Les dé­mis­sions ont-elles son­né le glas de la fu­sion avec L'UPL ?

Six dé­pu­tés du bloc Ni­daa Tounes claquent la porte

Le Temps (Tunisia) - - PROXIMITE -

La dé­mis­sion de six dé­pu­tés du bloc du Mou­ve­ment Ni­daa Tounes ne si­gni­fie pas l'échec de la fu­sion entre l'union pa­trio­tique libre (UPL) et Ni­daa Tounes, a es­ti­mé mer­credi Yos­ra Mi­li, membre du bu­reau po­li­tique du Mou­ve­ment Ni­daa Tounes char­gée de la com­mu­ni­ca­tion.

Six dé­pu­tés ont pré­sen­té mar­di leur dé­mis­sion du groupe par­le­men­taire de Ni­daa Tounes. Les dé­pu­tés dé­mis­sion­naires ap­par­te­naient à l'union pa­trio­tique libre (UPL) qui a fu­sion­né en oc­tobre 2018 avec Ni­daa Tounes.

" La fu­sion entre deux grands par­tis n'est pas une chose fa­cile ". Il est donc tout à fait nor­mal que des dif­fi­cul­tés soient ren­con­trées " a-t-elle en­core ar­gué, pré­ci­sant que " le pro­ces­sus de fu­sion est en­core en marche ".

" Il faut du temps pour abou­tir à une fu­sion ef­fec­tive, d'au­tant que le par­ti s’ap­prête à or­ga­ni­ser son con­grès ", a-t-elle ex­pli­qué.

Se­lon elle, cer­tains dé­pu­tés dé­mis­sion­naires du bloc Ni­daa Tou­nès se sont li­vrés à des cal­culs po­li­tiques louches, tan­dis que d'autres ont su­bi des in­fluences de cer­taines par­ties. Cer­tains dé­pu­tés dé­mis­sion­naires étaient in­quiets et in­sa­tis­faits quant au dé­rou­le­ment de la fu­sion et à sa mise en ap­pli­ca­tion à l’échelle des ré­gions et des bases du par­ti, a-t-elle en­core sou­li­gné.

Le bu­reau po­li­tique du par­ti Ni­daa Tounes se réuni­ra, ce mer­credi après­mi­di, pour exa­mi­ner no­tam­ment les causes des dé­mis­sions et iden­ti­fier les so­lu­tions adé­quates aux pro­blèmes qui se posent, a-t-elle an­non­cé, no­tant que " le dia­logue est tou­jours ou­vert aux dé­pu­tés dé­mis­sion­naires ".

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.