Une ex­plo­sion ter­ro­riste dans le mé­tro de Londres fait 29 bles­sés

Acadie Nouvelle - - MONDE -

Une bombe ar­ti­sa­nale pla­cée dans un wa­gon du mé­tro de Londres, à l’heure de pointe ma­ti­nale ven­dre­di, a fait 29 bles­sés. Une im­por­tante chasse à l’homme s’en est sui­vie afin de re­trou­ver le ou les res­pon­sables de la qua­trième at­taque ter­ro­riste à sur­ve­nir dans la ca­pi­tale bri­tan­nique cette an­née.

La pre­mière mi­nistre The­re­sa May a dé­cla­ré que l’en­gin «était des­ti­né à cau­ser un dom­mage si­gni­fi­ca­tif», mais la bombe - cachée dans une chau­dière pla­cée à l’in­té­rieur d’un sac à iso­la­tion ther­mique - n’a ex­plo­sé que par­tiel­le­ment, per­met­tant d’évi­ter un réel car­nage.

Plus tard dans la jour­née, Daech (groupe ar­mé État is­la­mique) a an­non­cé que l’at­ten­tat avait été per­pé­tré par une uni­té af­fi­liée.

La bombe a dé­ton­né aux alentours de 8h20 alors que le mé­tro se trou­vait à la sta­tion Par­sons Green dans le sud-ouest de la ville.

Un témoin, Ch­ris Wil­dish, a dé­cla­ré à Sky News qu’il a vu «une ex­plo­sion de lumière», puis sen­ti une odeur chi­mique âcre. Un autre témoin a rap­por­té que plu­sieurs per­sonnes ont été bles­sées quand les pas­sa­gers à bord du train bon­dé ont pa­ni­qué et qu’une bous­cu­lade a écla­té. Plu­sieurs éco­liers au­raient été pro­je­tés au sol.

La po­lice et les au­to­ri­tés mé­di­cales ont confir­mé que 29 per­sonnes ont été trai­tées dans des hô­pi­taux lon­do­niens, la plu­part pour des brû­lures. Au­cune des bles­sures ne se­rait sé­rieuse ou ne me­na­ce­rait la vie d’un pa­tient, ont as­su­ré les ser­vices d’ur­gence.

La ligne de mé­tro Dis­trict a été sus­pen­due pen­dant un mo­ment. Plu­sieurs mai­sons ont été éva­cuées pen­dant que la po­lice dé­ployait un pé­ri­mètre de sé­cu­ri­té aux alentours de la scène pour sé­cu­ri­ser l’en­gin ex­plo­sif.

La po­lice de Londres a in­di­qué que des cen­taines de dé­tec­tives, de même que des agents du MI5, l’agence bri­tan­nique du ren­sei­gne­ment in­té­rieur, exa­mi­naient les images cap­tées par des ca­mé­ras de sur­veillance pour ten­ter d’iden­ti­fier l’au­teur de l’at­ten­tat.

Ils ten­te­ront éga­le­ment de dé­ter­mi­ner si l’au­teur avait pré­vu que la bombe ex­plo­se­rait à ce mo­ment et à cet en­droit, dans un quar­tier hup­pé et tran­quille, loin des grands at­traits tou­ris­tiques de la mé­tro­pole.

Des mé­dias bri­tan­niques rap­portent que l’en­gin était mu­ni d’une mi­nu­te­rie. Des images dif­fu­sées par la té­lé­vi­sion bri­tan­nique montrent une chau­dière de plas­tique blanche à l’in­té­rieur d’un sac au re­vê­te­ment mé­tal­lique. On peut éga­le­ment aper­ce­voir des flammes et des fils élec­triques.

L’ana­lyste en ter­ro­risme Ma­gnus Rans­torp, de l’Uni­ver­si­té sué­doise de dé­fense, sou­tient que d’après les photos, tout porte à croire que la bombe n’a pas com­plè­te­ment ex­plo­sé puis­qu’une grande par­tie de l’en­gin ain­si que de son em­bal­lage sont in­tacts.

Après avoir pré­si­dé une ren­contre du co­mi­té d’ur­gence du gou­ver­ne­ment, la pre­mière mi­nistre The­re­sa May a dé­cla­ré que le ni­veau d’alerte était main­te­nu à «sé­vère» ce qui si­gni­fie qu’il est hau­te­ment pro­bable qu’une nou­velle at­taque sur­vienne. Le ni­veau d’alerte maxi­mal est nom­mé «cri­tique».

La bombe a dé­ton­né aux alentours de 8h20 alors que le mé­tro se trou­vait à la sta­tion Par­sons Green dans le sud-ouest de Londres. - As­so­cia­ted Press: Kirs­ty Wig­gles­worth

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.