Fes­ti­val (506): la mu­sique du N.-B. dans toutes ses cou­leurs

Acadie Nouvelle - - ARTS ET SPECTACLES - Syl­vie Mous­seau syl­vie.mous­seau@aca­die­nou­velle.com @Syl­vieMous­seau1

Près d’une qua­ran­taine d’ar­tistes et plus de 30 dé­lé­gués pren­dront part au Fes­ti­val (506) à Monc­ton, du 12 au 14 oc­tobre, qui ré­com­pen­se­ra l’ex­cel­lence mu­si­cale tout en dis­cu­tant des en­jeux de l’heure de l’in­dus­trie mu­si­cale.

Ani­mée par Iza­belle Ouel­let, la soi­rée des prix Mu­sique NB, qui met­tra en ve­dette Cy, Lau­rie Le­Blanc, Mike Big­gar, Mo­the­rhood et The Gal­pines, don­ne­ra le coup d’en­voi du fes­ti­val, jeu­di. En­vi­ron 200 per­sonnes sont at­ten­dues pour cette soi­rée qui au­ra lieu dans la grande salle du Tide & Boar, à comp­ter de 20h.

Les or­ga­ni­sa­teurs du fes­ti­val ont sé­lec­tion­né 32 ar­tistes et groupes pour pré­sen­ter des ex­traits de spec­tacle de 30 mi­nutes. Se­lon le di­rec­teur gé­né­ral de Mu­sique NB, Jean Su­rette, ces courts spec­tacles don­ne­ront un bel aper­çu de la scène mu­si­cale ac­tuelle de la pro­vince.

«Ce sont des ar­tistes qui sont ac­tifs en ce mo­ment sur la scène mu­si­cale et sur les dif­fé­rentes pla­te­formes nu­mé­riques», a in­di­qué M. Su­rette.

Les or­ga­ni­sa­teurs cherchent à pré­sen­ter des mu­si­ciens qui ont quelque chose de nou­veau à of­frir, soit un spec­tacle ou un nou­vel al­bum. Jean Su­rette ad­met qu’ils au­raient pu ac­cueillir une qua­ran­taine d’ar­tistes, tel­le­ment la de­mande a été éle­vée cette an­née. Ils ont pré­fé­ré ré­duire le nombre de mu­si­ciens afin de leur don­ner plus de temps sur scène.

El­lie Cô­té, Dan­ny Bou­dreau, Émi­lie Lan­dry, Se­conde Na­tion, The Ba­ckYard De­vils, George Bel­li­veau, Mag­gie Sa­voie, Joey Robin Ha­ché, Cé­dric Vie­no, Ke­vin McIn­tyre et FaSi­nantes fi­gurent par­mi les mu­si­ciens en vi­trine. Les spec­tacles sont pré­sen­tés le ven­dre­di et le sa­me­di à comp­ter de 19h30. Ils ont lieu dans la Salle Ber­nard-Le­Blanc du Centre cultu­rel Aber­deen, au Tide & Boar et à la Salle Em­press. Di­vers genres mu­si­caux al­lant du folk au rock, en pas­sant par le coun­try, le blues, la pop, le punk et le tra­di­tion­nel se­ront re­pré­sen­tés. Bien que la mu­sique clas­sique ne s’y trouve pas, Mu­sique NB a choi­si d’or­ga­ni­ser une ren­contre consa­crée à ce sec­teur afin de dis­cu­ter, entre autres, d’ex­por­ta­tion.

Au-de­là des spec­tacles, l’as­so­cia­tion pro­pose deux jours de confé­rence, dont un sym­po­sium sur l’in­dus­trie de la mu­sique qui se dé­rou­le­ra ven­dre­di toute la jour­née. Les or­ga­ni­sa­teurs at­tendent une soixan­taine de per­sonnes, dont plus de 30 dif­fu­seurs, pro­gram­ma­teurs, agents, gé­rants, pro­duc­teurs et re­pré­sen­tants d’as­so­cia­tions. Ils viennent de dif­fé­rentes ré­gions du pays et d’aus­si loin que l’Al­le­magne. Jean Su­rette men­tionne qu’ils n’ont ja­mais ac­cueilli au­tant de pro­fes­sion­nels de l’in­dus­trie.

«On es­saie de trou­ver des gens qui vont des­ser­vir les deux com­mu­nau­tés lin­guis­tiques. En gé­né­ral à l’ex­cep­tion des ECMA qui le fait un peu, les autres évé­ne­ments sont soit fran­co­phones ou an­glo­phones. On es­saie de créer des liens le plus pos­sible entre les deux com­mu­nau­tés.»

Lors du sym­po­sium, Mu­sique NB pré­sen­te­ra une ana­lyse des re­tom­bées éco­no­miques de l’in­dus­trie mu­si­cale de la pro­vince. Cette étude, qui avait été dé­voi­lée une pre­mière fois il y a deux ans, don­ne­ra le ton à l’en­semble des dis­cus­sions. Amy Ter­rill de Mu­sic Ca­na­da pré­sen­te­ra une confé­rence sur les moyens de rendre une ville vi­brante par la mu­sique. L’as­so­cia­tion a in­vi­té des re­pré­sen­tants des mu­ni­ci­pa­li­tés à par­ti­ci­per à cet évé­ne­ment.

«C’est l’idée que la mu­sique peut contri­buer à l’épa­nouis­se­ment d’une ville, pas seule­ment au ni­veau social et cultu­rel, mais aus­si éco­no­mique. On va prendre cette in­for­ma­tion et on va faire un genre de som­maire et ce­la pour­rait don­ner aux mu­ni­ci­pa­li­tés des ou­tils et des idées pour mieux ser­vir leur com­mu­nau­té à tra­vers la mu­sique.»

Une ren­contre sur l’in­dus­trie de la mu­sique au fé­mi­nin se tien­dra éga­le­ment le ven­dre­di. Des femmes qui oeuvrent dans le sec­teur mu­si­cal par­ta­ge­ront leur ex­pé­rience.

«C’est vrai que l’in­dus­trie est très mas­cu­line, mais on vou­lait aus­si sou­li­gner qu’il y a beau­coup de femmes qui tra­vaillent dans l’in­dus­trie, pas seule­ment des ar­tistes.»

Des ses­sions sur l’ex­por­ta­tion, les re­de­vances, la réa­li­sa­tion, des ren­contres éclair avec des réa­li­sa­teurs fi­gurent au me­nu de la deuxième jour­née de confé­rence. Bien que ces ses­sions s’adressent tout par­ti­cu­liè­re­ment au monde de la mu­sique, le pu­blic est in­vi­té à y as­sis­ter. Mu­sique NB es­père at­ti­rer entre 1800 et 2000 per­sonnes à l’en­semble de ses ac­ti­vi­tés d’ici à sa­me­di.

− Ar­chives

La soi­rée des prix du Fes­ti­val (506) se­ra ani­mée par Iza­belle Ouel­let.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.