Conseils sur la pré­pa­ra­tion d’un pla­teau de fro­mages

A Bon Verre, Bonne Table - - LA MISE EN SCÈNE -

➤ Ser­vez en­vi­ron 60 g (2 oz) de fro­mage par per­sonne.

➤ Sor­tez les fro­mages du ré­fri­gé­ra­teur deux heures avant de les ser­vir pour leur lais­ser le temps de ve­nir à la tem­pé­ra­ture am­biante et ain­si per­mettre aux sa­veurs de se dé­ve­lop­per.

➤ De fa­çon gé­né­rale, bien que les goûts dif­fèrent en ma­tière de fro­mage, j’aime ser­vir un bleu, ca­na­dien de pré­fé­rence, un fro­mage de type ca­mem­bert ou brie, et un ched­dar fin, si je ne sers que des fro­mages ca­na­diens.

Il est tou­jours pré­fé­rable d’ache­ter ses fro­mages dans une fro­ma­ge­rie, car ce­la per­met d’y goû­ter avant d’ar­rê­ter son choix. Voi­ci quelques sug­ges­tions :

Le Cel­tic Blue, bleu pri­mé de la fro­ma­ge­rie Glen­gar­ry Fine Cheese, est un ex­cellent choix. Il s’agit d’un fro­mage cré­meux à pâte molle fi­ne­ment per­sillée, do­té d’une croûte na­tu­relle de cou­leur gris cal­caire.

Fa­bri­qué en Nou­velle­écosse, le Dra­gon’s Breath, dont le goût est plus pro­non­cé, est un autre ex­cellent fro­mage bleu.

J’aime bien les fro­mages de chèvre à pâte molle comme le White Ju­liette, de la fro­ma­ge­rie Salt Spring Is­land. Créé par Da­vid Wood, an­cien pro­prié­taire d’un ma­ga­sin d’ali­men­ta­tion à Toronto, ce chèvre de type ca­mem­bert s’amol­lit en vieillis­sant.

Comme troi­sième fro­mage, es­sayez l’un de nos fa­bu­leux ched­dars on­ta­riens, ou mon ched­dar fa­vo­ri, le Isle of Mull d’écosse.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.