Plai­doyer de Ch­ris­tine La­garde pour la mon­naie nu­mé­rique

L'Economiste Maghrébin - - Focus -

Lors d’une confé­rence te­nue dé­but no­vembre 2018 à Sin­ga­pour, Ch­ris­tine La­garde, Di­rec­trice du Fonds mo­né­taire in­ter­na­tio­nal (FMI), a en­cou­ra­gé les banques cen­trales à se pen­cher sur la créa­tion de cryp­to-mon­naies na­tio­nales. “Je crois que nous de­vrions en­vi­sa­ger la pos­si­bi­li­té d’émettre de la mon­naie nu­mé­rique. L’État pour­rait peu­têtre four­nir de l’ar­gent à l’éco­no­mie di­gi­tale. Cette mon­naie pour­rait ré­pondre à des ob­jec­tifs de po­li­tique pu­blique, tels que l’in­clu­sion fi­nan­cière, la sé­cu­ri­té et la pro­tec­tion des consom­ma­teurs ain­si que pro­po­ser ce que le sec­teur pri­vé ne peut pas : la confi­den­tia­li­té des paie­ments”, a-t-elle ex­pli­qué.

Dans un do­cu­ment ré­ca­pi­tu­la­tif, Mme La­garde a dé­taillé les ob­jec­tifs ci­tés ci-des­sus. Elle ex­plique no­tam­ment que les mon­naies nu­mé­riques pour­raient rendre les tran­sac­tions plus sûres, moins coû­teuses et se­mi-ano­nymes.

On ap­prend éga­le­ment que plu­sieurs banques cen­trales sont in­té­res­sées pour lan­cer une mon­naie nu­mé­rique.

“Ce n’est pas de la science fic­tion. Di­verses banques cen­trales du monde en­tier en­vi­sagent sé­rieu­se­ment ces idées comme le Ca­na­da, la Chine, la Suède et l’Uru­guay. Ils em­brassent le chan­ge­ment et les nou­velles idées, tout comme le FMI.” peut-on lire dans le rap­port.

Ce n’est pas la pre­mière fois que Mme La­garde évoque l’avan­tage d’uti­li­ser des mon­naies nu­mé­riques. En avril der­nier, elle avait dé­jà af­fir­mé que les cryp­to-mon­naies étaient ra­pides, bon mar­ché et sé­cu­ri­sées

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.