L’ex­per­tise et l’en­ga­ge­ment au ser­vice de la va­lo­ri­sa­tion du pa­tri­moine des par­ti­cu­liers

L'Economiste Maghrébin - - Finance & Marchés -

Dans un monde en per­pé­tuel mou­ve­ment, la ges­tion du pa­tri­moine est de­ve­nue une af­faire d’ex­perts. La constante évo­lu­tion du cadre ju­ri­dique de l’épargne et de l’in­ves­tis­se­ment, l’offre plé­tho­rique de pro­duits fi­nan­ciers dé­fis­ca­li­sés, mais aus­si la dé­gra­da­tion de l’éco­no­mie rendent plus que ja­mais né­ces­saire la mo­bi­li­sa­tion de com­pé­tences pour dé­ce­ler les meilleures op­por­tu­ni­tés, ana­ly­ser la conjonc­ture et me­su­rer les risques. Ce sont ces com­pé­tences que l’UBCI Con­seil et Ges­tion pa­tri­mo­niale, fi­liale de l’UBCI Groupe BNP Pa­ri­bas, met au ser­vice de ses clients.

Après un pre­mier se­mestre mar­qué par une ten­dance haus­sière des mar­chés ac­tions, 2018 est le théâtre d’une sé­rie d’évé­ne­ments éco­no­miques qui im­pactent di­rec­te­ment le pa­tri­moine des par­ti­cu­liers, quelle que soit la na­ture de ce­lui-ci. De la hausse des taux d’in­té­rêt, dont le ni­veau s’avère his­to­ri­que­ment haut, en pas­sant par les nou­velles mo­da­li­tés de la fis­ca­li­té pré­vues dans la loi de fi­nances, la ges­tion des ac­tifs de­vient un exer­cice de plus en plus com­plexe.

Dans ce contexte dy­na­mique qui peut pa­raître abs­cons à beau­coup, gé­rer un pa­tri­moine d’ac­tifs né­ces­site un haut ni­veau d’in­for­ma­tion et une ex­per­tise poin­tue. C’est pour­quoi, sou­cieux de va­lo­ri­ser leur pa­tri­moine sans com­mettre d’im­pairs, les par­ti­cu­liers sont de plus en plus nom­breux à confier cette mis­sion dif­fi­cile à des ex­perts.

S’ap­puyant sur l’ex­pé­rience d’un groupe d’en­ver­gure in­ter­na­tio­nale, pre­mier groupe ban­caire de la Zone eu­ro, les conseillers de l’UBCI Con­seil et Ges­tion pa­tri­mo­niale

ac­com­pagnent au quo­ti­dien leurs clients avec dis­po­ni­bi­li­té et ef­fi­ca­ci­té dans la jungle des pro­duits fi­nan­ciers pour des pla­ce­ments per­for­mants et sé­cu­ri­sés.

Meilleurs ren­de­ments, risques mi­ni­mums

Leur ac­tion est to­ta­le­ment gui­dée par la re­cherche per­ma­nente du meilleur ren­de­ment pos­sible, dé­fi­ni pour cha­cun de leur client. A cette fin, les équipes de l’UBCI Con­seil et Ges­tion pa­tri­mo­niale ana­lysent en per­ma­nence les mar­chés, les contextes éco­no­miques et so­ciaux ain­si que l’en­vi­ron­ne­ment fi­nan­cier avec at­ten­tion et dis­cer­ne­ment. Pour ce faire, ils s’ap­puient sur des pro­ces­sus de ges­tion qui ont dé­mon­tré leur ef­fi­ca­ci­té tout en fai­sant preuve d’in­no­va­tion dans un

sou­ci per­ma­nent de contrôle ri­gou­reux des risques. Ain­si, la stra­té­gie d’in­ves­tis­se­ment de l’UBCI Con­seil & Ges­tion pa­tri­mo­niale est dé­fi­nie en équipe et en concer­ta­tion par un co­mi­té d’in­ves­tis­se­ment men­suel qui guide les al­lo­ca­tions des dif­fé­rentes classes d’ac­tifs. L’un des sou­cis ma­jeurs de ce co­mi­té et des équipes qu’ils su­per­visent consiste en une maî­trise ab­so­lue des risques, va­leur com­mune à tous les mé­tiers agis­sant au sein du groupe BNP Pa­ri­bas. Au-de­là de la charte de ges­tion qui dé­fi­nit l’en­semble des règles in­ternes ap­pli­cables à la ges­tion des por­te­feuilles des clients de la banque, la maî­trise des risques passe éga­le­ment par un contrôle per­ma­nent des uni­vers in­ves­tis, que ce soit en ma­tière de qua­li­té, de concen­tra­tion ou de li­qui­di­tés. Ain­si l’équipe de UBCI Con­seil & Ges­tion pa­tri­mo­niale in­ves­tit et re­com­mande uni­que­ment les ins­tru­ments fi­nan­ciers que ses ex­perts maî­trisent par­fai­te­ment avec des règles strictes de di­ver­si­fi­ca­tion.

Ges­tion conseillée ou ges­tion sous man­dat : un mode de col­la­bo­ra­tion à la carte

La maî­trise des risques passe avant tout par une connais­sance ap­pro­fon­die du pro­fil du client. A UBCI Con­seil & Ges­tion pa­tri­mo­niale, le conseiller dé­ve­loppe une re­la­tion pri­vi­lé­giée avec son client afin de com­prendre et d’ana­ly­ser son pro­fil de to­lé­rance aux risques. Il agit alors se­lon deux types de mis­sions : dans le cadre d’une ges­tion conseillée, le client bé­né­fi­cie d’une as­sis­tance ac­tive du conseiller, tout en gé­rant son por­te­feuille de ma­nière au­to­nome et in­dé­pen­dante ; dans ce­lui d’une ges­tion sous man­dat, il jouit d’une ges­tion per­son­na­li­sée de ses ac­tifs fi­nan­ciers en dé­lé­guant au conseiller les ac­tions au quo­ti­dien. Man­da­té pour opé­rer la sé­lec­tion des meilleurs sup­ports et tech­niques d’in­ves­tis­se­ment, adap­tés au pro­fil de risque du client, le conseiller pa­tri­mo­nial en­tre­tient alors un dia­logue constant et une re­la­tion pri­vi­lé­giée avec son client dont il est l’unique in­ter­lo­cu­teur. Il fait preuve de proac­ti­vi­té pour lui pro­po­ser les meilleures op­por­tu­ni­tés et tisse ain­si avec lui une re­la­tion de confiance ba­sée sur la trans­pa­rence et la confi­den­tia­li­té de leurs échanges. La di­men­sion re­la­tion­nelle est en ce sens pri­mor­diale; le conseiller doit par­fai­te­ment connaître son client et son de­gré de to­lé­rance au risque. En­semble, ils éla­borent le pro­jet d’in­ves­tis­se­ment du client et mettent en oeuvre les choix d’in­ves­tis­se­ment.

Quel que soit le mode de ges­tion choi­si, UBCI Con­seil & Ges­tion pa­tri­mo­niale ne pro­pose pas un pro­duit en tant que tel ; c’est au contraire tout un pro­ces­sus d’in­ves­tis­se­ment stra­té­gique et tac­tique qui est éla­bo­ré, in­té­grant un grand nombre de pa­ra­mètres comme les ho­ri­zons de pla­ce­ments du client, ses ob­jec­tifs, sa si­tua­tion pré­sente et à ve­nir, son pro­fil, mais aus­si l’en­semble des fac­teurs exo­gènes tels que les fluc­tua­tions du mar­ché. Une vi­sion ho­lis­tique qui rend op­por­tune la va­leur ajou­tée des conseillers d’UBCI Con­seil & Ges­tion pa­tri­mo­niale

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.