Ré­par­ti­tion du Bud­get de l’Etat

L'Economiste Maghrébin - - A la une - B.K.

Le bud­get de l’Etat pour l’exer­cice 2019 est es­ti­mé à 40 861 Mil­lions de Di­nars (MD), soit une aug­men­ta­tion de 8,5%, par rap­port à ce­lui de 2018.

Ce bud­get est ré­par­ti entre les dé­penses de dé­ve­lop­pe­ment (5349 MD), les dé­penses de ges­tion (25076 MD) et le rem­bour­se­ment de la dette pu­blique (prin­ci­pal et in­té­rêts) es­ti­mé à 9307 MD.

Les orien­ta­tions re­la­tives au bud­get 2019 sont ba­sées sur les res­sources propres de l’Etat, no­tam­ment fis­cales, et ce, à tra­vers le ren­for­ce­ment des re­cou­vre­ments, la lutte contre l’éva­sion fis­cale et le ren­for­ce­ment de la re­struc­tu­ra­tion des res­sources du bud­get de l’Etat.

Les res­sources d’em­prunt re­pré­sentent 24,8% du to­tal des res­sources, contre 25,8% pré­vus en 2018 et 30,3% en­re­gis­trés en 2017.

La re­struc­tu­ra­tion des res­sources du bud­get de l’Etat pré­voit éga­le­ment la concré­ti­sa­tion de la po­li­tique du gou­ver­ne­ment dans les do­maines des trans­ferts so­ciaux (les pro­grammes spé­ci­fiques des sec­teurs de l’édu­ca­tion, de l’en­sei­gne­ment, de la san­té et de l’em­ploi), l’in­ves­tis­se­ment pu­blic et pri­vé, les pro­grammes ré­gio­naux de dé­ve­lop­pe­ment et les mé­ga­pro­jets d’in­fra­struc­ture, d’équi­pe­ments pu­blics et d’in­ci­ta­tion à l’in­ves­tis­se­ment pri­vé.

Il s’agit éga­le­ment de maî­tri­ser le dé­fi­cit bud­gé­taire pour

l’éta­blir à 3,9% du PIB, contre 4,9%, en 2018 et 6,1%, en 2016 et 2017.

L’Etat oeu­vre­ra en 2019 à maî­tri­ser les équi­libres des fi­nances pu­bliques et concré­ti­ser les orien­ta­tions de la po­li­tique so­cio-éco­no­mique du gou­ver­ne­ment afin de ren­for­cer la sta­bi­li­té fi­nan­cière qui re­pré­sente un pi­lier de l’ac­cé­lé­ra­tion de la crois­sance, via le ren­for­ce­ment des res­sources propres de l’Etat, la maî­trise des dé­penses et l’im­pul­sion de l’ac­ti­vi­té éco­no­mique.

Les dé­penses sa­la­riales dans le pro­jet de bud­get pour 2019 sont es­ti­mées à 16,5 Mil­liards de Di­nars, contre 14,7 Mil­liards de Di­nars, en 2018. La Tu­ni­sie s’est en­ga­gée au­près du FMI (Fonds Mo­né­taire In­ter­na­tio­nal) à ré­duire le vo­lume de la masse sa­la­riale.

L’Etat en­vi­sage éga­le­ment d’émettre 4500 MD de su­kuks is­la­miques en 2019.

Un quart du bud­get de l’Etat (22%) pour l’exer­cice 2019 se­ra consa­cré au rem­bour­se­ment de la dette (prin­ci­pal et in­té­rêts), le ser­vice de la dette pu­blique de­vant at­teindre 9,307 Mil­liards de Di­nars, contre une es­ti­ma­tion de 7,841 Mil­liards de Di­nars pour l’an­née 2018, soit une crois­sance de 18,7%.

Le pro­jet de bud­get de l’Etat en­vi­sage de mo­bi­li­ser des res­sources de cré­dits aux alen­tours de 10,720 Mil­liards de Di­nars, soit presque le même mon­tant de la dette qui de­vra être rem­bour­sée l’an­née pro­chaine

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.