Les belles-soeurs au­ra 50 ans!

7 Jours - - Actualités -

En 2018, la pièce Les belles-soeurs cé­lé­bre­ra ses 50 ans. En ef­fet, la po­pu­laire oeuvre de Mi­chel Trem­blay a été pré­sen­tée pour la pre­mière fois en août 1968, au Théâtre du Ri­deau Vert. Afin de sou­li­gner cet an­ni­ver­saire en grand, une nou­velle mou­ture de la pièce se­ra bien­tôt pré­sen­tée au pu­blic. En­tre­vue avec l’au­teur de cette oeuvre culte.

MT­rem­blay, qu’est-ce que ça vous fait de sa­voir qu’une nou­velle ver­sion des Bel­les­soeurs ver­ra le jour en 2018?

J’ai d’abord été éton­né, parce que la pièce a quand même été jouée à plu­sieurs re­prises — 240 fois, si ma mé­moire est bonne. On m’a dit que c’était à la de­mande gé­né­rale. J’en suis donc très heu­reux. Je ne m’at­ten­dais pas à un tel suc­cès en écri­vant cette pièce, il y a 50 ans.

Que re­pré­sente cette oeuvre pour vous?

C’est le dé­but de tout. C’est la pièce avec la­quelle j’ai dé­cou­vert que je pou­vais écrire en qué­bé­cois. En l’écri­vant, je suis tom­bé amou­reux de ce lan­gage et des per­son­nages. Ç’a été une dé­cou­verte! Je me suis alors dit que je pou­vais conti­nuer dans cette di­rec­tion. Avant ça, j’écri­vais des ro­mans fan­tas­tiques. Je pense que l’écri­ture des Belles-soeurs m’a sau­vé et m’a don­né une belle car­rière.

Quel sou­ve­nir gar­dez-vous de la pre­mière ver­sion de la pièce avec des co­mé­diennes telles que De­nise Fi­lia­trault, Hé­lène Loi­selle et Ri­ta La­fon­taine?

J’étais fort im­pres­sion­né de consta­ter que cette pa­no­plie de grandes ac­trices ac­cep­taient de jouer dans cette pièce et de tra­vailler avec des jeunes sans ex­pé­rience. C’est ce que nous étions, An­dré Bras­sard ( le met­teur en scène) et moi, à l’époque. Ces dames étaient gen­tilles et d’une grande dé­li­ca­tesse avec nous. Elles ai­maient la pièce, oui, mais

elles nous ont aus­si ai­dés à de­ve­nir meilleurs. Et ça, je ne l’ou­blie­rai ja­mais.

Vous pré­sen­tez ces jours-ci un nou­veau ro­man. Que pou­vez-vous nous dire à pro­pos de ce­lui-ci?

Dans ce livre, in­ti­tu­lé Le peintre d’aqua­relles, je re­prends un per­son­nage que j’avais aban­don­né en 1997. Je vou­lais écrire sur la vieillesse, mais il y a tel­le­ment de belles et grandes choses qui ont été écrites sur ce su­jet. Un ma­tin, mon édi­teur m’a ren­du vi­site, et c’est lui qui m’a par­lé de Mar­cel. Ça m’a per­mis de re­nouer avec ce per­son­nage et d’abor­der la vieillesse de fa­çon dif­fé­rente, à tra­vers la vie d’un schi­zo­phrène.

Quel se­ra votre pro­chain pro­jet?

Je n’en ai pas vrai­ment en ce mo­ment. C’est la pre­mière fois de­puis fort long­temps! Je vais prendre une an­née sab­ba­tique et me re­po­ser dans ma mai­son de Key West. J’ai fi­lé au rythme d’un ro­man par an­née au cours des der­nières dé­cen­nies, alors l’idée de prendre des va­cances m’an­gois­sait. Mais main­te­nant, me re­trou­ver à Key West avec mes amis à pa­tau­ger dans la pis­cine, à lire et à me pro­me­ner m’a ten­té. Ce se­ra donc ma pre­mière an­née sab­ba­tique de­puis 1976!

La co­mé­die mu­si­cale Les belles-soeurs, mise en scène par Re­né Ri­chard Cyr, se­ra pré­sen­tée à comp­ter de l’été 2018. Pour connaître les dates des re­pré­sen­ta­tions, vi­si­tez bel­le­soeurs.ca.

«Ce qui est in­té­res­sant, dit MAUDE GUÉ­RIN, qui était de la dis­tri­bu­tion de 2010, c’est que je vais in­car­ner un nou­veau per­son­nage, cette fois, soit ce­lui de Ger­maine Lau­zon. Jouer dans cette pièce m’a per­mis de chan­ter sur scène, de jouer avec un or­chestre sym­pho­nique, de jouer à Pa­ris et aus­si de jouer avec la grande Ja­nine Sut­to.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.