Sanc­tion amé­ri­caine pour la Mau­ri­ta­nie

L'Economiste Maghrébin - - La quinzaine maghrébine -

Les pro­duits mau­ri­ta­niens ne pour­ront pas ac­cé­der au mar­ché amé­ri­cain, à par­tir du 1 er jan­vier 2019, en rai­son de « la per­sis­tance de pra­tiques es­cla­va­gistes ».

Les Mau­ri­ta­niens sont fâ­chés. Et ils l’ont fait sa­voir. A la suite de la dé­ci­sion des EtatsU­nis d’Amé­rique d’ex­clure la Mau­ri­ta­nie de l’Afri­can Growth and Op­por­tu­ni­ty Act (AGOA), le gou­ver­ne­ment de ce pays

a es­ti­mé que la dé­ci­sion est « mo­ti­vée par des in­for­ma­tions er­ro­nées re­cueillies au­près de sources par­ti­sanes et sans cré­di­bi­li­té ».

L’AGOA est une loi amé­ri­caine qui per­met aux pro­duits afri­cains d’ac­cé­der au mar­ché amé­ri­cain.

Les pro­duits mau­ri­ta­niens ne pour­ront pas ac­cé­der, à par­tir du 1 er jan­vier 2019, en rai­son de « la per­sis­tance de pra­tiques es­cla­va­gistes ».

LA MAU­RI­TA­NIE

DE­MANDE L’AN­NU­LA­TION DE LA DÉ­CI­SION

La Mau­ri­ta­nie, qui a évi­dem­ment pro­tes­té, juge que le pays a ac­com­pli de grands ef­forts pour éra­di­quer l’es­cla­va­gisme qui ne consti­tue pas – loin s’en faut - un phé­no­mène. Et a de­man­dé l’an­nu­la­tion de la dé­ci­sion amé­ri­caine.

Une dé­ci­sion qui n’au­ra pas, jugent des ex­perts, une réelle in­fluence. La Mau­ri­ta­nie n’ex­porte que peu de pro­duits vers les Etats-Unis d’Amé­rique. Mais la dé­ci­sion de Wa­shing­ton peut nuire à l’image du pays

Ex­trac­tion de phos­phates en Mau­ri­ta­nie. L’éco­no­mie ne semblepas souf­frir de la dé­ci­sion amé­ri­caine.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.