Ove­ch­kin et les joueurs de la LNH re­noncent à contre­coeur aux Olym­piques

Acadie Nouvelle - - SPORTS -

Après avoir ou­ver­te­ment dé­cla­ré qu’il re­pré­sen­te­rait la Rus­sie aux Jeux olym­piques de 2018 peu im­porte les consé­quences, même Alexan­der Ove­ch­kin est for­cé de se ral­lier et de re­gar­der vers les Jeux de Pé­kin, en 2022. Ste­phen Why­no

La su­per ve­dette des Ca­pi­tals de Wa­shing­ton a ad­mis qu’il était im­pos­sible pour les joueurs de la LNH et lui de jouer en Co­rée du Sud en fé­vrier, en rai­son de la dé­ci­sion du cir­cuit Bett­man de ra­ter le ren­dez-vous olym­pique pour la pre­mière fois de­puis 1994.

«C’est tou­jours mon rêve de rem­por­ter une mé­daille d’or olym­pique pour mon pays, a dé­cla­ré Ove­ch­kin par com­mu­ni­qué. J’es­père que les choses chan­ge­ront et que nous nous au­rons la chance d’y être en 2022.»

Cinq mois après que la LNH eut an­non­cé qu’elle n’y se­rait pas, les joueurs sont pas­sés de la co­lère à la ré­si­gna­tion. S’il y a tou­jours de la dé­cep­tion et de la frus­tra­tion, Ove­ch­kin a fait une consta­ta­tion in­ébran­lable.

«Si l’IIHF (la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale de ho­ckey sur glace) et la LNH disent que mon pays n’a pas le droit de de­man­der à qui que ce soit dans la ligue de jouer, il n’y a plus rien à dis­cu­ter.»

«Nous ne per­met­trons pas à un joueur sous contrat avec une équipe de la LNH de par­ti­ci­per au tour­noi de Peyong­chang sans qu’il ait ob­te­nu les per­mis­sions né­ces­saires», a in­di­qué un porte-pa­role de l’IIHF.

Ces per­mis­sions ne se­ront pas ac­cor­dées et les joueurs ne sont pas heu­reux d’être pri­vés de cette op­por­tu­ni­té.

«C’est dé­ce­vant, a dé­cla­ré le capitaine des Oi­lers d’Ed­mon­ton, Con­nor McDa­vid, qui au­rait as­su­ré­ment per­cé la for­ma­tion ca­na­dienne. Je n’ai ja­mais eu cette chance et j’ado­re­rais jouer aux JO. J’ai en­ten­du que c’était très amu­sant.»

Le com­mis­saire de la LNH, Ga­ry Bett­man, a ré­pé­té pen­dant des mois que les pro­prié­taires d’équipes n’étaient pas in­té­res­sés à mettre la sai­son sur la glace pour trois se­maines afin de lais­ser leurs joueurs par­ti­ci­per aux Jeux. Cette ré­ti­cence n’était pas nou­velle, mais la sur­prise a été de taille quand la ligue a an­non­cé en avril qu’elle n’y se­rait pas.

L’ai­lier des Black­hawks de Chi­ca­go Pa­trick Kane a ga­gné une mé­daille d’ar­gent avec les États-Unis à Van­cou­ver en 2010. Il a de nou­veau par­ti­ci­pé aux Jeux de Sot­chi, en 2014. Il ne pour­ra faire mieux que d’en­cou­ra­ger cette équipe cette fois-ci.

«Vous sou­hai­tez tou­jours avoir l’oc­ca­sion de re­pré­sen­ter votre pays et vous ne vou­lez pas ra­ter trop de ces op­por­tu­ni­tés, sur­tout les Olym­piques. Ça au­rait été amu­sant d’al­ler jouer en Co­rée du Sud. De toute évi­dence, ça n’ar­ri­ve­ra pas.»

Il s’agit par­ti­cu­liè­re­ment d’un dur coup pour les joueurs de la Rus­sie, qui n’ont pas été ca­pables de grim­per sur le po­dium chez eux, en 2014. Ev­ge­ni Mal­kin a ré­cem­ment dé­cla­ré à So­viets­ky Sport qu’il es­pé­rait que les Pen­guins de Pitts­burgh le laissent al­ler aux JO, ajou­tant à pro­pos de la dé­ci­sion de la LNH qu’il «n’y a rien de bon là-de­dans».

L’at­ta­quant des Blues de St. Louis Vla­di­mir Ta­ra­sen­ko, qui a joué en com­pa­gnie d’Ove­ch­kin et Mal­kin à Sot­chi, a dit que les joueurs «éprouvent de la fier­té de jouer pour leur pays». Il dit avoir trou­vé frus­trant que les di­ri­geants du cir­cuit aient dé­ci­dé de faire l’im­passe sur les Jeux de Peyong­chang.

«Vous sou­hai­tez quelque chose toute votre vie, puis d’autres per­sonnes vous en privent sans au­cune rai­son ap­pa­rente, a-til dit. La seule rai­son, c’est l’ar­gent. Mais plu­sieurs joueurs sou­haitent y être. En gran­dis­sant, je sou­hai­tais re­pré­sen­ter mon pays, sur­tout aux Jeux olym­piques.»

Alexan­der Ove­ch­kin est pas­sé de la co­lère à la ré­si­gna­tion. - As­so­cia­ted Press

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.