Conflit du Sa­ha­ra : « Bri­ser la glace »

L'Economiste Maghrébin - - La Quinzaine Maghrébine -

Les échos qui sont par­ve­nus sur la ren­contre ne mettent pas en évi­dence des avan­cées en ma­tière de ré­so­lu­tion d’un conflit qui dure de­puis 1976.

Faut-il croire Horst Koh­ler, l’ex-pré­sident al­le­mand et l’émis­saire de l’Or­ga­ni­sa­tion des Na­tions unies au Sa­ha­ra, lors­qu’il a af­fir­mé à l’is­sue d’une table ronde de deux jours (5 et 6 dé­cembre 2018), à Ge­nève, qu’ « une so­lu­tion pa­ci­fique est pos­sible » ?

La ren­contre, qui a re­grou­pé des re­pré­sen­tants du Ma­roc, du Front Po­li­sa­rio (Front po­pu­laire de Li­bé­ra­tion de la Sa­guia el Ham­ra et du Rio de Oro), de l’Al­gé­rie et de la Mau­ri­ta­nie, était or­ga­ni­sée en vue de re­lan­cer les né­go­cia­tions sur le conflit du Sa­ha­ra à l’ar­rêt de 2012.

Les échos qui sont par­ve­nus sur la ren­contre ne mettent pas en évi­dence des avan­cées en ma­tière de ré­so­lu­tion d’un conflit qui dure de­puis 1976, date du désen­ga­ge­ment d’un ter­ri­toire de quelque 266 000 km2 de l’Es­pagne et dont le Ma­roc contrôle 80%.

« per­sonne ne gagne à main­te­nir le sta­tu quo »

Si­non « une at­mo­sphère d’en­ga­ge­ment sé­rieux et de res­pect mu­tuel » et que « per­sonne ne gagne à main­te­nir le sta­tu quo ».

Le ren­dez-vous de Ge­nève ne vi­sait du reste pas à sor­tir avec des dé­ci­sions pou­vant as­su­rer « une so­lu­tion juste, du­rable et mu­tuel­le­ment ac­cep­table ». Mais tout juste « bri­ser la glace » entre les prin­ci­paux in­té­res­sés par le conflit » et « un échauf­fe­ment ».

Les rè­gle­ments de conflits ne com­mencent-ils ce­pen­dant pas ain­si ?

Horst Koh­ler, émis­saire de l’Or­ga­ni­sa­tion des Na­tions Unies auSa­ha­ra

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.