Claude Ju­lien in­siste sur le fait qu’il en est au stade des ex­pé­riences

Acadie Nouvelle - - SPORTS -

Nou­vel en­traî­neur-chef, nou­velles ini­tia­tives. Alors que Michel Therrien avait l’ha­bi­tude d’or­ga­ni­ser des matchs si­mu­lés dès les pre­miers jours du camp d’en­traî­ne­ment, Claude Ju­lien compte plu­tôt pro­fi­ter des jour­nées de ven­dre­di et de sa­me­di pour com­men­cer à in­cul­quer son sys­tème à ses joueurs et ef­fec­tuer des ex­pé­riences pour ap­prendre à mieux les connaître. Michel Lamarche les plus grandes énigmes. Ain­si, Karl Alz­ner a pa­ti­né aux cô­tés de Jeff Pe­try.

«Avec Alz­ner et Pe­try, nous vou­lons voir com­ment ça va se pas­ser, mais ça ne veut pas dire que nous sommes convain­cus que ça doit ab­so­lu­ment res­ter ain­si. L’un d’eux consi­dère que le jeu dé­fen­sif est sa grande force, et c’est Karl. L’autre aime trans­por­ter la ron­delle et ap­puyer l’at­taque. Par­fois, ça fait de bonnes com­bi­nai­sons. Après une jour­née, c’est trop tôt pour faire des pro­messes. Nous al­lons exa­mi­ner les choses de près et nous ver­rons ce qui va en sor­tir.»

«Je l’ai vu de près pour la pre­mière fois pen­dant le camp de per­fec­tion­ne­ment et j’ai aus­si trou­vé qu’il avait bien fait pen­dant le tour­noi des re­crues. Il est le genre de joueur avec le­quel vous vou­lez avan­cer une jour­née à la fois sans lui faire de pro­messes. S’il mé­rite de par­ti­ci­per à un match, on va lui don­ner. S’il mé­rite un deuxième match, on va lui don­ner. En fin du compte, s’il mé­rite d’être ici, il se­ra ici.

«Tu veux tou­jours éva­luer un joueur dans une po­si­tion où il peut bien se faire éva­luer, a plus tard ex­pli­qué Ju­lien. Shea We­ber est un très bon dé­fen­seur, très fiable, qui parle beau­coup à son co­équi­pier. Pour un jeune comme Mete qui pa­tine bien, qui est ca­pable de trans­por­ter la ron­delle, un gars comme We­ber peut l’ai­der. Ça ne veut pas dire qu’on le voit faire l’équipe. Mais c’est une oc­ca­sion de se faire va­loir de la bonne fa­çon plu­tôt que de le mettre avec quel­qu’un qui a le même genre d’ex­pé­rience, car ça aug­mente le ni­veau de ner­vo­si­té et de pres­sion.»

L’en­traî­neur-chef du Ca­na­dien, Claude Ju­lien, veut im­plan­ter son sys­tème de jeu de fa­çon plus ap­pro­fon­die. - La Presse ca­na­dienne

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.