­nahd­ha, a es­ti­mé hier Me. Rid­ha Rad­daoui, membre du Col­lec­tif de dé­fense des mar­tyrs Cho­kri Be­laïd et Mo­ha­med Brah­mi.

«L’ins­truc­tion est en­core dans sa pre­mière phase», a-t-il re­gret­té lors d’une confé­rence de presse à Tu­nis.

«Le mi­nis­tère pu­blic a en­ta­mé les pro­cé­dures pré­li­mi­naires et sou­mis le dos­sier à l’uni­té na­tio­nale d’in­ves­ti­ga­tion dans les crimes de ter­ro­ristes de la Garde na­tio­nale de l’aoui­na pour lais­ser croire à l’ou­ver­ture d’une en­quête sur l’ap­pa­reil se­cret», a-t-il ex­pli­qué.

L’uni­té en ques­tion a au­di­tion­né, le 5 dé­cembre 2018 le col­lec­tif de dé­fense et de­man­dé l’ob­ten­tion d’une sé­rie de man­dats, en l’oc­cur­rence la cor­res­pon­dance de la Banque cen­trale de Tu­ni­sie (BCT) et de la Com­mis­sion d’ana­lyse fi­nan­cière pour dé­ter­mi­ner les sources de fi­nan­ce­ment de Mus­ta­pha Khe­der et tra­cer ses ap­pels té­lé­pho­niques. «Hé­las, le mi­nis­tère pu­blic n’a pas do­té l’uni­té na­tio­nale d’in­ves­ti­ga­tion du pou­voir d’ins­truc­tion, dans la me­sure où tout man­dat né­ces­site une au­to­ri­sa­tion du par­quet «, a-t-il fait sa­voir.

« Cha­peau­té par Bé­chir Akre­mi, le mi­nis­tère pu­blic a en­tra­vé toute ac­tion per­ti­nente qui risque de nuire au Mou­ve­ment En­nahd­ha «, a-t-il ac­cu­sé. Il a fait re­mar­quer que le Col­lec­tif de dé­fense a re­fu­sé de pour­suivre les in­ves­ti­ga­tions de­vant la Bri­gade na­tio­nale de lutte contre le ter­ro­risme, la­quelle, s’es­til éton­né, a ré­cla­mé une pro­cu­ra­tion écrite des Se­cré­taires gé­né­raux du par­ti des pa­triotes dé­mo­crates uni­fiés et du Cou­rant po­pu­laire et la re­lance des in­ves­ti­ga­tions.

Rad­daoui a éga­le­ment évo­qué les plaintes dé­po­sées par le Col­lec­tif de dé­fense contre l’an­cien juge d’ins­truc­tion du bu­reau n°13 et Pro­cu­reur de la Ré­pu­blique en place, Bé­chir Akre­mi.

A ce pro­pos, il a cri­ti­qué le fait que ce der­nier or­donne l’ou­ver­ture d’une ins­truc­tion pour une plainte dé­po­sée à son en­contre.

«Le mi­nis­tère pu­blic n’est pas en train de jouer son rôle. Il pro­tège les cri­mi­nels et les ter­ro­ristes al­lant jus­qu’à ris­quer de de­ve­nir com­plice «, a-t-il lan­cé, ré­af­fir­mant l’en­ga­ge­ment ré­so­lu à faire face à la ten­ta­tive de main­mise exer­cée par Bé­chir Akre­mi et par-de­là le mou­ve­ment En­nahd­ha sur le mi­nis­tère pu­blic.

«Le mi­nis­tère pu­blic est sou­mis aux dik­tats du Mou­ve­ment En­nahd­ha «, a-til en­core ac­cu­sé, fai­sant re­mar­quer que le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique, Bé­chir Akre­mi a usé de tous les moyens pour em­pê­cher l’ou­ver­ture d’une in­for­ma­tion ju­di­ciaire.

Le porte-pa­role du tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Tu­nis et du Pôle ju­di­ciaire de lutte contre le ter­ro­risme, So­fiène Sel­li­ti, avait in­di­qué que le par­quet a or­don­né le 2 oc­tobre der­nier, l’ou­ver­ture d’une en­quête confor­mé­ment à l’ar­ticle 31 du Code de pro­cé­dure pé­nale, concer­nant les don­nés ré­vé­lées lors de la confé­rence de presse te­nue par le Col­lec­tif de dé­fense des mar­tyrs Cho­kri Be­laid et Mo­ha­med Brah­mi. Par­mi ces don­nées, l’exis­tence d’une «or­ga­ni­sa­tion se­crète» liée au mou­ve­ment En­nahd­ha, avait-il dit.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.