Vol­ley­ball fé­mi­nin: du sang neuf chez les Aigles Bleues

Acadie Nouvelle - - SPORTS -

La for­ma­tion de vol­ley­ball de l’Uni­ver­si­té de Monc­ton pré­sen­te­ra un vi­sage dif­fé­rent en 2017-2018, mais, chose cer­taine, le dé­part de quelques élé­ments-clés ne si­gni­fie pas pour au­tant que les Aigles Bleues re­pré­sen­te­ront une proie fa­cile cette sai­son.

Au contraire, l’en­traî­neuse de cette for­ma­tion, Mo­nette Bou­dreau-Car­roll, croit que son ali­gne­ment se­ra com­pé­ti­tif cette sai­son. Ce­ci s’ex­plique no­tam­ment par la qua­li­té des re­crues qui fe­ront leur en­trée dans le cir­cuit uni­ver­si­taire de l’At­lan­tique au mois d’oc­tobre.

Au to­tal, ce sont cinq re­crues qui vien­dront se gref­fer à l’équipe qui de­vra com­po­ser avec le dé­part de Ra­chelle Lemoine, Ju­dith Des­jar­dins, Ca­the­rine Gui­tard et de Alys­sa Turenne, capitaine lors des deux der­nières cam­pagnes.

En­core en pé­riode de pré­pa­ra­tion avant les pre­miers matchs pré­pa­ra­toires, Mo­nette Bou­dreau-Car­roll ap­pré­cie ce qu’elle voit de ses nom­brils verts, soit Jes­sie Ro­bi­chaud, de Né­guac, Bai­ley Le­mieux et Nik­ki Ja­mie­son, toutes deux ori­gi­naires de Fredericton, Da­nielle Cha­rette, de Bea­ver­brook-Sa­ck­ville en Nou­velle-Écosse, ain­si que Té­lia Gaudet, de Al­douane.

«C’est cer­tain que quelques re­crues se sont dé­mar­quées jus­qu’à main­te­nant. Ce sont des filles qui, pour la plu­part, ont par­ti­ci­pé aux der­niers Jeux du Ca­na­da à Win­ni­peg cet été. Elles connaissent donc dé­jà notre sys­tème et mon style de coa­ching. Elles sont au fait de ces pe­tits dé­tails, ce qui rend ha­bi­tuel­le­ment la pre­mière an­née plus dif­fi­cile. On peut dé­jà voir qu’il s’agit d’un bon ma­riage pour notre équipe.»

En 2016-2017, les Aigles Bleues ont ter­mi­né au qua­trième rang du SUA avec une fiche de neuf vic­toires et onze re­vers. Elles ont par la suite bais­sé pa­villon face aux Hus­kies de l’Uni­ver­si­té Saint Ma­ry’s dans le match de troi­sième po­si­tion aux cham­pion­nats de Sport uni­ver­si­taire de l’At­lan­tique.

La prin­ci­pale in­té­res­sée croit que son ef­fec­tif se­ra en me­sure d’ob­te­nir un ré­sul­tat sem­blable, si­non su­pé­rieur, à ce­lui de l’an der­nier. Ce­pen­dant, elle est consciente qu’il y au­ra une cer­taine pé­riode d’ajus­te­ment en dé­but de sai­son avant de trou­ver un rythme adé­quat afin d’en­fi­ler les triomphes.

«Ça peut se faire. Tou­te­fois, je ne sou­haite pas mettre de pres­sion sup­plé­men­taire sur les épaules de mes jeunes joueuses, puisque je veux avant tout qu’elles prennent le temps de se dé­ve­lop­per et de com­prendre le jeu. Il s’agit quand même de re­crues qui s’ap­prêtent à af­fron­ter des femmes. Même si elles ont beau­coup de po­ten­tiel et qu’elles ont dé­jà plus d’ex­pé­rience que la norme, il reste qu’il s’agit d’un ajus­te­ment.»

«Je suis très op­ti­miste quant aux possibilités de voir nos jeunes ath­lètes rem­plir le vide lais­sé par nos dé­parts. Tou­te­fois, ce ne se­rait

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.