| SA­ME­DI 16 SEP­TEMBRE 2017

Acadie Nouvelle - - ACTUALITÉS -

La CAA a in­di­qué jeu­di que l’agence d’éva­lua­tion de cré­dit était sa par­te­naire dans le cadre de son pro­gramme de pro­tec­tion contre le vol d’iden­ti­té.

Elle avait mis fin à ce pro­gramme le 1er juillet, quelques se­maines avant que l’en­tre­prise n’eût été mise au fait de la brèche.

Ce pro­gramme de­man­dait aux membres de four­nir des ren­sei­gne­ments tels que leurs don­nées ban­caires, nu­mé­ros de carte de cré­dit et adresses cour­riel. Il leur était éga­le­ment pos­sible d’en­re­gis­trer leur nu­mé­ro d’as­su­rance so­ciale.

La CAA sou­tient qu’Equi­fax ne lui a tou­jours pas confir­mé si les quelque 10 000 per­sonnes ayant adhé­ré à ce pro­gramme sont bel et bien tou­chées par le vol mas­sif de don­nées.

Le di­rec­teur aux af­faires pu­bliques de CAA-Qué­bec, Philippe St-Pierre, a aus­si te­nu à pré­ci­ser que les ren­sei­gne­ments per­son­nels des membres qué­bé­cois de l’As­so­cia­tion n’ont été «d’au­cune fa­çon» com­pro­mis, car ce pro­gramme n’a ja­mais été of­fert dans la pro­vince.

Equi­fax a ré­vé­lé jeu­di que la faille dans son sys­tème de sé­cu­ri­té avait com­pro­mis les in­for­ma­tions per­son­nelles de 143 mil­lions d’Amé­ri­cains, ain­si que d’un nombre in­dé­ter­mi­né de Ca­na­diens et de Bri­tan­niques.

Le site web d’Equi­fax Ca­na­da main­tient ce­pen­dant que «seul un nombre li­mi­té de Ca­na­diens pour­raient avoir été tou­chés».

«Notre contrat avec Equi­fax di­sait ex­pli­ci­te­ment que les don­nées des clients se­raient ré­gies par la loi ca­na­dienne sur la vie privée, et nous les avons choi­sis comme par­te­naires en rai­son de leur excellente ré­pu­ta­tion. CAA n’a pas gé­ré ou conser­vé quelque don­née que ce soit ayant été fournie à Equi­fax», a dé­cla­ré le di­rec­teur des com­mu­ni­ca­tions Ian Jack.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.